Version classiqueVersion mobile

Le Havre colonial de 1880 à 1960

 | 
Claude Malon

Index et tables

Table des graphiques et schémas

Texte intégral

Première partie : Les échanges maritimes

Chapitre 1 : L’évolution générale des échanges entre Le Havre et les colonies françaises de 1880 à 1960

La part du trafic colonial dans le commerce extérieur du Havre de 1893 à 1960

33

La progression comparée du commerce extérieur et du commerce colonial du Havre de 1869 à 1958

35

Le trafic maritime entre Le Havre et les colonies françaises, 1890-1960

36

Les importations et exportations coloniales au Havre et à Marseille de 1929 à 1934

41

Les origines des importations africaines du port du Havre de 1913 à 1958

46

L’évolution respective des trois secteurs de l’Afrique coloniale subsaharienne dans l’approvisionnement du Havre de 1893 à 1958

46

Le volume comparé des échanges entre Le Havre et les colonies françaises d’Afrique noire et des échanges effectués avec le reste de l’Afrique noire de 1916 à 1931

47

Les principaux armements de l’avant-pays africain du Havre à l’heure de la décolonisation, nombre de touchées sur la COA à partir du Havre, en 1962

64

Chapitre 2 : Un port colonial importateur avant tout : le règne du produit

Les importations havraises de café, de 1890 à 1960

67

Les cafés coloniaux et cafés étrangers importés au Havre de 1904 à 1958

70

Les cours du café colonial et du café brésilien sur la Place du Havre avant application de la taxe douanière à ce dernier

74

Les importations comparées de cafés de toutes provenances au Havre et à Marseille, à la veille et au lendemain de la seconde guerre mondiale

78

Les importations de café de la France d’outre-mer par le port du Havre en 1937 et 1961

80

Le mouvement général des importations de cacao de 1890 à 1960

82

La substitution de réservoir des importations havraises de cacao

83

Le Havre, premier port colonial français des cacaos

84

Les provenances et volumes comparés des cacaos coloniaux au Havre en 1937 et 1961

86

Les prix des cacaos coloniaux anglais et des cacaos coloniaux martiniquais sur la Place du Havre de 1919 à 1939

87

Les importations de riz au Havre, toutes provenances

92

L’irrésistible chute des maïs coloniaux sur le marché du Havre de 1937 à 1960

94

Les importations de fruits frais d’origine coloniale et étrangère au Havre

96

Les importations de manioc au Havre

99

Importations d’oléagineux de toutes provenances

106

Les importations de caoutchouc par le port du Havre et la part des origines coloniales

110

Le Havre, Marseille et Bordeaux, importateurs de caoutchouc en 1927

111

Les importations de coton de toutes provenances au Havre de 1892 à 1962

113

L’évolution des entrées de nickel au Havre, de 1903 à 1958, quelques dates-repères

119

Chapitre 3 : Une réussite : l’importation des bois coloniaux

Les importations de bois exotiques de 1890 à 1960, toutes provenances

125

Les importations comparées de bois de teinture et de bois d’ébénisterie et menuiserie de 1893 à 1962 sur le port du Havre

126

Les réservoirs de bois coloniaux pour le port du Havre en 1938 et 1958

131

L’évolution des prix de la tonne d’okoumé sur le marché du Havre durant l’entre-deux-guerres

135

L’évolution comparée des prix de trois espèces durant la même période

136

La captation, par le port du Havre, des bois de l’Afrique noire française et des colonies en général de 1913 à 1938

140

Au temps de l’Union française, le renouveau du trafic havrais des bois africains

143

Chapitre 4 : Bilan d’un commerce de grande valeur, spécialisé et de plus en plus africain

Le tonnage des exportations coloniales reçues par le port du Havre de 1936 à 1958, Afrique sub-saharienne non comprise

149

Le tonnage des exportations coloniales africaines sub-sahariennes reçues par le port du Havre de 1936 à 1958

150

La part de l’Afrique noire dans le trafic havrais effectué sur cinq routes commerciales ayant un rapport avec l’outre-mer français, en 1960

151

L’évolution comparée des prix, en francs constants et en indice, de trois produits coloniaux à l’entrepôt au Havre

160

Deuxième partie : Les entreprises coloniales

Chapitre 5 : Moments et mouvements stratégiques de l’entreprise havraise en direction de l’Empire colonial, de 1880 à 1960

L’exemple de La Kotto : les actionnaires

182

Les souscripteurs de l’Ibenga

182

La densité des entreprises havraises spécialisées dans le textile colonial

200

L’évolution des bénéfices de la Cotonfran

202

Les bilans comparés de la maison Traumann et de la société commerciale Interocéanique en 1962

225

Chapitre 6 : Vers une typologie des entreprises coloniales au Havre de 1880 à 1960

Les trois types dominants de l’entreprise coloniale au Havre

275

Les effectifs comparés des entreprises coloniales par spécialités

276

La distribution par spécialités des principaux types d’entreprises

277

Les flux de création des entreprises coloniales au Havre de 1880 à 1960

278

L’évolution de la densité des entreprises coloniales

280

La répartition des grandes catégories d’activité dans les trois cohortes d’entreprises

282

Le comportement des trois cohortes au cours de la période 1880-1960 dans le secteur des entreprises de Place

282

Le comportement des trois cohortes au cours de la période 1880-1960 dans le secteur des entreprises à la colonie

283

Le capital des entreprises coloniales au Havre

284

Une clique du réseau colonial havrais

290

L’organigramme de la Compagnie cotonnière

294

La distribution des positions d’affaires de Georges Raverat

295

La distribution des positions d’affaires de Hermann Du Pasquier (1864-1955)

295

Les activités financières de la Compagnie française d’études et d’entreprises coloniales (président Georges Raverat), en 1920-1921

309

Les résultats de la Compagnie française d’études et d’entreprises coloniales de 1914 à 1921

310

Les ventes de la maison Habert

327

Les bénéfices distribués de la maison Habert, 1933-1957

329

Les origines de la maison Daniel Ancel fils, 1782

332

L’évolution du bilan de la maison Ancel de 1905 à 1938

339

L’évolution du chiffre des ventes de la maison Ancel de 1925 à 1938

339

Les bénéfices distribués de la maison Ancel de 1880 à 1905

340

Les bénéfices de la maison Ancel de 1900 à 1938, lacune de 1929 à 1933 et en 1937

341

Les opérations d’achat de la maison Ancel en 1947

344

L’évolution des fonds propres de Raoul-Duval et Cie de 1949 à 1953

353

Troisième partie : Les chemins de l’idée coloniale

Chapitre 7 : Les réseaux du prosélytisme et l’appareil colonial

Schéma de filiation du réseau colonial havrais

395

Un exemple de liaison fonctionnelle entre acteurs coloniaux et pôles de décision économique

397

Le taux d’appartenance coloniale des instances économiques dirigeantes en 1938

399

Nombre de positions dirigeantes occupées par deux entrepreneurs d’Empire havrais dans le champ colonial et dans le champ du pouvoir décisionnel économique, politique et social

416

Chapitre 9 : Le travail de l’imaginaire colonial

Localisation par rues des sièges et agences d’entreprises coloniales

504

Le modèle havrais de la ville négociante et coloniale

506

Plan type d’une maison de négoce dans le centre-ville

506

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search