Version classiqueVersion mobile

Les Stalles de la Cathédrale de Rouen

 | 
C. Elaine Block
, 
Frédéric Billiet

Documents annexes

Lexique1

Texte intégral

  • 1 Lexique établi en collaboration avec Marie Grèzes-Bakchine.

1Abattant : Partie du siège de forme rectangulaire, mobile grâce aux charnières ; en position relevée, on peut s’asseoir sur la sellette, attachée au bord de l’abattant.

2Accotoir : Le bois qui couvre les chants des parcloses et des dossiers.

3Accoudoir : Partie de l'accotoir en saillie qui couvre le museau. L'accoudoir sert à reposer les coudes des personnes en position debout.

4Appui-main : Prolongement de la parclose. De forme arrondie, il est bien souvent sculpté de feuillage, d’une tête, d’un personnage ou d’un animal lové.

5Appui-main, faux : Une sculpture en bas relief qui complète la série d’appuis-main sur les parcloses des stalles. Pourtant, cette sculpture sert seulement de compléter le décor parce qu’il n’est pas en ronde bosse et n’a pas de fonction.

6Chant : Face étroite d'un panneau à trois côtés (jouée, parclose, sellette etc.).

7Console : Bosse de bois en dessous de la sellette et attachée aussi à l’abattant, de forme plutôt triangulaire ou trapézoïde ; souvent couvert ou partiellement couvert, à partir du treizième siècle par des sculptures.

8Couronnement de jouée : Sculpture en ronde bosse qui couvre le panneau d’une jouée basse.

9Dais : Partie supérieure du dorsal formant un couronnement, souvent sculpté d’arabesques et de statuettes.

10Dorsal : Panneau de bois situé derrière les stalles hautes en Espagne et au Portugal et parfois sur les stalles basses comme en Espagne ou au Portugal, qui protège les chanoines ou les moines du froid et des courants d’air.

11Dossier : Paroi, proche de la verticale, qui constitue le dos des sièges bas et hauts.

12Jouée : Panneau de bois à chaque extrémité des stalles. Les jouées hautes, à l’est et à l’ouest, sont de grande dimension (du sol au dais), ornées d’un décor ajouré et de figures en ronde-bosse parmi lesquelles on peut reconnaître essentiellement des personnages bibliques. Les jouées basses de plus petite taille, sont composées d’un panneau souvent couronné ; elles terminent chaque groupe de stalles basses.

13Jubé : Partie antérieure d’une clôture monumentale, avec une tribune, dans une église à la séparation de la nef et du chœur. Il isole la place réservée aux laïcs de celle convenant aux clercs qui assurent le culte. Presque tous les jubés furent détruits au XVIIIe siècle, lorsque le Pape par une ordonnance ouvrit le chœur aux fidèles afin qu’ils puissent voir et participer à la liturgie.

14Miséricorde : Siège des stalles qui consiste en trois parties : sellette (sert de siège pour les chanoines ou les moines), console (support pour la sellette) et, parfois, à partir du treizième siècle, par une sculpture sur la console (décorative et instructive). La miséricorde, élément de confort introduit tardivement (XIIIe siècle), bouscula la règle liturgique qui exigeait la station debout au cours des longs offices.

15Museau : Partie renflée qui couronne la parclose.

16Parclose : Partition entre chaque siège des stalles, parfois sculptée en léger bas-relief.

17Passage : Espace réservé entre deux stalles basses pour permettre l’accès aux stalles hautes.

18Pendentif : Motif en ronde-bosse partant de la corniche du dais au-dessus des panneaux dorsaux.

19Sellette : Partie supérieure de la miséricorde qui, lorsque le siège est relevé, permet au chanoine ou au moine de s’asseoir tout en ayant l’air d’être debout. La forme de la sellette et la manière avec laquelle elle s’attache à l’abattant, varie par des régions.

20Stalles : Suite de sièges en bois séparée par une cloison et terminée par une jouée, destinée à recevoir un moine ou un chanoine au cours des offices et placée exclusivement à l’origine dans le chœur de l’édifice.

21Stalles basses : Première rangée de sièges, composée de plusieurs groupes dont chaque extrémité se termine par une jouée. On peut observer parfois des trous destinés à recevoir des lutrins sur le bord supérieur des stalles basses.

22Stalle d’honneur : Siège réservé à un haut dignitaire, qui se distingue des autres par sa forme et/ou son ornementation. Ce siège est indépendant ou solidaire de l'ensemble.

23Stalles hautes : Deuxième rangée de sièges surélevée, (mais autrement de même forme que les stalles basses), auxquels on accède par des marches qui interrompent les stalles basses.

24Stalles de retour : Sièges formant un angle à l’ouest, qui suivait à l’origine le jubé.

25Tenant : Petit bas-relief qui se situe à droite et à gauche de la scène centrale sur la plupart des miséricordes de Grande-Bretagne et de la cathédrale de Barcelone (Espagne).

Notes

1 Lexique établi en collaboration avec Marie Grèzes-Bakchine.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search