Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Louis Sauvageot (1842-1908)

 | 
Sophie Nasi

Chronologie de la vie et de l’œuvre de Louis Sauvageot

Texte intégral

1842

15/06 : naissance à Santenay (Côte-d’Or) de Charles-Louis Sauvageot, troisième enfant d’A. Sauvageot (tonnelier) et d’A. Sivry. Son frère Claude est né le 18/03/1832 et sa sœur Marguerite-Hortense, née le 15/01/1837, est décédée le 3/02 suivant.

2Louis montre très vite des dispositions pour le dessin et son frère, graveur réputé, proche de Viollet-le-Duc, prend son éducation en charge.

3Il se forme directement dans l’atelier d’E. Millet et suit probablement des cours à l’École des arts décoratifs.

1848

410/12 : début de la Seconde République.

1852

54/11 : proclamation du Second Empire.

1855

621/02 : naissance de Maria Sauvageot, fille de Claude Sauvageot et de M.-J. Chazoule.

1858

722/02 : naissance d’Ernest Sauvageot, fils de Claude Sauvageot et de M.-J. Chazoule. Louis réside toujours chez son frère, 17 rue des Boulangers (Paris, Ve).

1859

8Expose pour la première fois au Salon avec un projet de restauration de l’église de Gallardon (Eure-et-Loir). Il se dit élève d’A. Verdier.

9Selon A. Darcel, il travaille dans l’atelier de Paillard et participe à l’agrandissement d’un magasin de nouveautés, les Statues Saint-Jacques (Paris, rue Saint-Denis).

1860

10Voyage en Espagne avec A. Verdier et le docteur E-P. Cattois.

1861

11Début d’une série de voyages en France pour la préparation de l’ouvrage publié par son frère entre 1867 et 1869, Palais, Châteaux, hôtels et maisons de France du XVe au XVIIIe siècle.

1863

12Retour dans l’atelier de Millet où il reste jusqu’en 1866, travaillant aux détails d’exécution de la cathédrale de Moulins et aux restaurations de la cathédrale de Troyes, de l’église Saint-Benoit-sur-Loire et du château de Saint-Germain-en-Laye. Il noue des liens étroits avec d’autres élèves, en particulier A. Selmersheim et Ste-A. Louzier.

13Parution de la Monographie de la Chapelle Notre-Dame de la Roche co-signée avec son frère.

1866

14Il réside à Paris, 12 rue Neuve-des-Martyrs.

15Expose au Salon un projet de restitution du château de Pailly, extrait de Palais, châteaux, hôtels et maisons de France du XVe au XVIIIe siècle.

1867

16Il entre dans le cabinet de Viollet-le-Duc où il reste jusqu’en 1869, participant aux restaurations des cathédrales d’Amiens et de Clermont, de l’église abbatiale de Saint-Denis et de la chapelle du château de Vincennes.

17Obtient le premier prix en collaboration avec Selmersheim au concours organisé pour la construction de l’église Saint-Martin de Brest.

18Ses études de la chapelle du château de Vincennes exposées au Salon sont acquises par la commission des Monuments historiques.

1868

19Il intègre le service des Monuments historiques comme inspecteur des travaux de la chapelle de Vincennes sous la direction d’A. de Baudot.

1869

20Il obtient la seconde place au concours pour l’agrandissement de l’église de Levallois-Perret, derrière A. de Baudot.

21Construit une maison rue Monge et restaure le château de Montataire (Oise).

1870

22Déménagement au 24 rue du Cherche-Midi.

23Nommé directeur du journal de menuiserie. Spécialement destiné aux architectes, aux menuisiers et aux entrepreneurs.

24Expose au Salon les plans d’agrandissement de l’église de Levallois-Perret.

2519/07 : la France déclare la guerre à la Prusse.

264/09 : abdication de Napoléon III et proclamation de la Troisième République.

1871

2728/01 : capitulation de la France.

288/02 : Adolphe Thiers, président de la République.

2910/05 : traité de Francfort, la France cède l’Alsace et une partie de la Lorraine et s’engage à payer une lourde indemnité.

3030/10 : Sauvageot est nommé architecte en chef de la ville de Rouen (Seine-Inférieure) et s’installe au 38 puis au 27, rue Jeanne d’Arc. Le maire É. Nétien est en poste jusqu’en 1876.

31Parution de l’ouvrage de G. Rey, illustré par Sauvageot : Étude sur les monuments de l’architecture militaire des croisés en Syrie et dans l’île de Chypre.

1872

32Nommé architecte en chef des Monuments historiques.

  • 1 Les localités sont précisées lorsque les travaux ne s’effectuent pas à Rouen.

3325/03 : projet de construction des urinoirs du square Solférino et du jardin de Saint-Ouen1.

3428/06 : projet d’agrandissement de l’école de filles de la rue d’Elbeuf.

3517/10 : reprise et modification du projet de construction d’une infirmerie au lycée Corneille dressé par son prédécesseur Hubert, comprenant des travaux d’assainissement en plus.

1873

36Il est attaché à la commission des Monuments historiques.

37Construction de la chapelle de la salle d’asile de la rue Tous-Vents, dirigée par les soeurs de Saint-Vincent de Paul.

3824/05 : chute de Thiers et élection de Mac-Mahon à la tête de la République.

391er/08 : projet de reconstruction des barrières d’octroi des routes de Caen, d’Elbeuf et de Neufchâtel.

4020/08 : mise en adjudication des travaux de construction de l’infirmerie du lycée Corneille.

4128/11 : projet de construction de l’église Saint-Hilaire adopté le 30/01/1874.

1874

4220/02 : adoption du projet de construction d’un kiosque à musique dans le jardin de l’Hôtel-de-ville.

43Présentation de l’avant-projet de musée-bibliothèque. Le mois suivant, il est officiellement chargé de dresser les plans du bâtiment qui sont soumis à l’examen des élus le 13/11/1874. Mais, toute décision est ajournée pour cause d’élection.

447-15/03 : exposition à la mairie des projets réunis dans le cadre du concours pour la construction d’un château d’eau sur la fontaine Sainte-Marie. Celui de Sauvageot-Bartholdi est classé ex-aequo avec celui de Falguière qui remporte l’épreuve.

451er/05 : projet de restauration de l’abside de l’église Saint-Vincent.

4613/07 : projet d’aménagement du logement du receveur principal de l’hôtel de la Douane.

4721/07 : rejet par la commission des Monuments historiques sur avis de Sauvageot de 1’offre d’E. Dutuit de faire restaurer à ses frais les portes en bois de l’église Saint-Maclou attribuées à J. Goujon. C’est le début d’une longue inimité avec les très fortunés Dutuit.

4824/12 : projet de construction de l’école de garçons Jean Mullot.

4928/12 : suite au décès d’A. Lance, il sollicite et obtient la direction des travaux de restauration de l’église Saint-Jacques de Dieppe.

50Il est chargé par la commission des Monuments historiques de dessiner les différentes parties de l’abbaye de Fécamp (Seine-Inférieure). La commande est un prétexte pour proposer une restitution graphique de l’ancien jubé du XIVe siècle.

51Son frère publie la Monographie de Chevreuse. Étude archéologique à laquelle il a participé comme dessinateur.

1875

5230/01 : Projet d’achèvement du portail méridional de l’église Saint-Vincent adopté le 14/01/1876.

53Mars : le chantier de construction de l’infirmerie du lycée Corneille est suspendu et une commission est nommée pour trouver une affectation plus adéquate au bâtiment.

542/04 : pose de la première pierre de l’église Saint-Hilaire par le cardinal de Bonnechose.

555/06 : sa nièce Maria épouse l’un de ses collaborateurs, le sculpteur L. Chédeville.

56Juin : début de la construction de l’école Jean Mullot.

57À la même époque, reconstitution des anciennes portes Saint-Hilaire et Cauchoise et création d’un arc de triomphe en haut de la rue Jeanne d’Arc, dans le cadre des manifestations organisées pour le centenaire de la naissance de Boieldieu.

589/08 : approbation d’un projet de réparation du château d’Arques-la-Bataille (Seine-Inférieure).

5916/08 : second devis pour l’assainissement des cours du lycée Corneille adopté fin novembre.

6010/12 : projet d’extension de l’École préparatoire à l’enseignement supérieur des sciences et des lettres avec aménagement d’un laboratoire de chimie, adopté le 3/03/1876.

6118/12 : extension du projet de restauration de l’abside de l’église Saint-Vincent au niveau des deux doubles travées méridionales du chœur.

62Commande d’une série de bancs en fonte pour les espaces publics de la ville dessinés par ses soins.

63Il est chargé par un comité de souscription de dessiner le tombeau de l’abbé Cochet au Cimetière monumental.

64Obtient une médaille de 3e classe au Salon pour son projet de restitution de l’ancien jubé de l’abbaye de Fécamp. Les planches sont acquises par la commission des Monuments historiques.

1876

  • 2 Lettre du proviseur du lycée Corneille au recteur d’Académie, 11 janvier 1876 – ADSM : 1T 1946.
  • 3 Lettre de Sauvageot à la direction des Beaux-Arts, 16 juin 1876 – AMH : 81/76/90/28/1.

6511/01 : le proviseur du lycée Corneille évoque la « santé chancelante2 »de Sauvageot. Alité pendant plus de six mois, il parle à son tour d’« une sérieuse maladie, qui a nécessité un long traitement3 ».

6619/01 : les plans du musée-bibliothèque sont à nouveau présentés devant le conseil municipal. En avril, une commission spéciale présidée par le directeur de l’administration des Beaux-Arts est nommée pour évaluer le projet.

6710/03 : projet de construction de l’école primaire de garçons André Pottier, dont les travaux débutent en juin.

6815/03 : dépôt d’un devis proposant de transformer le nouveau bâtiment de l’infirmerie du lycée Corneille en service scientifique. Ces dispositions sont adoptées le 22 juillet suivant et les travaux sont achevés à la fin de l’année.

6925/04 : incendie du théâtre des Arts. Dès le lendemain, le conseil municipal décide de reconstruire l’édifice. Un concours est organisé.

701er/05 : projet d’ouverture du cimetière de l’Ouest (finalement non exécuté).

7129/05 : réunion de la commission spéciale présidée par le marquis de Chennevières qui adopte le projet de musée-bibliothèque dans ses grandes lignes. La mise en œuvre de la première aile débute aussitôt.

7217/07 : projet d’ouverture du cimetière du Nord (finalement non exécuté).

7313/10 : A. Barrabé, ancien adjoint d’É. Nétien, lui succède à la tête de la municipalité et poursuit la politique de son prédécesseur dans le domaine édilitaire.

7421/10 : projet de construction d’un ensemble d’urinoirs dans les lieux publics rouennais.

7518/11 : projet de construction d’un laboratoire de manipulations pour l’École préparatoire de médecine et de pharmacie adopté le 12/01/1877.

7629/11 : Sauvageot fait partie du jury du concours organisé pour la reconstruction du théâtre des Arts. Bien qu’il n’y soit pas autorisé, il propose une étude qui est à l’unanimité reconnue supérieure aux autres.

7729/12 : adoption du projet de restauration de l’église Saint-Jacques de Dieppe, portant sur la reprise du chœur et des parties hautes du côté nord.

1877

7815/01 : projet de construction de l’école primaire de filles de la rue Legouy, adopté le 23/02/1877. Les travaux débutent en mai 1878.

7916/02 : adoption du projet de reconstruction du théâtre des Arts dressé par Sauvageot. Toutefois, l’affaire en reste là et il faut attendre août 1878 pour qu'elle soit de nouveau à l’ordre du jour.

8020/03 : projet de construction de cabinets d’aisances au lycée Corneille adopté le 13 juillet suivant.

817/05 : pose de la première pierre de l’aile sud du musée-bibliothèque par le maire Barrabé.

8220/05 : projet de construction de l’école primaire de filles rue Ambroise-Fleury qui ne sera pas mis en œuvre, le terrain ayant été reconnu insalubre.

83À cette époque, les travaux de construction du laboratoire de chimie de l’École préparatoire à l’enseignement supérieur des sciences et des lettres touchent à leur fin.

844/06 : inauguration du tombeau de l’abbé Cochet au Cimetière monumental.

852/07 : approbation d’un second projet de réparation à effectuer au château d’Arques-la-Bataille.

863/08 : autorisation de débuter la réparation de la verrière du Jugement dernier à l’église d’Houppeville (Seine-Inférieure).

8710/08 : projets de construction de six écoles primaires à Rouen (Michelet, Sévigné, Marthe et Thomas Corneille, Jeanne Hachette et Géricault) adoptés le 29 août suivant.

8825/09 : il est chargé de la direction des réparations de l’église d’Étretat (Seine-Inférieure).

898/11 : projet de construction des urinoirs de l’hôtel de la Douane adopté le 3/01/1878.

9014/12 : projet de construction des boutiques provisoires du marché Saint-Sever adopté le 4/01/1878.

9120/12 : approbation d’un devis de réparation pour le théâtre romain de Lillebonne (Seine-Inférieure).

92Publication des Considérations sur la construction des théâtres. À propos de la reconstruction du théâtre des Arts, à Rouen. Extrait de l’Encyclopédie d’architecture (livraison d’avril 1877). Il expose au Salon le projet de reconstruction du théâtre des Arts et celui non exécuté du château d’eau de la fontaine Sainte-Marie en collaboration avec Bartholdi.

1878

9314/01 : bénédiction de l’église Saint-Hilaire par le cardinal de Bonnechose.

94Mars : achèvement des grands travaux de canalisation de la Seine menés sous la direction de Sauvageot.

955/04 : projet de transformation d’une partie du bâtiment de la halle aux toiles en conservatoire de musique (finalement non exécuté).

968/05 : mise en adjudication des travaux de construction de l’école primaire de filles de la rue Legouy.

97Mai : il est envoyé à Caudebec-en-Caux (Seine-Inférieure) pour dresser un rapport sur l’état de la flèche qui tombe en ruine.

9822/05 : projet de construction de la salle d’asile et maternelle de la rue du Renard dont la mise en œuvre débute en juillet.

9915/06 : seconde campagne de construction d’un ensemble d’urinoirs dans les lieux publics rouennais.

10020/06 : projet d’aménagement de la synagogue installée dans l’ancienne église Sainte-Marie-la-Petite.

1012/07 : remise d’un devis de restauration des bâtiments de la cour d’honneur du lycée Corneille adopté le 12 août suivant. Les travaux sont achevés en mai 1880.

10216/08 : la question de la reconstruction du théâtre des Arts est de nouveau portée devant les élus. Bien que le projet de Sauvageot ait été adopté, le conseiller municipal Sentent présente un contre-projet moins onéreux, dit « Janet-Lasnier ». Sauvageot est invité à présenter une nouvelle estimation correspondant à l’emplacement réduit de l’ancien théâtre. Le 5 octobre suivant, la commission se prononce en faveur de cette seconde étude. Septembre : les travaux de construction du laboratoire de manipulations de l’École préparatoire de médecine et de pharmacie sont achevés.

1038/10 : projet de consolidation des voûtes de la sacristie de l’église Saint-Paul adopté le 20/02/1880.

10428/11 : mise en adjudication des travaux de construction des écoles primaires Michelet et Sévigné.

10512/12 : projet de construction d’un kiosque sur la source ferrugineuse de la rue d’Amiens adopté en décembre.

10620/12 : le projet restreint de reconstruction du théâtre des Arts daté du mois de novembre est présenté devant le conseil municipal et rejeté. Le vote en faveur du projet initial est renouvelé.

107Il obtient une médaille de 1re classe au Salon où il expose le projet de l’église Saint-Hilaire.

108Il obtient également une médaille de 1re classe à l’Exposition universelle dans la section des travaux historiques.

109Son neveu Ernest intègre l’École des beaux-arts.

1879

1102/01 : projet de construction de l’école primaire et enfantine de filles de la rue Marie Duboccage adopté le 14/02/1879. Les travaux débutés en juin s’achèvent en 1880.

1114/01 : mise en adjudication des travaux de construction des écoles primaires Marthe et Thomas Corneille.

11230/01 : J. Grévy, président de la République. Le sénateur rouennais R. Waddington est nommé ministre.

1134/04 : adoption du projet de réfection de la tour octogonale et de la flèche de l’église de Caudebec-en Caux.

1149/05 : autorisation de débuter les travaux de restauration du clocher de l’église de Lillebonne.

11515/05 : mise en adjudication des travaux de reconstruction du théâtre des Arts.

11613/06 : il est nommé architecte en chef de l’église Notre-Dame de Louviers (Eure).

11714/06 : projet d’aménagement de l’école protestante pour garçons dans un immeuble de la rue Thouret adopté le 27/06/1879.

11817/09 : décès d’E.-E. Viollet-le-Duc. Les frères Sauvageot assistent aux funérailles à Lausanne.

11910/10 : projet d’aménagement du bureau de poste à l’Hôtel de Ville.

1204/11 : suite au décès d’E.-E. Viollet-le-Duc, il est chargé des travaux de restauration de l’église d’Eu (Seine-Inférieure).

12123/11 : arrêt du chantier de construction du théâtre des Arts en raison des températures exceptionnellement basses. Les travaux ne reprennent qu’à la mi-février 1880 et la date d’achèvement de l’édifice est reculée au mois de septembre 1882.

122Parution de la Notice sur l’église Saint-Hilaire à Rouen. Extrait de l’Encyclopédie d'architecture (livraison d’avril 1877).

123Il expose hors concours au Salon la restauration du portail méridional de l’église Saint-Vincent dont les plans sont acquis par le service des Monuments historiques.

1880

12420/01 : mise en adjudication des travaux de construction de l’école primaire Jeanne Hachette.

12519/02 : inauguration de la première aile du musée-bibliothèque.

12610/03 : rencontre avec G. Flaubert pour la commande du buste de Louis Bouilhet qui doit orner le monument accolé au musée-bibliothèque.

12723/04 : adoption d’un premier projet d’agrandissement du lycée Corneille portant sur la construction d’un bâtiment faisant la liaison entre le pavillon Corneille et le collège de Joyeuse. Suite à la création de la caisse des Lycées et collèges, Sauvageot reprend ses plans et un second projet est déposé à la direction de l’Instruction publique le 15/12/1880. Toutefois, l’affaire est ajournée pour cause d’élection municipale.

12820/05 : il soumet sa candidature au service des Édifices diocésains et propose de remplacer l’un des deux architectes en poste à Rouen, J.-E. Barthélémy qui souhaite prendre sa retraite.

12915/06 : adoption du projet de restauration de la sacristie et du trésor de l’église Saint-Jacques de Dieppe.

13016/06 : projet de construction d’urinoirs pour le jardin Martainville adopté le 23 juin suivant.

13125/06 : adoption du projet de construction d’un amphithéâtre de physique pour l’École préparatoire à l’enseignement supérieur des sciences et des lettres. L’affaire en reste là jusqu’au printemps 1881.

132Le même jour, le conseil municipal adopte une délibération demandant la création d’un lycée de jeunes filles à Rouen.

13312/07 : il est nommé officier d’Académie.

1348/08 : remise d’un troisième projet de réparation à effectuer au château d’Arques-la-Bataille.

1353/11 : nommé architecte diocésain de Rouen. Pour l’heure, il est uniquement chargé des travaux de la cathédrale car le séminaire et l’archevêché restent aux mains de Desmarest. De plus, J.-E. Barthélémy reste chargé des travaux d’achèvement de la flèche en fonte de la cathédrale.

13611/11 : adoption d’un projet de restauration de l’abside de l’église d’Arques-la-Bataille.

137Décembre : il intègre le club privé du Dîner des Cinquante qui réunit des proches de Viollet-le-Duc. Son frère Claude en est membre depuis 1870.

13830/12 : projet d’aménagement de l’École professionnelle et ménagère de jeunes filles dans un immeuble de la rue Beauvoisine.

139Construction par souscription du tombeau de Théodore Bachelet au Cimetière monumental.

140Il expose au Salon une série de monuments commémoratifs.

1881

14123/01 : Ch. Dieutre succède à A. Barrabé à la tête de la ville de Rouen. Sa nomination marque le glissement vers la gauche républicaine de la municipalité.

14231/01 : Sauvageot est nommé architecte en chef de la chapelle Saint-Julien-des-Chartreux à Petit-Quevilly près de Rouen. Il est chargé de dresser un projet de réparation de l’édifice.

1433/02 : suite à la démission de Desmarest, il est nommé architecte en chef de l’église Saint-Ouen de Rouen et architecte diocésain de l’archevêché et du séminaire de Rouen.

14425/02 : projet d’aménagement du magasin des décors du théâtre des Arts dans le bâtiment de la halle aux toiles, adopté le 12 avril suivant.

1451er/04 : projet de construction de l’amphithéâtre de physique de l’École préparatoire à l’enseignement supérieur des sciences et des lettres adopté le 25 juin. Les travaux s’achèvent au début de l’année 1883.

14615/04 : premier projet d’installation d’un calorifère dans l’église Saint-Ouen.

14720/04 : la direction des Cultes autorise la remise en état du logement d’honneur de l’archevêché.

148À la même époque, le gros œuvre du théâtre des Arts est achevé et les ouvrages de décoration et d’aménagement intérieur débutent.

1882

14915/01 : projet d’aménagement du lycée de jeunes filles dans l’ancien hôtel d’Arras, adopté le 27 janvier.

15030/01 : il abandonne son poste d’architecte en chef de la ville de Rouen au profit de J.-Ch. Touzet. Il garde à sa charge la mise en œuvre et l’achèvement du musée-bibliothèque, du théâtre des Arts, des deux écoles du quartier Martainville et de l’amphithéâtre de physique de l’École préparatoire à l’enseignement supérieur des sciences et des lettres.

151Il retourne à Paris et s’installe au 23 rue de Bellefond. Il conserve un pied-à-terre à Rouen jusqu’en 1886, situé 52 quai de Paris.

15213/03 : début des travaux d’achèvement de la seconde aile du musée-bibliothèque.

15324/04 : inauguration du monument à L. Bouilhet dont le buste est l’œuvre d’E. Guillaume.

1545/05 : adoption du second projet de construction de l’école primaire Géricault. Les travaux s’achèvent en 1883.

15516/05 : second projet d’installation du calorifère dans l’église Saint-Ouen.

15622/05 : adoption du projet d’agrandissement de l’église Saint-Martin de Grand-Couronne (Seine-Inférieure).

1575/06 : projet de tribune avec buffet pour l’église Saint-Godard adopté le 23 novembre suivant.

1587/06 : approbation du projet de réfection de la couverture du bas-côté nord et de la charpente de la nef de la cathédrale de Rouen dont les travaux se prolongent jusqu’en 1884. Poursuite également des travaux de reprise de la façade méridionale débutés en 1 869.

15918/06 : adoption d’un projet de restauration du clocher de l’église de Yainville (Seine-Inférieure).

160Août : réparation de la toiture et du mur séparant la nef d’une chapelle annexée à la sacristie de l’église Saint-Paul.

16130/09 : inauguration du théâtre des Arts devant un parterre de personnalités, la cérémonie ayant été couplée avec l’inauguration du lycée de jeunes filles. Au cours de la soirée, le ministre chargé des Beaux-Arts lui décerne la Légion d’honneur.

1627/11 : il est officiellement promu officier de la Légion d’honneur et la décoration lui est remise par son ami J.-J. Lisch.

16319/11 : le très républicain L. Ricard est nommé maire de Rouen, fonction qu’il occupe jusqu’en janvier 1886.

16425/12 : adoption d’un projet de restauration du sommet de la flèche du clocher de l’église de Lillebonne.

1883

16514/01 : seconde bénédiction de l’église Saint-Hilaire après l’achèvement du cycle peint d’A. Perrodin.

1661er/02 : décès du sculpteur L. Chédeville. Sa veuve Maria et leurs trois enfants - dont Eugène né en 1876 - sont pris en charge par Claude puis Louis Sauvageot à partir de 1885.

167Mars : une commission est nommée pour vérifier la nature de la pierre utilisée dans les fondations de la deuxième aile du musée-bibliothèque, suite à plusieurs lettres anonymes accusant l’architecte de laisser les chantiers sans surveillance. S’il est avéré que la roche employée n’est pas celle prévue au devis, l’architecte ayant lui-même reconnu que la substitution s’est faite sur ses ordres, aucun préjudice n’est retenu à son encontre. Malgré cela, sa réputation s’en trouve ternie et c’est le début de longues polémiques qui vont empoisonner l’achèvement des chantiers.

1682/03 : adoption du projet de construction de l’école primaire Victor Hugo. Les travaux débutés en mai, sont achevés au début de l’année 1884.

1699/03 : adoption du projet de réparation des voûtes du chœur de l’église Saint-Ouen dressé par Desmarest et repris par Sauvageot.

1709/05 : approbation d’un projet de restauration des verrières de l’église d’Arques-la-Bataille.

17130/08 : projet de grille de clôture en fer forgé pour le porche occidental de l’église Saint-Maclou dont la mise en œuvre est ajournée jusqu’en 1890.

17222/10 : dépôt d’un devis des travaux à effectuer pour la restauration du clocher d’Angerville-l’Orcher (Seine-Inférieure).

1731er/11 : projet de suppression du jubé de la cathédrale de Rouen. Le démontage débute en juin 1884.

17424/11 : Sauvageot prend la direction du chantier de restauration de l’église Sainte-Catherine à Honfleur (Calvados).

17511/12 : autorisation d’achever la réparation des couvertures des voûtes du bas-côté nord de l’église d’Eu.

176Les travaux de reconstruction de la flèche de Caudebec-en-Caux débutent et se prolongent jusqu’en 1886. Le chantier est perturbé par une polémique locale accusant l’architecte de dénaturer l’œuvre primitive.

177Il expose une nouvelle fois au Salon le projet de l’église Saint-Hilaire.

178Il expose à Munich les dessins de la restitution du jubé de l’église abbatiale de Fécamp ainsi que ceux de la restauration du portail méridional de l’église Saint-Vincent.

1884

1799/01 : autorisation de débuter les travaux de restauration de la tour et des balustrades latérales sud de l’église Saint-Jacques de Dieppe.

18018/01 : pétition de la chambre syndicale des entrepreneurs de peinture de Rouen dénonçant les rabais insensés consentis sur les travaux de peinture et de vitrerie exécutés dans les bâtiments communaux. Une enquête est ouverte concernant le musée-bibliothèque et le théâtre des Arts et, bien que des malfaçons soient effectivement relevées, les deux affaires sont résolues à l’amiable.

18111/02 : autorisation de nettoyer et de repeindre l’appartement de Monseigneur Thomas à l’archevêché, ainsi que le grand salon, le salon de la croix, la salle à manger et la salle des États. En mai, ces ouvrages sont étendus au pavillon situé à l’angle des rues de la République et des Bonnetiers.

18215/04 : approbation d’un projet de clôture de la cathédrale de Rouen au droit de la partie méridionale donnant sur la rue du Change.

1833/05 : autorisation de déplacer le buffet d’orgue d’accompagnement du chœur de l’église Saint-Ouen.

18419/06 : adoption d’un projet de restauration du retable du chœur de l’église d’Arques-la-Bataille.

185Juillet : mise à disposition des bâtiments du musée-bibliothèque pour la XXIXe exposition municipale des beaux-arts.

18622/08 : adoption du projet de transfert de la sacristie paroissiale de la cathédrale dans l’ancien cloître de la cour d’Albane. Les travaux débutés en septembre sont achevés à la fin de l’année 1885.

187Septembre : installation du chauffage à l’archevêché.

18817/09 : autorisation de débuter les travaux d’installation du calorifère dans l’église Saint-Ouen. En décembre, des vestiges archéologiques provenant d’un ancien cimetière sont mis à jour.

18913/10 : reprise des travaux de restauration de l’abside de l’église Sainte-Catherine d’Honfleur. Ils se poursuivent jusqu’en 1891.

19017/10 : suite à la détérioration d’un certain nombre de chaises des loges du théâtre des Arts, une commission est chargée de vérifier l’état du mobilier. Plusieurs malfaçons sont relevées et pendant plus de deux ans, les expertises se succèdent au terme desquelles la ville est condamnée solidairement avec l’architecte et l’entrepreneur à partager les frais de réparation.

19115-20/11 : participation en collaboration avec A. Bartholdi au concours organisé pour l’érection d’un monument à la mémoire de Gambetta à Paris. Leur projet ne passe pas le premier tour de l’épreuve qui est remportée par Boileau et Aubé. Toutefois, Bartholdi le réutilisera en partie en 1891, lorsqu’il sera chargé d’édifier aux frais de la loge maçonnique l’Alsace-Lorraine un monument à Gambetta, à proximité de la maison de l’homme politique à Sèvres.

192Décembre : une polémique éclate au sujet de la démolition du jubé de la cathédrale attisée par E. Dutuit qui propose de le remonter à ses frais. Une enquête est ouverte par le ministère et Sauvageot, tenu de s’expliquer, est « blanchi » par la direction des Cultes et celle des Beaux-Arts.

19331/12 : il est nommé architecte diocésain de Nantes, en remplacement d’E. Boismen.

194Il expose au Salon les planches de la reconstruction de la flèche de Caudebec-en-Caux qui sont acquises par l’État.

1885

19519/01 : il est chargé de la direction des travaux de restauration de l’église de Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne).

19614/02 : essais menés en vue du retrait des badigeons de l’ancienne abbaye Saint-Georges-de-Boscherville à Saint-Martin-de-Boscherville (Seine-Inférieure). Les opérations sont achevées un mois et demi plus tard.

19720/03 : il soumet sans succès sa candidature pour intégrer la commission des Monuments historiques.

1982/04 : autorisation de mettre en œuvre les travaux de réfection de la couverture et de la charpente de l’ancienne abbaye Saint-Georges-de-Boscherville.

1995/04 : autorisation de poursuivre les travaux de restauration de l’église d’Eu sur le côté nord de la nef.

20029/04 : approbation du projet de restauration de la chapelle Saint-Jean-des-Fonts dans la cathédrale de Rouen.

20123/09 : approbation d’un devis de réparation du théâtre romain de Lillebonne.

20225/09 : adoption d’un projet de restauration du clocher de Valliquerville (Seine-Inférieure).

20313/10 : décès de son frère Claude.

20415/10 : autorisation de débuter les travaux de réparation de la flèche en fonte de la cathédrale de Rouen qui s’oxyde de manière inquiétante. Le chantier s’achève en août 1887. Vote également d’un crédit spécial pour réparer la toiture en ardoise de la tour Saint-Romain.

1886

2056/02 : adoption d’un projet de réparation du socle et des murs extérieurs de la cathédrale de Rouen après la démolition de la sacristie paroissiale.

20610/04 : vente aux enchères des collections artistiques et de la bibliothèque de son frère.

2077/06 : approbation du projet de tombeau du cardinal de Bonnechose dressé avec le sculpteur H. Chapu.

2089/07 : il prête près de 60 000 francs à l’ingénieur P. Gaillard pour ouvrir à Rouen un établissement de bains publics à l’emplacement de l’ancienne église des Cordeliers (route Nationale). Il lait également investir sa belle-sœur et sa nièce dans l’affaire. Août-septembre : réception définitive de l’église Saint-Martin de Grand-Couronne.

1887

20914/01 : approbation d’un troisième devis de réparation du théâtre romain de Lillebonne.

21017/02 : il est chargé de la direction des travaux du château des ducs de Bretagne à Nantes (Loire-Inférieure) sur recommandation de J.-J. Lisch.

21120/02 : projet de restauration de la Fierte de Saint-Romain adopté le 6 mai suivant. Les travaux sont achevés au début de l’année 1890.

21214/03 : projet de pose d’un parquet à l’église Saint-Godard.

21325/03 : adoption du projet de restauration de la croisée du transept de la cathédrale Saint-Pierre de Nantes.

2141er/04 : il est nommé membre de la commission des Monuments historiques.

21514/04 : naissance de sa fille Charlotte.

2169/05 : autorisation de débuter les travaux d’aménagement de la cour de la Fonte bordant la cathédrale de Rouen.

21715/06 : autorisation de débuter les travaux de consolidation du chœur de l’église de Moret-sur-Loing. Ils se prolongent jusqu’en 1894.

218Vote d’un crédit spécial pour la réfection de la couverture des chapelle absidiales de la cathédrale de Rouen du côté de la rue des Bonnetiers et installation du calorifère dans l’édifice.

2193/12 : Sadi Carnot, président de la République.

220Décès de sa mère Anne Sauvageot.

1888

22120/01 : adoption du projet de maître-autel pour l’église Saint-Ouen exécuté par la maison Poussielgue-Rusand.

  • 4 Lettre de Sauvageot à Viollet-le-Duc fils, 20 mars 1888 – AMH : 81/14/432/2/140/2.

22212/02 : inauguration du musée-bibliothèque, en l’absence de Sauvageot qui est souffrant (en mars, il évoque une « longue maladie d’yeux4 » qui lui a interdit tout travail pendant plus de trois mois).

22317/02 : vote d’un crédit de 43 000 francs pour la décoration peinte des escaliers du musée et de la bibliothèque, réalisée par P. Puvis de Chavannes et P. Baudoüin.

2243/04 : adoption du projet de maître-autel pour la cathédrale exécuté par la maison Trioullier.

225Mai : remise de deux projets d’aménagement de la maîtrise Saint-Évode dans l’ancienne officialité de la cathédrale. L’archevêque décide d’ajourner toute décision jusqu’en 1895.

22625/06 : autorisation de débuter les travaux de restauration de l’escalier du donjon du château des ducs de Bretagne à Nantes.

2275/11 : naissance de sa seconde fille, Suzanne.

1889

22829/03 : il est chargé de la restauration de l’église de Château-Landon (Seine-et-Marne).

22925/04 : il épouse sa compagne et la mère de ses deux filles, A. Descrières. Ses témoins sont A. Selmersheim et le négociant rouennais A. Morin.

23020/11 : remise du projet de restauration générale du Gros-Horloge qui est adopté le 26/02/1890. Les travaux s’achèvent au début de l’année 1893.

231Décoration de la salle des Cinquante du pavillon Ledoyen sous la direction de J. Bouvard.

232Début de la restauration de la façade septentrionale de la cathédrale de Rouen qui s’étale sur cinq campagnes, à raison de deux travées par an.

233Médaillé d’or à l’Exposition universelle où il expose ses œuvres majeures à savoir, le théâtre des Arts et le musée-bibliothèque de Rouen ainsi que les plans de la reconstruction de la flèche de Caudebec-en Caux.

234Début du scandale de Panama et affaire Boulanger.

1890

23530/01 : il est atteint d’une congestion pulmonaire qui récidive en avril. Dès lors, son état de santé va progressivement se dégrader.

23629/03 : autorisation de mettre en œuvre le projet de grille de clôture du porche occidental de l’église Saint-Maclou conçu en 1883.

2371er/07 : projet d’installation d’un calorifère dans l’église Saint-Maclou, finalement non exécuté.

2381er/08 : approbation d’un projet de suppression des stalles dans l’église Saint-Maclou.

239Il participe à la fondation de l’Union syndicale des architectes français qui rassemble les principaux héritiers de Viollet-le-Duc.

1891

24015/05 : projet de pavage du chœur de l’église Saint-Patrice adopté le 10/06/1892.

24119/05 : approbation d’un devis de restauration de la nef et des bas-côtés de l’église de Château-Landon. L’adjudication des travaux n’a lieu qu’en septembre 1894 et ils ne sont achevés qu’à la fin de l’année 1897.

242Novembre : préparation du projet de restauration de la façade de l’hôtel de Bourgtheroulde mis en œuvre par H. Gosselin.

1892

243Il s’installe au 51 du boulevard de la Chapelle.

244Janvier : remise de la médaille d’or de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon.

24519/02 : il démissionne de ses fonctions de membre de la commission des Monuments historiques.

24628/03 : adoption du projet de restauration de la fenêtre du portail occidental et d’agrandissement de la tribune d’orgues à l’église Notre-Dame de Louviers (Eure). Les travaux sont répartis sur les années 1893 et 1894.

2471er/04 : il prend la direction des travaux de restauration du palais des ducs de Bourgogne à Dijon (Côte d’Or) ; secondé par Ch. Suisse, architecte en chef du département.

24820/04 : approbation d’un projet de réparation des extérieurs de l’église Saint-Maclou suite aux intempéries de novembre 1891.

24920/05 : pose de la crête en plomb qui surmonte le comble de l’arcade du Gros-Horloge.

25030/11 : approbation d’un projet de réparation de la flèche de la chapelle du collège des Jésuites d’Eu. Les travaux débutent au printemps 1893.

2515/12 : approbation d’un projet de restitution des deux clôtures en pierre des chapelles de la nef de l’église Saint-Jacques de Dieppe.

252Début de la consolidation et de la reprise des voûtes de la nef de la cathédrale de Rouen, dont les travaux s’achèvent en 1895.

1893

25317/03 : approbation du projet de restauration de la chapelle Saint-Maclou dans l’église éponyme.

25423/03 : inauguration du tombeau du cardinal de Bonnechose dans la chapelle Saint-Pierre-Saint-Paul de la cathédrale.

255Avril : au retour d’une tournée, il souffre de nouveau de congestion pulmonaire.

256Juin : il est élu vice-président de l’Union syndicale des architectes français pendant deux années.

257Octobre : Eugène Chédeville intègre l’École des Arts décoratifs (section architecture).

258Achèvement de la restauration de la façade septentrionale de la cathédrale de Rouen avec la réparation de la couverture du bas-côté nord, entre la tour Saint-Romain et le portail des Libraires.

1894

259Juin : début des négociations entre la direction des Beaux-Arts et A. Dutuit qui propose de construire à ses frais une sacristie accolée à l’église Saint-Maclou. Le commanditaire souhaite imposer l’architecte L. Lefort, bien que l’édifice relève de Sauvageot. L’affaire est d’autant plus délicate que la question du legs des collections d’art de la famille Dutuit est en jeu et que le gouvernement craint qu’il ne lui échappe si le donateur venait à être contrarié. En juin 1895, les deux architectes acceptent de travailler en collaboration.

26025/06 : assassinat du président Carnot à Lyon par l’anarchiste Caserio. C. Périer lui succède.

26115/07 : adoption d’un nouveau projet de réparation des toitures de l’ancienne abbaye Saint-Georges-de-Boscherville à Saint-Martin-de-Boscherville.

26217/11 : adoption du projet de restauration de la chapelle Saint-Julien-des-Chartreux à Petit-Quevilly portant sur la reprise des maçonneries extérieures et le retrait du badigeon qui recouvre les peintures du XIIIe siècle des voûtes et des arcs du sanctuaire.

2631er/12 : autorisation de débuter les travaux de réparation du clocher foudroyé de l’église de Montceaux-l’Étoile (Saône-et-Loire).

264Il participe au Salon créé par la Société nationale des beaux-arts et reçoit la grande médaille d’argent de la Société centrale des architectes.

265A. Rixens peint son portrait.

1895

266Il abandonne le diocèse de Nantes au profit de P. Deperthes.

26717/01 : E Faure, président de la République.

26826/03 : début de la restauration de la façade occidentale de la cathédrale de Rouen dont le chantier s’étend jusqu’au début de l’année 1908. Le premier devis porte sur la reprise des parties supérieures de la face sud de la tour Saint-Romain et sur la restauration du gable supérieur touchant la tour Saint-Romain et de celui en retour adossé à la tourelle voisine. Il prévoit aussi la pose d’échafauds légers pour servir à l’étude des travaux à faire en 1896.

2699/04 : autorisation de débuter les travaux de restauration de la salle des Tombeaux au palais des ducs de Bourgogne à Dijon. Le chantier s’achève en 1900.

27017/04 : projet de réparation des verrières du chevet de l’église Saint-Patrice adopté le 20/07/1895.

27127/06 : approbation d’un quatrième devis de réparation à effectuer au théâtre romain de Lillebonne.

272Juillet : projet de construction de la sacristie de l’église Saint-Maclou dressé avec L. Lefort.

27310/07 : adoption du projet d’installation d’un calorifère dans l’église Saint-Vincent, dont la mise en œuvre débute dix jours plus tard.

2747/08 : nouveau projet de construction d’une sacristie pour l’église Saint-Maclou dressé par Sauvageot et qui est rejeté par le commanditaire. En septembre, le ministère autorise la mise en œuvre du projet commun dressé en juillet mais A. Dutuit, qui a racheté le terrain, décide de confier les travaux à L. Lefort et d’écarter Sauvageot et la direction des Beaux-Arts.

1896

2752/03 : approbation d’un projet de prolongement de la grille de clôture de la cathédrale au niveau de la rue du Change, en retour sur la place de la Cathédrale.

2762/04 : il est nommé architecte diocésain de Beauvais en remplacement de la Rocque.

27723/04 : il est nommé inspecteur général adjoint des Édifices diocésains.

2783/05 : devis de restauration de la façade occidentale de la cathédrale poursuivant les opérations entamées l’année précédente du côté de la tour Saint-Romain.

279Le même jour, il dresse un projet d’installation de l’éclairage électrique dans l’édifice.

28016/07 : adoption du projet de restauration de la chapelle du château des Moines de Cluny à Berzé-la-ville (Saône-et-Loire), portant sur le retrait des badigeons recouvrant les fresques médiévales.

281Ouverture d’un petit musée de l’œuvre de la cathédrale au deuxième étage de la tour Saint-Romain.

1897

282Il est nommé architecte en chef des Monuments historiques des départements de l’Ain, de la Saône-et-Loire, de la Loire, du Rhône et du Jura ainsi que de l’arrondissement de Beaune. Il est aussi chargé de Compiègne et de ses environs mais abandonne très rapidement cette circonscription.

28311/01 : nommé architecte en chef des Monuments historiques de l’arrondissement de Laon (Aisne) en remplacement d’É. Bœswillwald décédé. Une allocation ministérielle de 100 000 francs est votée pour la poursuite du chantier de restauration de l’ancienne cathédrale de Laon.

2846/02 : adoption du projet d’installation des services de la maîtrise Saint-Évode dans l’ancien bâtiment de l’officialité de la cathédrale, situé dans la cour des Libraires.

28526/02 : projet de restauration de la façade occidentale de la cathédrale prévoyant la pose d’un échafaudage permettant d’achever la reprise des parties hautes de la façade du côté de la tour de Beurre.

286Suite au décès de l’architecte Petitgrand, il reprend la restauration des églises d’Ambierle et de Champdieu (Loire) ainsi que celle de l’ancienne abbaye d’Ambronay (Ain).

28712/04 : dépôt du devis de restauration de la cathédrale de Beauvais (Oise) prévoyant la réfection complète du pilier du chœur situé dans le bas-côté sud. Les travaux sont effectués en 1897 et 1898.

2886/07 : adoption d’un devis supplémentaire pour la consolidation de la façade du grand logis du palais des ducs de Dijon.

28910/07 : il est autorisé à effectuer les travaux de reprise les plus urgents à l’église Notre-Dame de Montbrison (Loire). Ils sont liquidés en 1903.

2907/10 : alors que « l’affaire du vieux logis de la rue Saint-Romain » fait rage à Rouen et voit s’affronter les tenants et les opposants à la conservation de cette bâtisse ancienne accolée à la cathédrale, Sauvageot se prononce en faveur de sa démolition.

2916/12 : il est nommé architecte en chef de la ville de Paris, spécialement chargé de restaurer l’église Saint-Pierre de Montmartre, sur recommandation de Selmersheim.

1898

29212/03 : une allocation ministérielle de 100 000 francs est votée pour la poursuite du chantier de restauration de l’ancienne cathédrale de Laon.

29320/03 : premier rapport sur les fouilles et les sondages effectués pour la restauration de l’église Saint-Pierre de Montmartre.

29410/04 : remise du projet de restauration de l’église Saint-Pierre de Montmartre qui est approuvé en décembre 1898 par la commission des Monuments historiques et un an plus tard par la ville de Paris.

2951er/05 : dépôt du devis portant sur la poursuite des travaux de réfection du pilier du chœur du bas-côté sud de la cathédrale de Beauvais.

29620/05 : devis annuel de restauration de la façade occidentale de la cathédrale de Rouen portant sur la continuation des ouvrages sur le côté sud (principalement la sculpture de la modénature du sommet du grand fenestrage), la réfection du décor architectural plaqué contre le corps de la tourelle ainsi que la démolition du contrefort sud d’Alavoine.

29726/05 : dépôt du cahier des charges pour la restauration de la travée nord du porche de l’ancienne abbaye de Saint-Marcel-les-Chalon (Saône-et-Loire). Les travaux sont achevés à la fin de l’année 1899.

29822/06 : autorisation de mise en adjudication des travaux de reprise de la couverture et de la charpente de l’église Saint-Nazaire à Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire).

29918/08 : adoption d’un devis complémentaire pour la restauration du palais des ducs à Dijon et plus précisément, des anciennes portes et fenêtres de la salle des tombeaux, ainsi que de la cheminée monumentale.

300Décès de sa nièce, Maria Sauvageot.

1899

301La première moitié de l’année est marquée par une forte atteinte d'influenza qui l’entrave dans ses travaux. Ce n’est qu’au début du mois de juin qu’il reprend une activité normale.

30218/03 : une allocation ministérielle de 100 000 francs est votée pour la poursuite du chantier de restauration de l’ancienne cathédrale de Laon.

30330/05 : devis de restauration des piliers du chœur de la cathédrale de Beauvais portant sur la poursuite des opérations au niveau du pilier au droit de la première chapelle du bas-côté nord. Les travaux sont répartis sur les exercices 1899 et 1900.

3043/07 : remise du cahier des charges et des séries de prix pour la consolidation de l’église paroissiale de Champdieu d’après le devis dressé par Petitgrand et adopté le 28/06/1896. Le projet prévoit également le retrait des badigeons en intérieur, la réfection du dallage et quelques reprises au clocher. En août 1900, les travaux sont achevés.

3056/07 : devis annuel de restauration de la façade occidentale de la cathédrale de Rouen prévoyant la reprise de la partie centrale avec la restitution des campaniles manquants. Ces opérations se poursuivent en 1900.

30612/07 : autorisation de débuter le chantier de l’église Saint-Pierre de Montmartre.

1900

30714/02 : autorisation de poursuivre la restauration de la tour du grand logis du palais des ducs de Dijon.

30818/02 : décès du président de la République F. Faure. É. Loubet lui succède.

3099/04 : autorisation de débuter les travaux de réparation de l’église d’Ambronay d’après le devis dressé par Petitgrand et approuvé en avril 1892. Un devis complémentaire est adopté le 7/10/1901.

3107/05 : il parle d’une longue maladie dont il se remet à peine.

31114/05 : autorisation de débuter les travaux de restauration de l’église de Montceaux-l’Étoile portant sur la démolition du porche moderne, la réparation des façades et des couvertures et la réfection du beffroi des clochers.

31214/06 : début de la mise en œuvre des travaux de réparation du clocher foudroyé de l’église de Châteauneuf (Saône-et-Loire) selon le devis approuvé le 18/07/1896.

31328/07 : adoption d’un projet de réparation et de réaménagement de l’archevêché de Rouen.

31425/09 : approbation d’un nouveau devis de réparation des maçonneries extérieures pour l’église Saint-Nazaire à Bourbon-Lancy.

31513/10 : autorisation de réparer une voûte à l’extrémité du bas-côté sud de l’église Notre-Dame de Montbrison.

31618/10 : autorisation de débuter les travaux de restauration du chœur des Dames de l’église Saint-Pierre de Montmartre qui s’étalent jusqu’en août 1902.

31729/11 : adoption d’un nouveau projet de restauration pour l’église Notre-Dame de Montbrison portant sur la chapelle Saint-Aubin.

318Une somme de 100 000 francs est débloquée pour la poursuite des travaux de restauration de la cathédrale de Laon.

1901

31925/01 : adoption d’un devis de restauration de la deuxième salle voûtée du XVe siècle au rez-de-chaussée de l’archevêché de Rouen, prévoyant la réfection de l’ancienne cheminée partiellement coupée.

320Printemps : il se rend à Beaune pour étudier l’état de dégradation de l’ancien hôtel-dieu.

32130/04 : devis annuel de restauration de la façade occidentale de la cathédrale de Rouen proposant l’achèvement des travaux effectués en 1899 et 1900 sur la partie centrale et notamment des flèches et du grand pignon du portail central.

32218/06 : autorisation de débuter les travaux de réfection de la toiture en tuile de la sacristie de l’ancienne cathédrale Saint-Vincent à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

32320/06 : devis de restauration des piliers du chœur de la cathédrale de Beauvais avec la poursuite des ouvrages au niveau du pilier séparant les deux grandes travées du bas-côté nord. Les travaux sont effectués en 1901 et 1902.

3243/07 : poursuite de la restauration de la cathédrale de Laon au niveau de l’intérieur des chapelles du bas-côté sud du chœur.

32515/07 : il remet un projet de restauration des hospices de Beaune portant sur la réfection d’une partie des façades dont la mise en œuvre est autorisée deux semaines plus tard.

326Une polémique éclate à la fin de l’année, attisée par Ch. Normand et la commission du Vieux-Paris, au sujet de la restauration de l’église Saint-Pierre de Montmartre et des méthodes de l’architecte. Sauvageot se défend et reçoit le soutien d’É. Vaudremer.

1902

327Il est atteint d’une congestion pulmonaire qui se prolonge jusqu’en juillet.

32817/03 : il est nommé pour la deuxième fois inspecteur général adjoint des Edifices diocésains.

3293/05 : devis annuel de restauration de la façade occidentale de la cathédrale de Rouen portant sur la réfection de la modénature et de la sculpture ornementale de la partie centrale.

3306/05 : autorisation de poursuivre les travaux de réparation de l’église d’Ambronay au niveau de la couverture et des bas-côtés.

33124/05 : adoption du projet de reconstruction des écuries de l’archevêché de Rouen le long de la rue des Bonnetiers. Les travaux sont achevés au début de l’année 1903.

332Le même jour, il est autorisé à poursuivre la restauration de l’église Notre-Dame de Montbrison au niveau de l’abside.

3331er/07 : autorisation de poursuivre la restauration de la cathédrale de Laon au niveau de la cinquième chapelle sud du chœur et du transept sud.

33416/07 : autorisation de débuter les travaux de restauration des portes d’Arroux et Saint-André à Autun (Saône-et-Loire).

335Octobre : Abandon du projet de reconstruction de la façade de l’église Saint-Pierre de Montmartre sur avis de Sauvageot et de Vaudremer.

33624/12 : approbation d’un devis complémentaire pour les réparations à effectuer aux maçonneries extérieures de l’église Saint-Nazaire à Bourbon-Lancy.

1903

33721/02 : approbation d’un devis de réfection des balustrades du chemin de ronde de l’église Saint-Nizier de Lyon.

33816/03 : il abandonne son poste d’architecte en chef des Monuments historiques de l’arrondissement de Beaune, à l’exception des hospices de Beaune.

3392/04 : approbation du devis de restauration du portail sud de l’église de Marie (Aisne). Les travaux débutés durant l’été se poursuivent jusqu’en juin 1904.

34030/04 : devis annuel de restauration de la façade occidentale de la cathédrale de Rouen portant sur l’achèvement de la galerie en avant du pignon de la nef et la réfection du décor des écoinçons de la rose et de son arc d’encadrement. La reprise des éléments des étages inférieurs débute également.

3418/08 : autorisation de poursuivre la restauration de la cathédrale de Laon au niveau de la cinquième chapelle sud du chœur et du transept sud.

34224/10 : devis complémentaire de restauration des hospices de Beaune portant sur l’achèvement de la grande façade sur cour adopté le 6/01/1904.

3438/12 : il est à nouveau alité pour cause de congestion pulmonaire.

1904

34427/02 : il est nommé inspecteur général des Édifices diocésains de la circonscription sud-ouest, en remplacement de Corroyer. Il abandonne alors ses fonctions d’architecte diocésain de Rouen et de Beauvais ainsi que celles d’architecte en chef des Monuments historiques des départements de l’Ain et du Jura. À Rouen, H. Chaîne lui succède et poursuit la restauration de la façade occidentale de la cathédrale jusqu’au début de l’année 1908, suivant le projet originel.

34524/03 : le conseil municipal de Paris approuve la deuxième phase des travaux de l’église Saint-Pierre de Montmartre portant sur la restauration de la nef, le complément du clocher et la reconstruction du transept nord.

34616/04 : autorisation de débuter les travaux de réfection de la couverture et de la toiture de l’église d’Ambierle.

3475/06 : autorisation de poursuivre la restauration de la cathédrale de Laon au niveau du transept sud et de la tour de l’horloge.

1905

34831/07 : autorisation de poursuivre la restauration des étages supérieurs de la tour de l’horloge de la cathédrale de Laon.

3497/08 : autorisation de poursuivre la restauration de l’ancienne abbaye d’Ambronay au niveau du portail gauche de la façade occidentale. Les travaux sont liquidés le 22/02/1907.

3509/08 : approbation d’un nouveau devis de restauration de l’église Saint-Nazaire à Bourbon-Lancy portant sur la nef et le bas-côté nord.

3519/12 : loi de séparation des Églises et de l’État.

1906

35225/01 : nouveau devis complémentaire pour la restauration des hospices de Beaune portant sur la petite façade en retour sur la cour, adopté le 22 juin suivant.

35318/02 : A. Fallières, président de la République.

35424/07 : autorisation de poursuivre la restauration des étages supérieurs de la tour de l’horloge de la cathédrale de Laon.

35512/10 : il abandonne les départements du Rhône et de la Loire dont il a la charge en tant qu’architecte en chef des Monuments historiques mais conserve la direction des chantiers de l’église Notre-Dame de Laon, des hospices de Beaune et de Saint-Pierre de Montmartre placés hors cadre.

3565/11 : présentation d’un ultime projet de reprise de l’église Saint-Nazaire de Bourbon-Lancy, dont les ouvrages sont liquidés le 28/03/1908.

1907

35712/01 : l’architecte en chef des Monuments historiques de la Seine-Inférieure L. Lefort propose, sans succès, de classer l’église Saint-Hilaire.

35830/04 : suite à la disparition du service des Édifices diocésains, le personnel est intégré au service des Monuments historiques et Sauvageot est nommé inspecteur général des Monuments historiques. Il abandonne alors les circonscriptions dont il a encore la charge comme architecte en chef à savoir les départements du Rhône, de la Loire et l’arrondissement de Laon. Il conserve l’achèvement des travaux en cours à l’église Notre-Dame de Laon et aux hospices de Beaune, placés hors cadre.

35914/06 : autorisation d’achever la restauration des étages supérieurs de la tour de l’horloge de la cathédrale de Laon.

1908

36014/01 : décès de Charles-Louis Sauvageot à son domicile parisien, probablement des suites d’une maladie pulmonaire. Il est enterré deux jours plus tard dans le caveau familial du cimetière Montparnasse, à l’issue d’une messe célébrée à l’église Saint-Vincent de Paul.

361Février : il reçoit à titre posthume le prix Lheureux décerné par l’Institut pour sa restauration de l’église Saint-Pierre de Montmartre.

1909

3626/05 : Charlotte-Louise Sauvageot épouse l’architecte A. Ventre.

3633/06 : Suzanne Sauvageot épouse P.-R. Leplus.

Notes

1 Les localités sont précisées lorsque les travaux ne s’effectuent pas à Rouen.

2 Lettre du proviseur du lycée Corneille au recteur d’Académie, 11 janvier 1876 – ADSM : 1T 1946.

3 Lettre de Sauvageot à la direction des Beaux-Arts, 16 juin 1876 – AMH : 81/76/90/28/1.

4 Lettre de Sauvageot à Viollet-le-Duc fils, 20 mars 1888 – AMH : 81/14/432/2/140/2.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.