Version classiqueVersion mobile

Amilec ou La Graine d’hommes

 | 
Charles-François Tiphaigne de La Roche

Annexes

Sources

Texte intégral

Manuscrits

Caen

Archives départementales du Calvados

Série C

822, Hôpital de Montebourg, enfants trouvés, pièce 1, 1777.

3191, Indemnités payées aux propriétaires des terrains et bâtiments pris pour la confection des routes et chemins dans l’étendue de la Généralité de Caen (1778), acte no 213.

3481, 1785.

Série D

494, Charles Tiphaigne, Ode sur la maison de Pindare conservée dans la destruction de Thèbes par Alexandre, 1744.

Coutances

Archives diocésaines

Louis-Adrien Le Cacheux, Documents pour servir à l’histoire de Montebourg et de ses environs pendant la Révolution, etc., manuscrit revu et corrigé jusque vers 1898 mais non publié dans sa version définitive, dit Manuscrit Le Cacheux.

Nîmes

BM

Nouvelles à la main, Lettre du 27 juin 1753.

Paris

Bibliothèque nationale de France

Manuscrits français

22144, f°·71-94, Lettres et mémoires sur divers ouvrages composés durant l’administration de Malesherbes (1753-1763)

Rouen

Bibliothèque municipale

Archives de l’académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen

C 16

C 22, Éloge de Tiphaigne de La Roche par d’Ambournay, Rouen, octobre 1788

G 1, « Poésies présentées aux Palinods », 1 vol. (1701-1765).

Saint-Lô

Archives départementales de la Manche

5 E 14878, Tabellionnage apostolique de Valogne

Imprimés

Œuvres de Charles-François Tiphaigne de La Roche (par ordre chronologique de parution)

An a materia perspirationis Sympathiae et Antipathiae ratio repetenda, Caen, JeanClaude Pyron, 1747.

Positiones de fibra patiente, sive de animi affectuum mechanismo et usu discutiendae in scholis medicorum celeberrimae academiae cadomensis, pro licentatius gradu consequendo, Caen, Jean-Claude Pyron, 1748.

L’Amour dévoilé ou le système des sympathistes, où l’on explique l’origine de l’Amour, des Inclinations, des Simpathies, des Aversions, des Antipathies, etc., 1749.

Amilec ou la Graine d’hommes, s. 1., 1753 (AI).

Amilec ou la Graine d’hommes, s. 1., 1753 (A2).

Amilec, or, the Seeds of Mankind, Translated from the French, London, W. Needham, 1753.

Amilec ou la Graine d’hommes, par Monsieur Tiphaigne, Médecin de la Faculté de Caën, 1754 (A3).

Amilec ou la Graine d’hommes, Nouvelle édition, avec des remarques amusantes, À Somniopolis, chez Morphée, 1754 (A4).

Amilec ou la Graine d’hommes. Qui sert à peupler les planètes. Par l’A.D.P.***. Troisième édition, augmentée très considérablement, À Lunéville, aux dépens de Chr. Hugene, à l’enseigne de Fontenelle, s. d. [1754] (A5).

« Mémoire sur la culture des vignes en Normandie », dans Mémoires de l’Académie des Arts et Belles-Lettres de Caen, Caen, impr. P. Chalopin, 1758.

Questions relatives à l’agriculture et à la nature des plantes, La Haye-Paris, Augustin Delalain, 1759.

Bigarrures philosophiques, Amsterdam-Leipsick, chez Arkstee et Merkus, 1759.

Essai sur l’histoire (économique des mers occidentales de France, Paris, Claude-Jean-Baptiste Bauche, 1760.

Giphantie, Babylone, 1760.

Giphantie, La Haye, chez Daniel Monnier, 1761.

Giphantia, or a view of what has passed, what is now passing, and, during the present century, what will pass in the world, translated from the original French, with explanatory notes, London, 1761.

Giphantie oder die Erdbeschauung, Johann L. Kohler (trad.), Ulm, Bartholomal, 1761.

L’Empire des Zaziris sur les humains, ou la zazirocratie, Pékin, chez DSMGTLFPQXZ, 1761.

Die Herrschaft der Zaziris über die Menschen, oder die Zazirocratie, aus dem Französischen, Nebst drey Anmerkungen, 1761.

Observations physiques sur l’Agriculture, les Plantes, les Minéraux & Végétaux, &c., La Haye, 1765.

Histoire des Galligènes ; ou Mémoires de Duncan, Amsterdam, chez Arkstee et Merkus, 1765.

Sanfrein ou mon dernier séjour à la campagne, Amsterdam, 1765.

La girouette, ou Sanfrein, histoire dont le héros fut l’inconséquence même, 1770.

Histoire naturelle, civile et politique des Galligènes antipodes de la nation françoise, dont ils tirent leur origine. Où l’on développe la naissance, les progrès, les mœurs et les vertus singulières de ces insulaires. Les révolutions et les productions merveilleuses de leur Isle, avec l’histoire de leur Fondateur, Genève, chez les frères Cramer, 1770.

Die Geisterinsel. Eine Dichtung über Menschheit und Menschenschicksal, Leipsig, Steinacker, 1803.

Histoire des Galligènes ; ou Mémoires de Duncan, fac-similé de l’édition de 1765, Paris, EDHIS, 1976.

Histoire des Galligènes ; ou Mémoires de Duncan, fac-similé de l’édition de 1765, avec une introduction de Raymond Trousson, Genève, Slatkine Reprints, 1979.

Amilec ou la Graine d’hommes, fac-similé de l’édition de 1754 par Monsieur Tiphaigne, Médecin de la Faculté de Caën, Saint-Germain-en-Laye, L’Arbre, 1985.

Giphantie, dans Voyages aux pays de nulle part, Francis Lacassin (éd.), Paris, Robert Laffont, 1990, p. 1019-1085.

Giphantie, traduction en japonais par Yoshikiro Tanaka, t. XIII, « Récits de voyages utopiques à l’âge classique » dir. Shozo Akagi, Tokyo, Iwanami Shoten, 1997.

Amilec ou la Graine d’hommes, avec une préface de Lambert Barthélémy (alias Nicéphore Burladon), Montpellier, Grèges, 2001.

Autres imprimés (ordre alphabétique)

Almanach historique, ecclésiastique et politique du diocèse de Coutances pour l’année 1775, Coutances, G. Joubert, 1775.

Almanach historique, ecclésiastique et politique du diocèse de Coutances pour l’année bissextile 1776, Coutances, G. Joubert, 1776.

Annales typographiques, année 1762.

Approbation et confirmation par le pape Léon X des statuts et priviléges de la confrérie de l’immaculée Conception dite académie des Palinods instituée à Rouen, publiée d’après une édition gothique du XVIe siècle avec une notice historique et bibliographique par Edouard Frère, Rouen, H. Boissel, 1864.

Astruc Jean, An sympathia partium a certa nervorum positura in interno sensorio, Paris, 1743.

—, Dissertation sur l’immatérialité et l’immortalité de l’âme, Paris, Veuve Cavelier et fils, 1755.

Blot Noël-Sébastien, « Traité sur les entes ou greffes. Première partie », dans Mémoires de l’Académie des arts et belles-lettres de Caen, Caen, Impr. P. Chalopin, 1757.

Bonnet Charles, Considérations sur les corps organisés [1762], Paris, Fayard, 1985.

Bousquet Jacques (éd.), Anthologie du dix-huitième siècle romantique, Paris, J.-J. Pauvert, 1972.

Buffon Georges-Louis Leclerc de, Discours sur la nature des animaux dans Œuvres philosophiques de Bujfon, J. Piveteau (éd.), Paris, PUF, 1954.

Chaudon Louis-Mayeul et al., Dictionnaire universel, historique, critique, et bibliographique, Paris, Marne, 1810-1812.

Clément Pierre, Les cinq années littéraires, ou lettres de M. Clément, sur les ouvrages de littérature Qui ont paru dans les Années 1748, 1749, 1750, 1751 & 1752, Berlin, 1755· Colonna Francesco, Hypnérotomachie, ou Discours du songe de Poliphile, Paris, J. Kerver, 1546 [trad. de Hypnerotomachia Poliphili, 1499].

Correspondance littéraire de Nîmes, Jomand-Baudry Régine et Simonin Charlotte (éd.), Genève, Champion-Slatkine, « Correspondances littéraires », à paraître.

Crébillon fils, Le sylphe ou songe de Madame de R. *** écrit par elle-même à Madame de S***, 1730.

Cudworth Ralph, The true intellectual system of the universe, Londres, R. Royston, 1678.

Des Essarts Nicolas-Toussaint, Les Siècles littéraires de la France, Paris, 1801,7 vol. 

Descartes René, Discours de la méthode, 1637.

Diderot Denis, De l’interprétation de la nature, 1753.
—, Les Bijoux indiscrets (1748) dans Œuvres, Laurent Versini (éd.), Paris, Robert Laffont, « Bouquins », t. II, 1994.
—, Lettres sur les aveugles, 1749.
—, Le Rêve de d’Alembert, présenté par Jacques Roger [1965], Paris, Flammarion, « GF », 2000.

Ersch Johann Samuel, Das gelehrte Frankreich, Hamburg, 1798.

Fénelon François de Salignac de La Mothe, Lettre à Louis XIV, Henri Guillemin (éd.), Neuchâtel, Ides et Calendes, 1961.

Fontenelle Bernard Le Bouyer de, Entretiens sur la pluralité des mondes [1687], Christophe Martin (éd.), Paris, Flammarion, « GF », 1998.
—, « Sur les taches brunes de Mars », dans Mémoires de l’Académie royale des sciences, 1720.

Formey Samuel, « Essai sur les songes » dans Mélanges philosophiques, Leyde, Luzac, 1754.

Formey Samuel, « Songes », Encyclopédie.

Franklin Benjamin, Expériences et observations sur l’électricité faites à Philadelphie en Amérique, Paris, Durand, 1752.

Huygens Christian, La Pluralité des mondes, par feu M. Hughens... Traduit du latin en français par M. D***[Dufour], Paris, 1702.
—, Nouveau traité de la pluralité des mondes, où l’on prouve par des raisons philosophiques que toutes les planètes sont habitées et cultivées comme notre terre, ouvrage composé par feu M. Hughens, Amsterdam, 1718.

Jomand-Baudry Régine et Simonin Charlotte (éd.), Correspondance littéraire de Nîmes, Genève, Champion-Slatkine, « Correspondances littéraires », à paraître.

Kepler Johannes, Le songe ou Astronomie lunaire, Michèle Ducos (trad.), Nancy, Presses universitaires de Nancy, 1984 [titre original : Somnium sive astronomia lunaris].

Le Cacheux Louis-Adrien, Documents pour servir à l’histoire de Montebourg et de ses environs de 1789 à 1807, Valognes, impr. de G. Martin, 1874.

Lelarge de Lignac Joseph-Adrien, Lettres à un Amériquain sur l’Histoire naturelle, générale et particulière de M. de Buffon, Hambourg, 1756.

Malebranche Nicolas, De la recherche de la vérité, (I, VI, 57).

Maupertuis Pierre-Louis Moreau de, Dissertatio inauguralis metaphysica, de uniuniversal : Naturae systemate, Erlangen, 1751.

Mercier Louis-Sébastien, Tableau de Paris, Amsterdam, 1783.

Molière Jean-Baptiste Poquelin dit, Les Femmes savantes [1672], Paris, Librairie générale française, « Le livre de poche », 1999.

Montaigne, Essais, Pierre Villey (éd.), Paris, PUF, « Quadrige », 1992, 3 vol. 

Montesquieu, L’Esprit des lois, 1748.

Morhof, Polyhistor, literarius philosophicus et practicus..., editio tertia, Lubecae, Sumptibus Petri Bœckmanni, 1732.

La mort de César, tragédie aura pour interméde le bonheur de la France sous le règne de Louis quinze ballet, & sera representée à Valognes. Le lundy treize Aoust 1736 à onze heures précises, si le temps le permet. On donnera pour petites Piéces Les Foureberies de Scapin, & Le Mariage forcé, Valognes, Jacques Clamorgam, 1736, 7 p.

Oursel Noémie-Noire, Nouvelle biographie normande, Paris, A. Picard et E. Dumont, 1886-1912, 4 vol. 

Racine Jean, Athalie, 1691.

Rhetz August Wilhelm von, Edmenil, ou Le Pails des idées, traduit de l’arabe, La Haye [Helmstedt], 1750.

Rousseau Jean-Jacques, Émile ou de l’éducation, Paris, Classiques Garnier, 1961.

Sabatier de Castres Antoine, Les trois siècles de la littérature françoise, Amsterdam Paris, Gueffier, 1772.

Solin, Julius Solinus C. Julii Solini Polyhistor, siue rerum Orbis memorabilium Collectanea, partim ad uetustissimorum exemplarium fidem restituta, partim scholiis illustrata, Lugduni, Apud Haeredes Simonis Vincentii, 1539.

Sorel Charles, Histoire comique de Francien, dans Romanciers du XVIIe siècle, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1988.

Stahl Georg Ernst, Vraie théorie médicale, dans Œuvres médico-philosophiques et pratiques, T. Blondin (trad, et éd.), t. III, Paris, J.-B. Baillière et fils, 1863.

Swift Jonathan, Voyages de Gulliver, 1726.

Trublet Nicolas, « Article septiéme. Bigarrures Philosophiques [etc.] », Journal chrétien dédié à la Reine par M. l’Abbé Joannet de la Société Royale des Sciences & Belles-Lettres de Nanci, journaliste de Sa Majesté, Paris, Michel Lambert, mai 1759, p. 82-98.

Van Veen Otto, Le Théâtre moral de la vie humaine, représentée en plus de cent tableaux divers tirez du poète Horace par le sieur Otho Venius, et expliqués en autant de discours moraux par le sieur de Gomberville. Avec la table du philosophe Cebes, Bruxelles, F. Foppens, 1678.

Voltaire Jean-Marie Arouet dit, Micromégas. Histoire philosophique [1752], dans Zadig et autres contes, Frédéric Deloffre (éd.), Paris, Gallimard, « Folio classique », 1992.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search