Version classiqueVersion mobile

Raymond Queneau. Le mystère des origines

 | 
Yves Ouallet

Petite bibliographie portative

Texte intégral

Œuvres De Raymond Queneau

Une bibliographie chronologique qui recense pour chaque année toutes les publications de Queneau, d’une utilisation commode, se trouve à la fin de la biographie de Michel Lécureur : Raymond Queneau, biographie, Les Belles Lettres/ Archimbaud, 2003, p. 515-540.

Les Œuvres complètes sont en cours de publication dans la collection de La Pléiade. Deux tomes sont parus à ce jour :

  • Tome I : Œuvres poétiques, éd. Claude Debon, 1989.
  • Tome II : Romans 1, éd. Henri Godard, 2002 (depuis Le Chiendent jusqu’à Pierrot mon ami).

Une anthologie de textes de Raymond Queneau sur Le Havre et sa région a été établie par Jean-Yves Pouilloux dans le cadre du centenaire de la naissance de Queneau :
Je naquis au Havre un 21 février 1903, Écrits sur la ville du Havre, Gallimard, coll. « Folio », 2003.

L’essentiel des œuvres de Queneau est aujourd’hui disponible aux éditions Gallimard. Notre sélection mentionne la date de première publication (sauf pour les poésies), et indique lorsque c’est possible l’édition et la collection la plus accessible aujourd’hui.

Romans et fictions narratives

Le Chiendent, 1933, « Folio » Gallimard.

Gueule de pierre, 1934, Gallimard, coll. « L’Imaginaire ».

Les Derniers Jours, 1936, « Folio » Gallimard.

Odile, 1937, Gallimard, coll. « L’Imaginaire ».

Les Enfants du limon, 1938, Gallimard, coll. « L’Imaginaire ».

Un rude hiver, 1939, Gallimard, coll. « L’Imaginaire ».

Les Temps mêlés, 1941, Gallimard, coll. « L’Imaginaire ».

Pierrot mon ami, 1942, « Folio » Gallimard.

Loin de Rueil, 1944, « Folio » Gallimard.

Exercices de style, 1947, « Folio » Gallimard.

On est toujours trop bon avec les femmes, 1947, « Folio » Gallimard.

Saint Glinglin, 1948, Gallimard, coll. « L’Imaginaire ».

Journal intime de Salty Mara, 1950, voir Œuvres complètes de Sally Mara, 1962, Gallimard, coll. « L’Imaginaire ».

Le Dimanche de la vie, 1952, « Folio » Gallimard.

Zazie dans le métro, 1959, « Folio » Gallimard.

Les Fleurs bleues, 1965, « Folio » Gallimard.

Le Vol d’Icare, 1968, « Folio » Gallimard.

Œuvres poétiques

Pour les éditions originales et une chronologie précise, consulter l’édition de Claude Debon dans « La Pléiade », tome I. La bibliographie est établie par Claude Rameil (AVB no 23, 1983), complétée par une discographie dans ce tome I de « La Pléiade », éd. Claude Debon.

Chêne et chien (1937) suivi de Petite Cosmogonie portative (1950) et Le Chant du Styrène (1929, 1960), 1961, « Poésie » Gallimard.

Cent mille milliards de poèmes, 1961, Gallimard.

L’Instant fatal (qui regroupe Si tu t’imagines, Les Ziaux, et L’Instant fatal), 1968, « Poésie » Gallimard.

Courir les rues (1967) suivi de Battre la campagne (1968) et Fendre les flots (1969), « Poésie » Gallimard.

Morale élémentaire, 1975, Gallimard, coll. « Blanche ».

Essais

Bâtons, chiffres et lettres, 1950, Gallimard, coll. « Folio Essais ».

Entretiens avec Georges Charbonnier, Gallimard, coll. Blanche, 1962.

Bords, éd. Hermann, 1963.

Une histoire modèle, Gallimard, 1966.

Le Voyage en Grèce, Gallimard, coll. « Blanche », 1973.

La Littérature potentielle, ouvrage collectif de l’OuLiPo, 1973, Gallimard, coll. « Folio Essais ».

Les Fondements de la littérature d’après David Hilbert, Bibliothèque oulipienne, 1976 (repris partiellement dans l’ouvrage suivant).

Atlas de littérature potentielle, ouvrage collectif de l’OuLiPo, 1981, Gallimard, coll. « Folio Essais ».

Traité des vertus démocratiques, établi et annoté par Emmanuël Souchier, Gallimard, « Cahiers de la NRF », 1993.

La parution des journaux de Queneau a donné lieu à des polémiques... Signalons : journaux (1914-1965), Gallimard, coll. « Blanche », 1996.

Critique élémentaire

Pour l’œuvre poétique, nous renvoyons à la remarquable édition des Œuvres complètes de Claude Debon. Une bibliographie critique précise est donnée pour chaque roman dans le tome I des Romans paru en Pléiade, à la fin de chaque notice.

Il faut signaler le Cahier de l’Herne paru en 1975 (no 29, dir. Andrée Bergens), un an avant la mort de Raymond Queneau, qui contient quelques inédits ou introuvables (comme Alice en France, écrit en 1945), ainsi qu’une bibliographie détaillée.

On se bornera à citer ici quelques ouvrages d’ensemble et quelques titres fondateurs, liés en particulier aux relations entre Queneau et Le Havre, le lecteur trouvant dans chaque article, en appendice ou dans les notes, les références bibliographiques nécessaires.

Barthes Roland, « Zazie et la littérature », Critique, août-septembre 1959.

Bens Jacques, Queneau, Paris, Gallimard, « La Bibliothèque idéale », 1962.

Catonné Jean-Marie, Queneau, Paris, Belfond, 1992.

David Pierre-François, Courir Le Havre. Lecture topographique d’Un rude hiver, Merdre, 1987.

Delbreil Daniel (sous la direction de), Ce Personnage dans l’œuvre de Raymond Queneau, Presses Universitaires de la Sorbonne Nouvelle, 2000.

Lécureur Michel, Raymond Queneau, Biographie, Paris, Les Belles Lettres/Archimbaud, 2003.

Queval jean, Raymond Queneau, Paris, Seghers, 1971.

Rameil Claude, « Raymond Queneau au Havre », Cahiers Raymond Queneau, no 14-15, 1989.

Simonnet Claude, Queneau déchiffré : notes sur « Ce Chiendent », Genève, Slatkine, 1981.

Souchier Emmanuël, Raymond Queneau, éd. du Seuil, coll. « Les Contemporains », 1991.

Pour une bibliographie plus complète, consulter :

Hitten Wolfgang, Raymond Queneau. Bibliographie des études sur l’homme et son œuvre, Köln, Gemini, 1981.

Kestermeier Charles : http://www.creighton.edu/~chaskest/ : site internet le plus complet qui répertorie tout ce qui s’écrit sur Raymond Queneau dans le monde entier.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search