Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Journées archéologiques de Haute-Normandie. Rouen, 3-5 avril 2009

 | 
François Erlenbach

L’archéologie aérienne dans le canton de Beaumont-le-Roger (Eure). Bilan de 25 ans de prospection

Aerial archaeology in the Beaumont-le-Roger township (Eure Department): 25 years of prospecting

Véronique Le Borgne, Jean-Noël Le Borgne et Gilles Dumondelle

Résumé

25 ans de prospections aériennes sur le canton de Beaumont-le-Roger ont permis d’y découvrir de nombreuses structures. Elles concernent neuf bâtiments ou groupes de bâtiments maçonnés, une centaine d’enclos, des tronçons de chemins et de nombreuses traces de parcellaires. Ces découvertes, matérialisées par 217 dessins redressés au 1/2 500, sont synthétisées en 20 cartes de commune au 1/10 000.

Twenty-five years of aerial prospecting over the Beaumont-le-Roger township (Eure Department) have revealed a large number of structures, including nine masonry buildings or groups of buildings, about 100 enclosures, as well as road sections and many parcel traces. Those discoveries were recorded on 217 drawings at 1/2 500, and summarized on 20 maps at 1/10 000.

Texte intégral

La géographie du canton de Beaumont-le-Roger

1Le canton de Beaumont-le-Roger se trouve dans le centre-ouest du département de l’Eure. Il regroupe 22 communes, et sa superficie d’environ 210 km2 s’inscrit dans un rectangle de 18 km sur 12 km. Orienté nord-sud comme la vallée de la Risle, il déborde rarement et peu profondément à l’ouest de cette rivière. Seule la commune de Fontainela-Soret est située entièrement sur la rive gauche. Ce canton est marqué par l’opposition entre les régions boisées et celles qui présentent un paysage très ouvert.

Fig 1. Carte des bâtiments découverts sur le canton de Beaumont-le-Roger (dessin Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).

Fig. 2. Pars urbana de la villa de Sainte-Opportunedu-Bosc (photo Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).

Fig. 3. Carte des enclos découverts sur le canton de Beaumont-le-Roger (dessin Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).

2Les premières correspondent à la forêt de Beaumont-le-Roger, aux versants de la vallée de la Risle et à quelques départs de vallées sèches aux confins des cantons de Brionne et du Neubourg.

3Les paysages ouverts concernent la majorité des communes du canton. Ils constituent l’extrémité sud-ouest du Plateau du Neubourg avec de grandes parcelles, quelques bosquets et, en dehors des villages et des hameaux, de rares fermes isolées. C’est le domaine des limons d’origine éolienne atteignant couramment plusieurs mètres d’épaisseur.

4Entre ces deux types de région, la vallée de la Risle est le domaine de petites parcelles, d’herbages et d’un habitat dense mais dispersé entre les multiples bras et biefs de la rivière.

Le canton de Beaumont-le-Roger et l’archéologie aérienne

5Le canton de Beaumont-le-Roger a été peu visité par nos prédécesseurs. Nous devons cependant quelques traces fossoyées autour du Tilleul-Othon à Philippe Béchelen et la villa gallo-romaine de Sainte-Opportune-du-Bosc à Nancy Gauthier.

6Les forêts sont réfractaires à la prospection aérienne, et ce fait élimine de notre champ de travail la forêt de Beaumont et les versants de la vallée de la Risle.

7D’autre part, comme pour le canton de Brionne, le fond de la vallée n’a révélé aucune structure. Nous rencontrons donc dans cette région les deux seules communes (Launay et Beaumont-le-Roger) où nous n’avons rien découvert et les trois communes qui n’ont livré qu’un seul site (Fontaine-la-Soret, Grosley-sur-Risle et La Houssaye).

8Les communes faisant partie du Plateau du Neubourg ont été plus généreuses tout en restant assez discrètes jusqu’en 1995, livrant l’essentiel des bâtiments découverts dans le canton et quelques beaux enclos épars.

9Ce n’est qu’avec la pratique des vols en début de printemps (en avril), à partir de 1995, que sont apparues les fortes densités de structures fossoyées, essentiellement dans la moitié nord du canton, cette politique de prospection se révélant moins efficace dans le sud.

10Ce rapide bilan s’appuie sur la totalité des découvertes faites en 25 années de prospection, matérialisées par 217 dessins redressés.

Analyse des résultats

Les bâtiments (fig. 1)

11La prospection aérienne a permis de découvrir neuf bâtiments ou groupes de bâtiments sur le canton de Beaumont-le-Roger.

12Quatre sont datables de l’Antiquité : la pars urbana d’une villa à Sainte-Opportune-du-Bosc (fig. 2), une petite villa complète à Berville-la-Campagne, quelques constructions faisant penser à des éléments de pars rustica à Romilly-la-Puthenaye et un bâtiment isolé à Barquet.

13Alors que trois fana ont été découverts dans la forêt de Beaumont au XIXe siècle, nous n’en avons pas identifié d’autre en prospection aérienne sur le reste du canton !

14Des structures au dessin peu lisible ont fourni de la céramique médiévale au Tilleul-Othon.

15Les communes de Combon et Barquet ont livré chacune un bâtiment post-médiéval et deux sites n’ont fourni aucun matériel datant, à Beaumontel et à Perriers-la-Campagne.

Les enclos (fig. 3)

16Le canton de Beaumont-le-Roger a livré une petite centaine d’enclos, toutes tailles et formes confondues. Quelques-uns ont été difficilement identifiés dans des fouillis de lignes à la faveur de l’épaisseur d’un fossé ou d’un contour à peu près complet. Nous avons recensé quatorze enclos circulaires, essentiellement sur Beaumontel (8 enclos). Leur diamètre varie de 5 m à environ 50 m, avec une quinzaine de mètres pour la majorité d’entre eux. Seul un site de Beaumontel présente des cercles groupés (3 enclos). À Bray, le cercle des « Langues de serpents » est associé à un enclos carré à l’intérieur d’une vaste parcelle délimitée par un fossé au tracé irrégulier (fig. 4).

Fig. 4. Système élaboré d'enclos à Bray (photo Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).

Fig. 5. Enclos à fossés multiples et séparation interne au Plessis-Sainte-Opportune (photo Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).

Fig. 6. Carte de la commune de 604-050 Beaumontel Carte 2007.

17Peu d’enclos ont une organisation complexe. Citons « Les Quatre Vents » au Plessis-Sainte-Opportune (fig. 5), « Le Boiscard Ferme » et le « Bois des Marnières » à Combon.

18Quelques-uns sont à fossés doubles : « Mare de la Neuville » à Combon, « Triage de Pierrelaye 1 » et « La Sente Renoult 1 » à Bray, ou « Le Gros Chêne 2 » à Goupillières.

19Certains enclos carrés de petite taille font penser à des enclos funéraires comme « Le Nouveau Monde 2 » à Sainte-Opportune-du-Bosc ou « Saint-Léger » au Plessis-Sainte-Opportune. Par contre on attribuerait volontiers une fonction cultuelle à « La Fosse Augé » à Perriers-La-Campagne.

20Le grand enclos rectangulaire des « Langues de serpents », à Bray, est le seul à avoir livré du matériel datant (gallo-romain). En outre le trait flou de son contour reste difficile à interpréter : fossé ou mur en terre ?

21L’enclos de « La Huanière 1 » au Plessis-Sainte-Opportune correspond à une structure fossoyée comblée récemment et figurant sur le cadastre napoléonien : enceinte médiévale ?

Les parcellaires

22En prospection aérienne, les limites parcellaires, matérialisées par des fossés, se résument souvent à quelques lignes rarement structurées. Les prospections en début de printemps nous ont permis de découvrir dans le nord du canton des réseaux parcellaires denses et étendus. La majorité des lignes définissent des parcelles allongées orientées sud-ouest- nord-est. Exceptionnellement nous trouvons à l’est de la commune de Beaumontel un groupe de parcelles rectangulaires irrégulières orientées nord-sud (fig. 6).

Fig. 7. Canton de Beaumont-le-Roger. Voies et chemins.

Fig. 8. À Bray, tronçon de voie avec chaussée et fossés bordiers (Archéo 27).

Les voies et les chemins (fig. 7)

23Le principal axe reconnu dans le canton est la voie Evreux-Brionne. Elle est peu repérable d’avion puisque son tracé est emprunté par les départementales D 31 et D 160 ainsi que par divers chemins ruraux. Seuls deux tronçons (à Beaumontel et à Bray), remis en culture depuis le XIXe siècle, ont permis de la photographier.

24Les bouts de chemins sont nombreux mais leur longueur est insuffisante pour présenter une trame viaire cohérente. Les réseaux de chemins les plus denses se retrouvent sur les communes de Bray et Beaumontel, notamment près de la ferme de Pierrelaye (fig. 8).

25Ce semis de lignes courtes parait cependant s’orienter suivant deux axes préférentiels : est ouest au nord du canton et nord-ouest - sud-est dans le sud.

Autres structures

26La prospection sur le canton de Beaumont-le-Roger a réservé plusieurs découvertes originales liées à l’importante base de la Luftwaffe implantée de 1940 à 1944 en rebord de plateau à Beaumontel, au Tilleul-Othon et à Goupillières : abris, taxiways, tranchées-abris, positions de DCA, impacts de bombes, etc.

Conclusion

27Le bilan de 25 ans de prospection aérienne sur le canton de Beaumont-le-Roger est contrasté. On peut regretter le petit nombre de bâtiments découverts mais les communes du nord du canton ont offert une densité de structures fossoyées exceptionnelle, en continuité avec le sud-est du canton de Brionne. Nous avons voulu rendre ces données les plus accessibles possibles par le biais de cartes de communes déposées au Service régional de l’archéologie (fig. 6). Elles mériteraient des études plus poussées qu’il ne nous est pas possible d’entreprendre par manque de temps.

Table des illustrations

Légende Fig 1. Carte des bâtiments découverts sur le canton de Beaumont-le-Roger (dessin Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6892/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 312k
Légende Fig. 2. Pars urbana de la villa de Sainte-Opportunedu-Bosc (photo Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6892/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Légende Fig. 3. Carte des enclos découverts sur le canton de Beaumont-le-Roger (dessin Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6892/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 340k
Légende Fig. 4. Système élaboré d'enclos à Bray (photo Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6892/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Légende Fig. 5. Enclos à fossés multiples et séparation interne au Plessis-Sainte-Opportune (photo Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6892/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 152k
Légende Fig. 6. Carte de la commune de 604-050 Beaumontel Carte 2007.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6892/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 560k
Légende Fig. 7. Canton de Beaumont-le-Roger. Voies et chemins.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6892/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 388k
Légende Fig. 8. À Bray, tronçon de voie avec chaussée et fossés bordiers (Archéo 27).
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6892/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 173k

Auteurs

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540