Version classiqueVersion mobile

Les origines. Une lecture de La Fortune des Rougon

 | 
Sylvie Thorel

Bibliographie1

Texte intégral

Éditions de la fortune des rougon

La Fortune des Rougon, Paris, Lacroix, Verboeckhoven et Cie, 1871.

Les Rougon-Macquart. Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire, t. I, Armand Lanoux (préf.), Henri Mitterand (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de La Pléiade », 1960.

Les Rougon-Macquart, t. I, Jean-Claude Le Blond-Zola (préf.), Pierre Cogny (éd.), Paris, Seuil, « L’Intégrale » 1969.

La Fortune des Rougon, Robert Ricatte (éd.), Paris, Flammarion, « GF », 1969.

La Fortune des Rougon, Auguste Dezalay (éd.), Paris, Librairie générale française, « Le Livre de Poche », 1985.

La Fortune des Rougon. Épisode du coup d’État en province, décembre 1851, Gina Gourdin-Servenière (éd.), Genève, Strategic Communications, 1990 [l’édition la plus documentée du roman, qui contient en particulier des extraits très considérables des dossiers préparatoires du roman et de la série, ainsi qu’un relevé exhaustif des variantes].

Les Rougon-Macquart, t. I, Colette Becker, Gina Gourdin-Servenière et Véronique Lavielle (éd.), Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1991 La Fortune des Rougon, Gérard Gengembre (éd.), Paris, Presses Pocket, 1999.

La Fortune des Rougon, dans Œuvres complètes, t. IV, La guerre et la Commune (1870-1871), Henri Mitterand (dir.), Patricia Carles et Béatrice Desgranges (éd.), Paris, Nouveau Monde, 2003.

La Fortune des Rougon, dans Les Rougon-Macquart. Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire, t. I, David Baguley (éd.), Paris, Classiques Garnier, 2015 [après celle de Gina Gourdin-Servenière, la plus complète des éditions du roman, précédée d’une introduction très complète].

Dossiers préparatoires du roman

Becker Colette et Lavielle Véronique, La fabrique de Rougon-Macquart. Édition des dossiers préparatoires, t. I, Paris, Champion, 2003.

Zola Émile, Manuscrits et dossiers préparatoires. Notes préparatoires à la série des Rougon-Macquart, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, NAF 10345, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530093242.

—, Manuscrits et dossiers préparatoires. La Fortune des Rougon. Manuscrit autographe et dossier préparatoire, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, NAF 10303, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b85624051.

Articles et ouvrages antérieurs à 1914

Alexis Paul, Émile Zola. Notes d’un ami, Paris, Charpentier, 1882.

Blache Noël, Histoire de l’insurrection du Var en décembre 1851, Paris, Le Chevalier, 1869.

Blanqui Auguste, L’Éternité par les astres. Hypothèse astronomique, Paris, G. Baillière, 1872.

Delord Taxile, Histoire illustrée du Second Empire, t. I, Paris, G. Baillière, 1880.

Deschanel Émile, Physiologie des écrivains et des artistes, ou Essai de critique naturelle, Paris, Hachette, 1864.

Hugo Victor, Napoléon le Petit [1852], dans Œuvres complètes. Histoire, Sheila Gaudon (éd.), Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1987.

Letourneau Charles, Physiologie des passions, Paris, G. Baillière, 1868.

Lucas Prosper, Traité philosophique et physiologique de l’hérédité naturelle dans les états de santé et de maladie du système nerveux, Paris, J.-B. Baillière, 1847-1850, 2 vol. 

Maquan Hippolyte, Insurrection de décembre 1851 dans le Var. Trois jours au pouvoir des insurgés. Pensées d’un prisonnier, Draguignan, Bernard, 1853.

Marx Karl, Le 18 brumaire de Louis Bonaparte [1852], Grégoire Chamayou (trad.), Paris, Flammarion, « GF », 2007 [une lecture très éclairante, quoiqu’il n’y soit bien sûr pas question de Zola, sur le coup d’État de Bonaparte et ses conséquences sur la manière de considérer et de raconter l’histoire après lui].

—, Manifeste du parti communiste [1848], dans Philosophie, Paris, Gallimard, « Folio Essais », 1982.

Nietzsche Friedrich, « De l’utilité et des inconvénients de l’histoire pour la vie » [1874], dans Considérations inactuelles, I et II, Pierre Rusch (trad.), Giorgio Colli et Mazzino Montinari (éd.), Paris, Gallimard, « Folio Essais », 1992.

Proudhon Pierre-Joseph, La Révolution sociale démontrée par le coup d’État du 2 décembre, Paris, Garnier frères, 1852.

Ténot Eugène, La province en décembre 1851. Étude historique, Paris, Le Chevalier, 1865.

Articles et ouvrages postérieurs à 1914

Agulhon Maurice, « Aux sources de La Fortune des Rougon : deux types d’insurgés de 1851 », Europe, no 468-469, avril-mai 1968, p. 161-167.

Analyses et réflexions sur Zola, « La Fortune des Rougon » : figures du pouvoir, Paris, Ellipses, 1994.

Baguley David, « Image et symbole : la tache rouge dans l’œuvre de Zola », Les Cahiers naturalistes, no 39, 1970, p. 36-41.

—, « Le burlesque et la politique dans La Fortune des Rougon », dans Ironies et inventions naturalistes, Colette Becker, Anne-Simone Dufief et Jean-Louis Cabanès (dir.), Ritm, Centre des sciences de la littérature française de l’université de Paris X, 2002, p. 53-62.

Baudrillard Jean, Simulacre et simulation, Paris, Galilée, 1981.

Becker Colette, « Les “machines à pièces de cent sous” des Rougon », Romantisme, no 40, 1983, p. 141-152.

Benjamin Walter, Sur le concept d’histoire [1942], Patrick Boucheron (préf.), Olivier Mannoni (trad.), Paris, Payot et Rivages, « Petite Bibliothèque Payot », 2013.

Bonnefis Philippe, « Le Bestiaire d’Émile Zola », Europe, no 468-469, avril-mai 1968, p. 97-107.

Borie Jean, Mythes de l’hérédité au XIXe siècle, Paris, Galilée, 1981.

Bourgeois Jean, « Du mythe collectif au mythe personnel : La Fortune des Rougon, Le Rêve », Les Cahiers naturalistes, no 79, 2005, p. 23-44 [contient un intéressant développement sur le mythe de Pyrame et Thisbé dans La Fortune des Rougon].

Charles David, « La Fortune des Rougon, roman de la Commune », Romantisme, no 131, 1er trimestre 2006, p. 99-114.

Cogny Pierre, « Zola républicain », dans L’esprit républicain, actes du colloque d’Orléans des 4 et 5 septembre 1970, Paris, Klincksieck, 1972, p. 353-358.

Colatrella Carol, « Eternal Recommencement : La Fortune des Rougon », dans Evolution, Sacrifice, and Narrative. Balzac, Zola, and Faulkner, New York-Londres, Garland, 1990, p. 77-129.

Cosset Évelyne, « La représentation de “l’acte de parole” des personnages dans La Fortune des Rougon », Les Cahiers naturalistes, no 65, 1991, p. 155-168.

Deleuze Gilles, « Zola et la fêlure », dans Logique du sens, Paris, Minuit, 1969.

Derrida Jacques, Spectres de Marx, Paris, Galilée, 1993.

Dezalay Auguste, « L’infortune des Rougon, ou le mal des origines », dans Le mal dans l’imaginaire littéraire français (1850-1950), Myriam Watthee-Delmotte et Metka Zupančič (dir.), Paris-Montréal, L’Harmattan, 1998, p. 181-192.

—, « Ordre et désordre dans Les Rougon-Macquart. L’exemple de La Fortune des Rougon », Travaux de linguistique et de littérature, no 2, 1973, p. 71-81.

Gerhardi Gerhard C., « Zola’s Biological Vision of Politics : Revolutionary Figures in La Fortune des Rougon and Le Ventre de Paris », Nineteenth-Century French Studies, vol. 2, no 3-4, printemps-été 1974, p. 164-180.

Girard René, La violence et le sacré, Paris, Grasset, 1972.

Got Olivier, « L’idylle de Miette et de Silvère dans La Fortune des Rougon : structure d’un mythe », Les Cahiers naturalistes, no 46, 1973, p. 146-164.

Hamel Jean-François, Revenances de l’histoire. Répétition, narrativité, modernité, Paris, Minuit, 2006.

Kanes Martin, « Zola, Balzac and “La Fortune des Rogron” », French Studies, vol. 18, juillet 1964, p. 203-212.

Lukács György, « Raconter ou décrire ? Contribution à la discussion sur le réalisme et le formalisme » [1936], dans Problèmes du réalisme [1971], Paris, L’Arche, 1975.

—, Le roman historique [1937], Robert Sailley (trad.), Paris, Payot, 1965.

Malinas Yves, Zola et les hérédités imaginaires, Paris, Expansion scientifique française, 1985.

Mitterand Henri, « Les éditions originales des deux premiers Rougon-Macquart d’Émile Zola : La Fortune des Rougon et La Curée », Le Bouquiniste français, 40e année, nouvelle série, no 19, mai 1960, p. 159-161.

—, « Une archéologie mentale : Le Roman expérimental et La Fortune des Rougon », dans Le discours du roman, Paris, PUF, 1980, p. 164-185.

Pellini Pierluigi, « “Si je triche un peu” : Zola et le roman historique », Les Cahiers naturalistes, no 75, 2001, p. 7-28.

Preiss Nathalie, Pour de rire ! La blague au XIXe siècle, Paris, PUF, 2002.

Reverzy Éléonore, La chair de l’idée. Poétique de l’allégorie dans Les Rougon-Macquart, Genève, Droz, 2007 [contient d’intéressants développements sur la question de l’allégorie dans La Fortune des Rougon].

Ricatte Robert, « À propos de La Fortune des Rougon », Les Cahiers naturalistes, no 19, 1961, p. 97-106.

Schor Naomi, « Mythe des origines, origine des mythes : La Fortune des Rougon », Les Cahiers naturalistes, no 52, 1978, p. 124-134 [une étude très riche du roman, inspirée par les travaux de René Girard].

—, « Zola : From Window to Window », Yale French Studies, no 42, 1969, p. 38-51.

—, Zola’s Crowds, Baltimore, The Johns Hopkins University Press, 1978.

Szakács László, Le sens de l’espace dans La Fortune des Rougon d’Émile Zola, Debrecen, Kossuth Lajos Tudományegyetem, 1990.

Thorel Sylvie, « Naturalisme, naturaliste », Les Cahiers naturalistes, no 60, 1986, p. 76-88.

—, La pertinence réaliste. Zola, Paris, Champion, 2001.

Ziegler Robert, « Blood and Soil. The Stuff of Creation in La Fortune des Rougon », Studia Neophilologica (Uppsala), vol. 69, no 2, 1997, p. 235-241.

Notes

1 Une bibliographie quasi exhaustive de l’œuvre a été réalisée par David Baguley pour son édition de La Fortune des Rougon aux Classiques Garnier (2015). Elle peut être téléchargée sur le site de la Société des études romantiques : http://etudes-romantiques.ish-lyon.cnrs.fr/wa_files/BiblioFortunedesRougon.pdf.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search