Version classiqueVersion mobile

Le département de l’Eure sous le Directoire

 | 
Goudeau André

IVe Partie. À la recherche d’une nouvelle citoyenneté

À la recherche d’une nouvelle citoyenneté

Texte intégral

1Selon la Constitution de l’an III, la qualité de citoyen était conditionnée au cens d’imposition mais également à un « cens culturel ». En effet, l’article 16 du titre II précisait : « Les jeunes gens ne peuvent être inscrits sur le registre civique, s’ils ne prouvent qu’ils savent lire et écrire, et exercer une profession mécanique. Les opérations manuelles de l’agriculture appartiennent aux professions mécaniques. » Est-ce à dire que la masse importante des illettrés est exclue définitivement de la citoyenneté politique ? Les hommes du Directoire ne prirent pas leur parti de cette situation et tentèrent de développer l’enseignement. Pour gagner la bataille des esprits, le régime directorial devait donc proposer un autre système de valeurs, d’abord aux enfants et aux adolescents, par l’intermédiaire de l’institution scolaire, afin qu’ils deviennent de bons citoyens attachés à la République, et en le diffusant ensuite auprès des citoyens adultes par des pratiques collectives, cultes républicains, fêtes civiques et spectacles théâtraux.

2En développant cette culture républicaine, le nouveau régime ne pouvait qu’entrer en conflit avec des catholiques profondément divisés. Car même si le Directoire, après la Convention thermidorienne, avait reconnu, à l’article 354 de la Constitution de l’an III, la liberté des cultes et inventé ce qu’on appellera, plus tard, la séparation de l’Église et de l’État, il fut amené, surtout après fructidor, à engager une lutte violente contre le « fanatisme ». En s’efforçant de « gommer » toute manifestation publique du culte catholique et en imposant sans grand succès le calendrier républicain, il entendait mettre fin à des traditions séculaires et cherchait à disputer aux catholiques la domination des esprits.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search