Version classiqueVersion mobile

Entre tradition et modernité : Les premières années du Havre (1517-1541)

 | 
Philippe Lardin

Documents annexes

Texte intégral

Dépenses faites au Havre pendant la semaine du 13 avril 1517 (BN MF 26115 [2081])

1Roolle des parties de despense que messire guyon le Roy chevalier seigneur de Chillou, visadmiral de france a ordonnées estre payées durant la sepmaine commencée le lundi 13e jour d’avril l’an mil cinq cens dix sept après pasques et finissant le samedi 18e jour dud. Mois d’avril ensuivant en laquelle n’y a que troys jours ouvrables tant pour le paiement des pyonniers qui ont besongné durant lad. sepmaine, que autres parties deues aux commissaires ordonnez pour avoir l’oeul et entendre à faire besongner lesd. pyonniers et autres gens de manoeuvre besongnant au havre de grace et autres voyages faiz par ordonnance de mond. Seigneur le visadmiral durant le temps contenu en ced. Roolle. Par maistre guillaume preudhomme notaire et secretaire du Roy nostre sire, Et par luy commis à tenir le compte et faire le payement de la construction et ediffice dudit port et havre de grace. Aux personnes pour les causes et ainsi qu’il s’ensuit

2Et premierement

3A Jacques d’Estimauville, escuier, seigneur dudit lieu, la somme de cinquante livres cinq sols tourn. À luy ordonnée par mond. seigneur le visadmiral pour troys voyages par luy faiz de son ordonnance et commandement. Le premier d’iceulx partant de la ville de Harfleu le premier jour de fevrier dernier passé allant à paris devers messeigneurs l’admiral de france et general de normandie leur porter lettres de mond. seigneur le visadmiral. Et aussi pour les advertir de ce qu’il estoit neccessaire avoir provision du Roy nostred. sire pour contraindre les habitans des ellections de caudebec et moustierviller à venir à corvées une foys le moys besongner aud havre. Laquelle provision il estoit neccessaire avoir au preallable que on peust commencer led. ouvrage d’icelluy havre pour l’advancement d’icelluy. Et laquelle provision il apporta à mond. seigneur le visadmiral toute expediée. Ouquel voyage il a vacqué tant allant seiournant attendant sad. expedicion que son retour comprins aud. harfleu l’espace de vingt quatre jours entiers. Qui à la raison de 15 s.t. par jour valient 18 £. t. ; le second voyage par luy faict partant de la ville de Honnefleu où lors estoit mond. seigneur le visadmiral le dernier jour dudit mois de fevrier allant à Rouen, Evreux, Lovyers, pontaudemer, caudebec et gisors de l’ordonnance que dessus porter lettres missives de mond. seigneur le visadmiral aux vicontes, lieuxtenans et autres officiers desd. lieux ad ce qu’ilz feissent publier que tous maistres macons d’icelles vicontez eussent à eulx trouver en lad. ville de Harfleu se bon leur sembloit au 9e jour de mars ensuivant pour veoir, bailler et adjuger au rabbaiz l’oeuvre de maconnerie de la construction et ediffice dud. Havre que le Roy nostre sire avoit ordonné faire faire. Et aussi ad ce qu'ils feissent publier par icelles vicontez que tous ouvriers recongnoissans en pyonnage se y trouvassent se bon leur sembloit pour estre enrollez et paiez ainsi que par mond. seigneur le visadmiral serait ordonné. Ouquel voyage il a vacqué son retour comprins devers mond. seigneur le visadmiral luy porter response de ce que dit est par l’espace de vingt jours entiers, qui à lad. raison de 15 s. t. par jour valient 15 £. t. ; et le troysieme voyage par luy faict partant dud. harfleu le 28e jour de mars ensuivant allant aud. paris devers mesd. seigneurs les admiral de france et le general de normandie leur porter autres lettres que leur escripvoit mond. seigneur visadmiral par lesquelles il les advertissoient que plusieurs des habitans desd. ellections de caudebec et moustierviller ne venoient aux corvées besogner aud. havre ainsi qu’il leur estoit mandé par lad. premiere commission du Roi nostred. Sire et avoient faict requerir à mond. seigneur l’admirai qu’il luy pleust escripre au Roy nostre sire ou à mesd. seigneurs les admiral et general que ceulx qui deffauldroient venir ausd. corvées une foys le moys comme dessus est dit feussent quittes en payant deux solz tourn. pour chacune journée qu’ilz deffauldroient à venir, en poursuivant ladite expedicion qui a esté apportée par led. d’Estimauville à mond. seigneur le visadmiral il a vacqué son retour comprins aud. harfleu l’espace de vingt troys jours entiers qui à la raison de 15 par jour valient 17 £. 5 s.t. Pour ce cy pour lesd. troys voyages la somme de 50 £. 5. s. t.

4Guyon de freville, Jean broyze, Jean benard dit malo, Robin lescossoys, Mery Sense, thibault delisle guillaume Vasse, guillaume haste et Brice lescuier la somme de quarante neuf livres quatorze solz tourn. à eulx tauxée et ordonnée par mond. seigneur le visadmiral pour leur sallaire et paiement des journées et parties qui s’ensuivent ; c’est assavoir

5aud. guyon de freville pour vingt cinq jours qu’il a vacquez comme commissaire à faire besogner les gens des villages venans à corvées besongner aud. havre et autres pyonniers à la soulde du Roy nostre sire depuis le 9e jour de mars jusques au 7e jour d’avril ensuivant les festes non comprinses qui à raison de cinq solz tournoys par jour valient 6 £. 5 s. t.

6aud. Jean Ambroize, pour 34 journées par luy vacquées comme commissaire ainsi que dit est à raison de 4 s. t. par jour et ce depuis led. 9e jour de mars jusques et comprins le 18e jour du moys d’avril les festes non comprises valient à lad. raison de 4s. t. par jour

76 £. 16 s. t.

aud. Jean bénard dit malo autre commissaire par semblable que led. broyse

6 £. 16 s. t.

aud. Robin lescossoys pour semblable

6 £. 16 s. t.

aud. mery sense aussi pour semblable

6 £. 16 s. t.

8à thybault de l'isle gardeur des outilz d’icelluy havre pour trente troys journées qu’il a aussi vacqué à la garde d’iceulx outilz à raison de troys solz tourn. par jour valient 4 £. 19 s. t. ; et ce depuis led. 9e mars jusques au 17e jour d’avril ensuivant lesd. Festes non comprinses

9aud. guillaume Vasse charron pour avoir acoutré lesd. oultilz depuis led. 9e mars jusques au 18e jour d’avril, durant lequel temps il a vacqué l’espace de 32 jours qui à la raison de 3 s.t. par jour vallent

104 £. 16 s. t.

11aud. guillaume haste aussi commis à faire besongner lesd. pyonniers pour vingt deux journées ouvrables qu’il a vacquées durant led. temps à raison de 3 s. t. par jour vallent 66 s.

12Et aud. Brice Lescuier aussi commissaire ordonné par mond. seigneur le visadmiral pour seize journées qu’il a vacquées en lad. commission à raison de 4 s. t. par jour valent 64 s. t.

13Pour cy pour lesd. parties susd. lad. somme 49 £ 14s. t.

14Pyonniers et gens de mennœuvres qui ont besongné aud havre à raison de 20 d. t. par jour

15Jean guilloz Symon ango marin morice martin lomme, Jean husson pierre turpin, Nicolas Vasseur, nicolas Ladvocat, Richard boucher ; Jean le Doulx, Janot Ladventurier, geuffroy boucher, François boulloys.

16Guillaume courtin, Robin homo, Jean tendon, Jean bonhomme, Jean Le moyne, Thiennot loisel, Guillaume beloches, colin bouvrel, pierre ango, gaultier ango, thomas bastart thibetot, denys buisson, Jean Regart

17[Le document s’arrête ici. Une partie de parchemin qui avait été collée à sa partie inférieure a disparu. De ce fait, un certain nombre de noms de pionniers nous manque.]

Rôle des parties du 20 avril au vendredi ensuivant (AN Marine D2/7 [1])

18Roole des parties que messire Guyon le Roy, chevalier, seigneur du Chillou, visadmiral de France a ordonnées estre payées durant la sepmaine commencant le lundy 20e jour de ce present moys d’avril et finie le vendredy ensuivant, en laquelle sepmaine n’y a cinq jours ouvrables parce que le samedy d’icelle sepmaine fut la festeSainct Marc, par maistre Guillaume Prudhomme, notaire et secretaire du Roy nostre sire et par lui commys au paiement de la construction du port et havre de grace.

19Aux personnes pour les causes et ainsi qu’il s’ensuict

20Et premierement

21Achaptz de Clayes et Cyvyeres

22A Jean de Lisle, marchant demourant en la ville de harfleu, la somme de dix huit livres tournois pour son paiement de deux cens clayes de six piedz de longueur et quatre piedz de large par luy livrées durant lad. Sepmaine pour servir à retenir les terres des fondemens dud. Havre et les eaues, à raison de 9 livres le Cent rendues aud. Havre. Pour ce cy lad. Somme de 18 £. t.

23A Jean le mercier, marchant demourant à honnefleu, la somme de sept livres tournois pour son paiement de cinquante cyvyeres par luy livrées en lad. sepmaine par ordonnance de mond. Seigneur le visadmiral et par marché faict avecques lui, rendues dud. honnefleu aud. havre de grace. Pour ce cy lad. somme de 7 £. t.

24Achaptz de pelles de boys ferrées, de besches et picquoys

25A Jean du mont, marchand demourant aud honnefleu, la somme de neuf livres tournois pour son paiement des parties qui s’ensuivent par lui livrées en lad. sepmaine pour servir aux pionnyers et gens de manouvre besongnans aud. havre c’est assavoir 32 pelles ferrées à raison de 2s 6d piece valiant 4 £ ; 18 besches à 3 s. piece, 54 s. t. ; 12 picquoys aussi à 3 s piece, 36 s. t. et 10 s.t. pour le port d’icelles pelles, besches et picquoys dudit honnefleu aud. havre de grace. Pour ce cy lad. somme de 9£. t.

26Achaptz de autres pelles de boys non férrées et de escoppes à tirer et gecter eaue hors ledit havre

27A Acarye petit, marchand demourant aud. harfleu, la somme de soixante quinze solz six deniers pour son paiement des parties qui s’ensuivent par lui livrées pour servir aud. havre c’est assavoir une douzaine de escoppes à gecter hors les eaues d’icellui havre au feur de 18 d. piece valiant 18 s. t. Et 15 pelles de boys non ferrées pour servir aux pionnyers besongnans à icellui havre au feur de 6 d. piece valiant 57 s. 6 d.. Pour ce cy lad. somme de 75 s. 6 d. t.

28Achaptz de brouetes

29A Collin Haze demourant en la parroisse de la Remuée prez led. harfleu la somme de six livres douze solz tournois pour son paiement de quarante quatre brouetes par luy livrées pour servir aux manouvriers besongans aud. havre à porter hors les terres d’icelui à raison de 3 s. t. piece valiant la somme de 6 £ 12 s. t.

30Pyonnyers de bretaigne besognans à faire les fondemens dudit havre à 4 s. 6d. par jour

31Mathurin Jouyn, Guillaume thibault, Robin Lespondic Jean moy, Yvon Rubin ; Pierre touyn, Yvon thibault, Guillume senyart, c’est assavoir 8 pionniers qui ont vaqué en lad. sepmaine cinq jours aud feur de 4 s. 6 d. par jour, 9 £. t.

32Autres pionniers besongnans aud. havre à 4 s. par jour

33Pernot Rollant, Guillaume frebert, Jean de lisle, pierre le diacre, Regné Rouzato, Jean Jouyn, thibault guillaume, Robin frebert, Michault de lisle, Jean allain, Christofle Jolys, Jean ysambert, Mahiet Gouffier, Jean baudin, Guillaume villain, jean Adelyne, Guillot Coullon, marin morice, pierre la Roze, jean housin, Jaquet poullain, Jean Bocquelon, Robin guillot, Jean le diacre, henry frebert, pierre Rolland, Jean de lisle, c’est assavoir 27 pyonnyers qui ont vacqué en lad. sepmaine cinq jours valiant aud. feur de 4 s. t. par jour

3427 £. t.

35Autres pionnyers et gens de manoeuvre besongnans aud. havre à 3 s. t. par jour

36Pierre guillos, Jean cornu, Loys Coslu, Robert mahieu, Adam malet, Robert Lorraux, Jean caruel, Jaquet badin, Jean Massot, Thomas presbtre, pierre croquet, Jean de clamecy, Mahiet le comte, Ysembert Vallet, guillaume machouer, Audry aubert, Guillaume amury, Anthoine le gros, c’est assavoir 18 personnes qui ont vacqué en lad. sepmaine cinq jours valiant aud. feur de 3 s. t. par jour

3713 £ 10 s. t.

Somme totale des parties contenues en ce present roolle
quatre vings treize livres dix sept solz six deniers tournois

38Nous, Guyon le Roy, chevalier, seigneur du Chillou, visadmiral de france, commissaire sur ce depputté par monseigneur l’admirai de france aiant povoir de par le Roy nostre sire de faire faire la construction dud. havre de grace et de ordonner des paiemens, pris et marchés d’icellui, certiffions avecques les gens des comptes à paris et autres qu’il appartiendra, qui en la presence de maistre nicole de la primaudaye contrerolleur ad ce ordonné, nous avons fait les prix et marchés tant de clayes, cyvyeres, pelles ferrées, brouettes et autres choses mentionnées en ce present roolle et en notre presence ont esté livrées pour servir à faire led. ouvrage ; semblablement avons commandé payer les journées des hommes et pyonniers au feur et pour les jours contenuz oudit roolle et autres parties de despense qui y sont déclarées concernans led. ediffice aux personnes pour les causes et ainssi qu’il est à plain contenu et declaré en ced. present roolle par maistre guillaume Prudhomme, notaire et secretaire du Roy nostre sire, et par lui commys de tenir le compte et faire les paiemens de la construction et ediffice dud. havre ; et lesquelles parties paiées pour la sepmaine dont ced. roolle fait mencion montans ensemble la somme de quatre vings treize livres dix sept solz six deniers tournois nous prions à mesdits seigneurs des comptes à paris passer et alouer es comptes et rabatre de la recepte dud. Prudhomme commys susd. en rapportant oud. present roolle, lequel en temoing de ce nous avons signé de nostre main en la presence dud. de la prymaudaye et faict sceller de nostre scel le 27e jour d’avril l’an mil cinq cens dix sept.

39Signé
Guyon le Roy

40N. Dela primaudaye

Signature de Guyon le Roy

Signature de Nicolas de la Primaudaye

Ordre de paiements du roi François Premier pour l’année 1522 (ADSM 100 J 35 [16])

41Francoys, par la grace de dieu Roy de France, à nos amez et feaulx les generaulx conseillers par nous ordonnez sur le fait et gouvernement de nos finances, salut et dillection.

42Nous voulions et vous mandons que par notre amé et feal aussi conseiller et receveur general de nosd. finances en noz pays et duché de Normandie maistre guillaume preudhomme par nous commis à tenir le compte et faire le paiement de la construction et ediffice du havre de grace, vous, des deniers qui luy ont esté ordonnez pour convertir et emploier ou fait de sa commission durant cested. presente année commencée le premier jour de janvier dernier passé, faites paier, bailler et delivrer comptant à noz amez et feaulx guyon le roy sieur du chillou visadmiral de france, commissaire ordonné en l’absence de notre cher et amé cousin le seigneur de bonnivet admiral pour ordonner de l’ediffice, ouvrage et des prix, marchez et paiemens dud. havre, la somme de deux cens livres tournoys et maistre nicolas de la primaudaye notre notaire et secretaire contrerolleur d’icelluy ouvrage la somme de six vings livres tourn. ausquels nous avons ordonné et ordonnons par ces presentes lesd. sommes.

43C’est assavoir aud. visadmiral commissaire pour ses paines et sallaires d’avoir fait continuellement service aud. lieu de grace vacqué et entendu oud. ediffice et ordonné des devis, prix, marchez et paiemens durant les moys d’avril et may derniers passez que l’on a besongné aud. ouvrage qui est à raison de 100 £ par chacun moys ; et led. de la primaudaye pour avoir servi oud estat de contrerolleur et estre present à veoir faire iceulx devis, prix, marchez et paiemens et faire registrer et expedier les roolles et acquitz à ce necessaires où il a aussi continuellement entendu depuis le 15e jour de mars dernier passé qu'il partist de paris où il est demourant pour aller faire et exercer sad. commission ainsi que mandé luy avoit esté où il a vacqué jusques au 15e jour de juin ensuyvant aussi dernier passé qui sont troys moys entiers en quoy estoit comprins son retour aud. paris et le service par luy fait aud. havre avant que l’on commencast à besongner à icelluy pour donner ordre de faire provision de picqs, pelles et clayes et autres choses necessaires pour led. ouvrage commencer. Et après led ouvrage finy avoir pareillement fait serrer et mettre par inventoire tous les engins et ce qui estoit de mettre à couvert et seureté affin de s’en servir pour les affaires l’année prochaine que nous y esperons faire besongner, lesquels troys moys à la raison de 40£ pour chacun d’iceulx valient la dite somme de 120£.

44Et par rapportant cesd. presentes signées de notre main avec quittances sur ce suffisant desd. guyon le Roy et Prymaudaye les sommes ainsi par nous cy-dessus à eulx ordonnées montant ensemble troys cens vingt livres tournoys, voulions estre allouées es comptes et rabatues de la recepte de notred. conseiller et receveur general commis susd. par noz amez et feaulx les gens de noz comptes à paris ausquels par ces mesmes presentes mandons ainsi le faire sans aucune difficulté car tel est notre plaisir non obstant quelz conques ordonnances, rigueur de compte, restruictions, mandemens ou deffences à ce contraire.

45Donné à Paris le 24e jour de aoust l’an de grace mil cinq cens vingt deux et de notre regne le huitième.

46Francoys

47Par le Roy
Deneufville

La seconde tour du Havre (B.N. M.F. 26123 N°1369)

48A tous ceulx qui ces presentes lectres verront Guillaume Dumont garde du seel aux obligations de la vicomté du Pontautou et Pont-Audemer, salut. Savoir faisons que par devant Robert Berdix (délavé) et Robert Conguit tabellions jurés pour le roy nostre sire en la dicte vicomté en siege de Vateville fut present messire Charles de Moy, chevalier, seigneur de la Melleraye et de Gouville, gentilhomme de la chambre du roy notre dit seigneur, visadmiral de France, commissaire dudit seigneur en ceste partie [...] avoir fait crier et proclamer l’ouvrage de l’ediffice et perfection du port et havre de grace selon et en ensuivant le devis et proclamation dont la teneur ensuit :

49Ensuit le devys de certain ouvrage de massonnerie necessaire et qui convient estre faicte en hable de grace. C’est assavoir pour construire et ediffer une tour ou moyneau avecques deux gectées l’une en costé vers la mer et l’autre par le costé dedens du hable laquelle tour sera pareille ou semblable a celle qui est de présent ediffiée sur led. lieu le tout par le commandement de Charles de Moy, chevalier, seigneur de la Melleraye et de Gouville et visadmiral de France en la manière qui ensuit. Il convient fonder lad. tour ou moyneau et gectées aussy bas que le lieu le requerra en baillant pente et tallut par le bas de lad. tour et gettée jusques à cinq ou six piez des terres, laquelle tour et gectées en seront de l’essence, haulteur, espaisseur et longueur de celle qui est faicte cy devant.

50Item, il convient faire en icelle tour aux lieux où il sera le plus convenable de ce faire tant sur la premiere voulte que sur la terrasse de hault plusieurs canonnières en la devanture d’icelle tour dont les pierres de dedans et les costés d’icelles canonnières seront si grandes en longueur largeur et espesseur qu elles prendront six ou sept poulces l’une sur l’autre à joinct couvert affin que la besongne en soit plus seure.

51Item les matieres de pierres qui seront aud ouvrage seront jouxte et en ensuyvant celles qui sont de present en la tour et gectées qui sont faictes sur le lieu réservé que tous les paremens seront de grandes pierres de Vernon et de pierre du Vaudeleux seront de la meilleure pierre que faire se pourra. Chacune assiette aura des pierres botisses lesquelles pierres auront quatre ou cinq piedz de lont et deux piedz de large ou environ, plaines devant comme derrière et de toutes haulteurs. Et seront assises les dictes pierres boutisses entre deux ung et chacune assiette comme devant est dit sera double en faulte par dessus par bonnes liesons comme il appartient aud. ouvrage.

52Item, il convient que les dernieres assiettes de pierre des gettées soient toutes boutisses de quatre ou cinq piés de long et deux piés et derny de large ou environ, plaines devant comme derriere, jointifves et douze ou traize poulces de hault ou plus se mestier est, et le reste de l’assiette qui servira de pavement de grande pierre de Vernon ou de Vaudeleux toutes jointifves et bien taillées et assise en bonne pente et raisonnable affin que les eaues ne demeurent pas sur ladicte gettée.

53Item il convient que les pyonnages, vuydages, rempars plateforme et pillotis s’il en convient faire et place nette prestes à asseoir les fondemens de tout led ouvrage soient faictes aux despens des massons.

54Item, en faisant la dicte besongne, elle se toisera tous les paremens conter et toiser de trente six piedz pour toise et doulze poulces pour pied en baillant un pié d’espesse aux grosses espesses de paremens comprins et tous les mellonages des grosses espesses se mesureront à deus cens saize piés pour toize, le tout bien et deuement ainsy que cy devant se devise. Et l’ouvrier qui fera la dicte besongne sera subgecte de fournir toutes les matieres qui luy seront necessaires à faire et parfaire la dicte besongne comme devant est dit, c’est assavoir pierres de Vernon, pierre du Vaudesleux, bite de Grainvalle, Vaudesleux et autres qui seront prouffitables aud ouvrage, chaux, sablon, cordaige, engins, establis, service et tout ce qui est necessaire à faire et parfaire ladicte besongne, fer, plomb et place nette comme devant est dit, se fera aux despens desd. massons.

  • 1 Avant Pâques (ancien style). Le changement de millésime eut lieu à Pâques, c’est-à dire le 17 avril

55Du vingt troisième jour mars cinq cens vingt neuf1 en maison commune de la ville françoise de grace devant nous Charles de Moy, chevalier, sire de la Melleraye, gentilhomme de la chambre du Roy capitaine de trente lances de ses ordonnances, visadmiral de France, cappitaine de Honnefleu et de la ville françoise de grace soubz la charge de monseigneur l’admirai. Presens et par nous appelez noble homme Loys le Senglier seigneur de Jouey, nostre lieutenant audict lieu de grace, Jacques d’Estimauville, escuier, Robert Darry et Robert Mahieu esleuz conseillers sur le fait du gouvernement de lad ville, Jehan Prévost procureur, Jaques Achier contrerolleur et grant nombre des bourgeois de lad. ville.

56Se sont comparus Maistre Jehan Becquet, maistre masson des ouvrages de Dieppe, Guillaume, maistre masson des ouvraiges de Harfleu et Guillaume Picot maistre masson des ouvrages de la ville de Montivilliers, venus en ced. lieu de grace par notre ordonnance et suyvant le voulloir du Roy pour marchander, veoir visiter les jectées et lieux plus necessaires aud lieu de grace pour le fait de la massonnerie ; ce qu’ils ont fait en nostre presence. Lesquels d’une mesme voix et oppinion après que leur avons fait plusieurs remontrances, nous ont dit que suyvant led. devis pour ce qu’il est de plus grand coust que la maconnerye qui est ja faicte aud. lieu ne le vouldroient faire à moins de 20 livres tournois la toise sans en ce comprendre pillotis, plateforme, wydage et place nette pour les fondemens et ne le vouldront faire a nul pris à la chagre desd. submissions. Ausquelz avons respondu que ledit ouvrage ne sera baillé l’un sans l’autre pour obvyer aux gros abuz et despences qui se pourraient faire. Cela fait par nous visadmiral (en) presence des dessusdis.

57S’est comparu Maistre Jehan Broize lequel tant pour luy que soy faisant fort pour Nicolas Raoulin bourgeois de harfleur et de Guillaume Cavelier bourgeois dud lieu de grace. Après avoir eu ouy faire lecture dud. devis et l’offre desd. maistres massons a offert faire led ouvrage et choses dessusd. et querir toutes choses, reservé fer et plomb jouxte le devis par le prix et somme de vingt cinq livres tourn. la toize.

58Audit vingt troisième jour de mars s’est comparu devant nous Michel Ferey dit Vauchouquet, maistre masson des ouvrages du bailliage de Caux, qui a deja fait la tour precedente qui par cy devant avoit eu la charge de la massonnerye et ediffices faictes audit lieu de grace qui nous a dit et remonstré que dès le commencement dudit havre il avoit bail et marché de la tour gectées et massoneryes par vingt deux livres dix solz la toise et que y avoit grant perdu à raison que convenoit lors apporter les pierres et autres matières cy convenables par terre et charroy pour ce que le havre n’estoit encore percé. Et que pour le fait du parachevement des engins peuvent estre pour le present mis sur lesd gectées lesquels il falloit cy devant mettre bas et en dangier de la perdicion d’iceulx à raison de la fureur de la mer.

59A quoy luy avons fait respondre et dict que le roy et mondit seigneur l’admirai n’entendent plus que les marchés du temps passé aient plus de lieu et que marché nouveau en soit par nous fait. Pourquoy avons mandé tous les maistres massons de ce pais qui ont fait le devis cy devant escript et plusieurs autres remontrances à luy faictes et que s’il le veult mettre au rabais il y sera preferé. Lequel Vauchouquet, avoir veu au long led. devis s’est retiré et présenté devant nous et dit que pour faire service au Roy et à mondit seigneur l’admirai fera led ouvrage pour massonnerie widage plateforme pillotis se besoing et autres choses contenues aud devis par le pris et somme de dix sept livres dix solz tournois la toise combien qu’il congnoisse certainement à présent il en appartient beaucoup davantage. Maiz remet la perte qu’il y peult estre au vouloir desdis seigneurs et de nous disant ledit Vauchouquet qu’il congnoist myeulx ce qui convient à bien faire led ouvrage que nul aultre attendu qu’il a toujours depuis le commenchement dudit havre experymenté et congnu les tourmens et fureurs de la mer.

  • 2 Ancien style. Pâques tomba le 31 mars.

60Ainsi signé de moy ung paraphe l’an mil cinq cens vingt neuf, le vingt troisième jour de mars en la ville francoise de grace devant nous Loys le Senglier escuier seigneur de Jouey ayant la charge de la cappitainerie dudit lieu de grace soubz monseigneur le vice admiral, Jacques d’Estimauville, escuier, Robert Darry et Robert Mahieu esleuz conseillers sur le fait du gouvernement de lad ville depuis le partement de mond seigneur le vis admiral. Et sont comparus Jehan Pinchon, Guillaume Ruffin Guillaume Ferey Anthoyne Geryel et Noel Chevalier tous maistres du mestier de masson presens lesquels lecture a este faicte publiquement du devis et proclamations qui faictes ont esté de la perfection et augmentation de la gettée dudit lieu de grace par d’amont jouxte les lettres contenues aud devis Ausquels a esté faict demande s’ils voulloient faire led ouvrage et a quel prix. Lesquels d’un commun accort après avoir conversé ensembles se sont submis faire led ouvrage jouxte icellui devis au prix et somme de 23 livres tournois la toise ou au prix de 17 livres par toise sans estre subgect faire le pionnage et vide place. En tesmoing de ce nous avons signé les présentes les an et jour dessus dit. Ainsi signé Sanglier ung paraphe. Et après plusieurs proclamations faictes dudit ouvrage dont ci dessus est fait mencion et en vertu du pouvoir sur ce à lui donné a baillé et adjugé à Michel Ferey dit Vauchouquet maistre des euvres de maconnerie ou bailliage de caux led ouvrage de maconnerie d’icelluy hable de grace. Et a la charge de querir toutes matières de pierre chaulx mortier et autres choses necessaires pour lad. maconnerie en quel tasche de faire par led Ferey tous et chacuns pionnages qui seront requis pour les fondemens d’ouvrage et ou il sera requis faire pillotages le fera faire a ses despens moyennant que led. seigneur de la Melleraye a promis et promet a icellui Michel Ferey pour et en nom du Roy nostred. seigneur de lui faire paier pour chacune toise selon le devis cy dessus contenu la somme de dix sept livres dix sols t. à mesure et selon que led. Ferey fera led. ouvrage ; lequel Michel Ferey a ce present acceptant led marché adiugé à luy a promis et promet de bien et loyallement led. ouvrage selon et ensuivant led. devis. Et à ce faire et entretenir s’est obligé led. Ferey envers led. seigneur de la Melleray pour et en nom du Roy nostred. seigneur. Oblige tous et chacuns ses biens presens et advenir. Et mesment son propre corps à tenir prison jusques à plain accomplissement de ces presentes. Ce present bail et adjudicacion fait par led. seigneur de la Melleraye en la presence de maistre Claude Guiot notaire et secretaire du Roy nostred. seigneur et mis à tenir le compte et faire les paiemens de la construction et ediffice dud. havre, de Raoul de Rogy contrerolleur sur ce ordonné par led. seigneur, Loys Senglier escuier seigneur de Joué, Thomas Theroulde maistre macon de Caudebec, après qu’il ne s’est trouvé ne comparu aucune personne qui ait mis les ouvrages à moindre prix que led. Michel Ferey promettent le contrat cy dessus tenir et entretenir faire et acomplir de point en point sans y contrevenir en aucune manière, remettant ( ?) à non venir à l’encontre et pour rendre et presenter tous coustz, frais, mises et journées, despens d’ouvrage et interestz qui en ce pourchassans seraient faiz mis eulz soustenus dont le porteur de ces lettres serait creu sur son simple sermens sans aultre preuve faire. En tesmoing de ce nous avons mis a ces lettres led. seel. Ce fust fait et passé aud. lieu de la Melleraye le treiziesme jour de mars l’an mil cinq cens trente et ung2, presens honourables hommes led. maistre Claude Guiot, Raoul de Rogy, Thomas Theroulde et maistre Guillaume du Loudel, prebstre, curé de Guerbanchy, et Jacques de la Bretonayrie dud lieu de la Mesleray a ce tesmoing.

Tableau des droits supprimés dans l’enclos du Havre (AMH AA8 p. 6364)

Marchandise

Taxe

Let ou 12 barils de harengs (10 000)

4d par baril

Pièce de futaille de quelque marchandise que ce soit

4d

Balle ou ballot plein de marchandises

4d

Grenier de marchandise (grain, pastel ou autre) mis en bateau venant par mer déchargé dans les limites de la prévôté

16d

Let de cuir secs ou salés (10 pièces) et à l’équipollent

16d

Cent livres de marchandise d’oeuvre de poids (cire, sucre, épicerie, fer ou autre marchandise)

4d

Balle ou ballot de pelleterie apporté dans les limites de ladite ville

4d

Ce tableau devait être placé dans lieu où se tenait la juridiction et dans l’hôtel commun de la ville.

Notes

1 Avant Pâques (ancien style). Le changement de millésime eut lieu à Pâques, c’est-à dire le 17 avril.

2 Ancien style. Pâques tomba le 31 mars.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6670/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
Légende Signature de Guyon le Roy
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6670/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Légende Signature de Nicolas de la Primaudaye
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6670/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Légende Plan de 1673
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/6670/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 276k

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search