Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Ports normands : un modèle ?

 | 
Éric Wauters

Les ports et l'espace-monde. Pour une comparaison des modèles portuaires

Dunkerque, Le Havre, Rouen et l’ouverture vers l’espace monde (1870-1896)

Christian Borde

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre 1872 et 1890, la composition de la flotte armée au Havre pour le long-cours connaît une véritable révolution (Fig. 1)1 : au lendemain de la défaite, la part des voiliers armés est de 86,7 % (105 768 tx), celle des vapeurs n’est que de 13,3 % (16 256 tx).

Fig.°1 : Part des voiliers et vapeurs armés au Havre au long-cours, 1872-1896

Image 100000000000024D00000221E7E8F76D.jpg

Un an après l’exposition universelle, le rapport entre les voiliers et les vapeurs armés au long-cours est complètement renversé ; les premiers ne représentent plus que 20,3 % (30 967 tx) et les seconds 79,7 % (121 305 tx). L’axe du « ciseau » ainsi formé est l’année 1880 (50,3 % de voiliers, 49,7 % de vapeurs). C’est cinq ans avant l’ensemble de l’armement français pour lequel les droites de régression linéaire tracées pour la période 1872-1896 fixent ce pivot à 1885.

Cette transformation structurelle de la flotte havraise ne semble avoir aucune résonance dans les deux ports avec lequel nous voudrions la confronter aujourd’hui : Dunkerque n’arme pas un...

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540