Version classiqueVersion mobile

Flaubert’s Parrot de Julian Barnes : « Un symbole du logos ? »

 | 
Aïssatou Sy-Wonyu
, 
Philippe Romanski
, 
Antoine Capet

Avant-propos

Antoine Capet

Texte intégral

1Nul doute que s’il était un endroit tout désigné pour organiser des journées d’étude autour de Flaubert’s Parrot, le roman de Julian Barnes, c’était bien Rouen, qui possède comme tous ses lecteurs le savent désormais — et comme les participants au colloque ont pu le vérifier une fois de plus lors de la visite en commun des musées locaux — non pas un, mais deux « perroquets de Flaubert. » L’occasion était donc trop belle pour que les membres de l’École doctorale de la Faculté des lettres la laissent passer lorsqu’ils ont appris que cette œuvre figurerait au programme de l’agrégation d’anglais 2002. Il allait également de soi que la participation de l’auteur en personne devait être sollicitée : que Julian Barnes soit ici très sincèrement remercié d’avoir immédiatement accepté cette invitation, sans se faire prier, au nom probablement de l’intérêt très vif qu’il continue de porter à Flaubert et aux « lieux de mémoire » qui rappellent partout à Rouen son existence passée. Le lecteur trouvera ci-après l’essentiel des propos qu’il a tenus lors de la conversation publique qui venait couronner la première journée du colloque.

2Au-delà des institutions qui en ont soutenu l’organisation, et dont la liste figure en pages de garde, il convient de remercier tout particulièrement le professeur Yvan Leclerc, directeur du Centre Flaubert, qui a su très efficacement orchestrer la collaboration entre flaubertiens britanniques, flaubertiens ou comparatistes rouennais et anglicistes vingtiémistes. Le présent recueil, qui propose le résultat de leurs savantes analyses, n’est espérons-le que le premier d’une longue série de publications véritablement inter-nationales et inter-disciplinaires.

3Merci encore à Julian Barnes, dont le Perroquet se prêtait idéalement à l’exercice, de nous en avoir si bien fourni la possibilité.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search