Version classiqueVersion mobile

Paul Éluard. Le coeur absolu

 | 
Corinne Bayle

Annexe 2. Bibliographie

Texte intégral

ÉDITION DE RÉFÉRENCE

Capitale de la douleur, André-Pierre de Mandiargues (préf.), Paris, Gallimard, « Poésie », 1966.

ŒUVRES COMPLÈTES

Œuvres complètes, Marcelle Dumas et Lucien Scheler (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1968, 2 vol.

CORRESPONDANCE

Lettres de jeunesse, avec des poèmes inédits, Jean-Pierre Siméon (préf.), Paris, Seghers, 1962.

Lettres à Gala (1924-1948), Pierre Dreyfus (éd.), Jean-Claude Carrière (préf.), Paris, Gallimard, 1984. [Avec 15 lettres de Gala, 1916.]

Éluard Paul et Paulhan Jean, Correspondance 1914-1944, Paris, Claire Paulhan, 2002.

ICONOGRAPHIE

Ségalat Roger-Jean, Album Éluard, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1968.

CATALOGUES D’EXPOSITION

SUR ÉLUARD

Paul Éluard, 1895-1952, Colette Caubisens (dir.), exposition du musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis, s. l. n. d. [1963].

Paul Éluard et ses amis peintres : 1895-1952, Annick Lionel-Marie (dir.), Paris, Centre Georges-Pompidou, 1982.

Paul, Max et les autres. Paul Éluard et les surréalistes, Sylvie Gonzalez (dir.), Thonon-les-Bains – Saint-Denis, Éditions de l’Albaron – Musée d’art et d’histoire, 1993.

Paul Éluard. Poésie, amour et liberté, Sylvie Gonzalez (dir.), exposition du Palais Lumière d’Évian, Milano, Silvana Editoriale, 2013.

SUR LE SURRÉALISME

Trajectoire du rêve. Du romantisme au surréalisme, Vincent Gille (dir.), Paris, Paris-Musées, 2003.

La Subversion des images, Clément Chéroux (dir.), Paris, Centre Georges-Pompidou – RMN, 2010.

OUVRAGES ET ARTICLES SUR CAPITALE DE LA DOULEUR

Breton André, « Capitale de la douleur », dans Point du jour [1934], Paris, Gallimard, 1970, « Folio essais » ; dans Œuvres complètes, Marguerite Bonnet (dir.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade ». 1992, t. II

Dubosclard Joël et Anne-Yvonne, « La courbe de tes yeux », dans Du surréalisme à la Résistance. 10 poèmes expliqués, Paris, Hatier, « Profil d’une œuvre. Profil Littérature », 1984.

Dumas Marie-Claire, « L’Absolue nécessité » et « La parole », dans « Deux études sur Capitale de la douleur », Europe, no 525, 1973.

Eglin Heinrich, « Ne plus partager », dans Le Surréalisme dans le texte, Grenoble, ELLUG, 1978.

Fontanille Jacques, « Paul Éluard, Capitale de la douleur », dans Sémiotique du visible : des mondes de lumière, Paris, PUF, 1995.

Gateau Jean-Charles, « Elle est... », et « Fin des circonstances », dans Abécédaire critique, Genève, Droz, 1987.
—, Jean-Charles Gateau commente Capitale de la douleur de Paul Éluard, Paris, Gallimard, « Foliothèque », 1994.

Garelli Jacques, « Grandes conspiratrices », dans Le Recel et la dispersion, Paris, Gallimard, 1978.

Guedj Colette, « L’’écriture comme trajet », dans Hommage à Jean Richer, Paris, Les Belles Lettres, « Annales de la Faculté des lettres et sciences humaines de Nice, 51 », 1985. [Sur « Georges Braque »].

Hubert Étienne-Alain, « Les Gertrude Hoffmann Girls » et « Paris pendant la guerre », dans Champs des activités surréalistes, no 20, septembre 1984. [Repris sous le titre : « La femme de pierre et les filles de chair », dans Circonstances de la poésie, Paris, Klincksieck, 2000].

Onimus Jean, « Pour lire Répétitions », L’Information littéraire, 25, no 1, 1973.

OUVRAGES ET ARTICLES ENTIÈREMENT CONSACRÉS À PAUL ÉLUARD

Bergèz Daniel, Éluard ou le rayonnement de l’être, Seyssel, Champ Vallon, 1982.

Boulestreau Nicole, « Comme une langue commune. Éluard à l’école de Paulhan », Littérature, no 27, 1977.
—, La Poésie de Paul Éluard. La rupture et le partage, 1913-1936, Paris, Klincksieck, 1985.

Debreuille Jean-Yves, Éluard ou le pouvoir du mot, Paris, Nizet, 1977.

Decaunes Luc, Paul Éluard, Rodez, Subervie, 1965.
—, Paul Éluard : l’amour, la révolte, le rêve, Paris, Balland, 1982.

Eigeldinger Marc, « Paul Éluard, poète de l’immédiat », dans Poésie et tendances, Neuchâtel, La Baconnière, 1945.

Emmanuel Pierre, Le Je universel dans l’œuvre d’Éluard, Paris, CFM, 1946. [Repris dans Le monde est intérieur, Paris, Seuil, 1967.]

Fontvieille-Cordani Agnès, Le mot « vide » et l’expression lexicale du vide dans l’œuvre de Paul Éluard, thèse, Serge Gaubert (dir.), université de Lyon-II, 1994.

Gateau Jean-Charles, Paul Éluard et la peinture surréaliste : 1910-1939, Genève, Droz, 1982.
—, Éluard, Picasso et la peinture : 1936-1952, Genève, Droz, 1983.
—, Paul Éluard ou le frère voyant : 1895-1952, Paris, Robert Laffont, 1988. [Biographie.]

Gaucheron Jacques, Paul Éluard ou la fidélité à la vie, Paris, Le Temps des cerises, 1995

Guedj Colette, « Le collage dans l’écriture de Paul Éluard », Les Mots la vie, no 5, décembre 1985.

Jean Raymond, Éluard [1968], Paris, Seuil, « Écrivains de toujours », 1995.

Kittang Atle, D’amour de poésie. Essai sur l’univers des métamorphoses dans l’œuvre surréaliste de Paul Éluard, Paris, Lettres modernes, « Situation », 1969.

Mingelgrün Albert, Essai sur l’évolution esthétique de Paul Éluard. Peinture et langage, Lausanne, L’Âge d’homme, « Bibliothèque de littérature comparée », 1977

Noël Bernard (dir.), Qu’est-ce que la poésie ?, Paris – Saint-Denis, Jean-Michel Place – Ville de Saint-Denis, 1995. [À l’occasion du centenaire de la naissance de Paul Éluard.]

Parrot Louis, Paul Éluard, Paris, Seghers, « Poètes d’aujourd’hui », 1944. [Réédition avec une postface de Jean-Marie Gleize, ibid., 2002.]

Perche Louis, Éluard, Paris, Éditions universitaires, 1964.

Perségol Serge, Poésie et sémiotique : à partir d’une lecture de « Le Temps déborde » de Paid Éluard, Presses universitaires de Nancy, 1991.

Poulin Gabrielle, Les Miroirs d’un poète. Images et reflets de Paul Éluard, Paris-Montréal, Desclée de Brouwer-Bellarmin, 1969.

Valette Robert D., Éluard. Livre d’identité, Paris, Tchou, 1967. [Réédition : Paris, H. Veyrier, 1983.]

Vanoyeke Violaine, Paul Éluard. Le poète de la liberté, Paris, Julliard, 1995. [Biographie.]

NUMÉROS SPÉCIAUX DE REVUES CONSACRÉS À PAUL ÉLUARD

Cahiers du Sud, « La poésie et la critique », décembre 1929.
—, no 315, décembre 1952-janvier 1953.

Cahiers Paul Éluard, nos 1-4, mai 1972-novembre 1973.

Créer, no 31, mars-mai 1978.

Europe, nos 91-92, juillet-août 1953 ; et no 403-404, novembre-décembre 1962. [Réédition partielle en 1 vol., 1972.]
—, no 525, janvier 1973, « Rencontres avec Paul Éluard ».

Magazine littéraire, no 77, juin 1973.

Les Mots la vie, no 1, 1980 ; no 2, 1984 ; hors-série, 1984 ; no 5, décembre 1985 ; no 10, « Éluard a cent ans », Colette Guedj (dir.), Paris, L’Harmattan, 1998.

OUVRAGES ET ARTICLES PARTIELLEMENT CONSACRÉS À PAUL ÉLUARD

Bachelard Gaston, « Germe et raison dans la poésie de Paul Éluard » [1953], dans Le Droit de rêver, Paris, PUF, « Quadrige », 1970.

Caucci Franck, Les Voix d’Éros : la poésie amoureuse de Paul Éluard et de Pablo Neruda, Berne, Peter Lang, 1989.

Didier Béatrice et Neefs Jacques (éd.), Manuscrits surréalistes : Aragon, Breton, Éluard, Leiris, Soupault, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 1995.

Formentelli Éliane, « Max Ernst – Paul Éluard ou l’impatience du désir », Revue des sciences humaines, no 41, 1976.

Jean Raymond, « Éluard », dans La Poétique du désir, Paris, Seuil, 1974. [Réédition partielle : Lectures du désir, Paris, Seuil, « Points », 1977.]

Mansfield Éric, L’École du regard dans Les Yeux d’Elsa de Louis Aragon et Les Yeux fertiles de Paul Éluard, Paris, Thélès, 2008.

Mathieu Jean-Claude, « Inscriptions et écritures. Leiris, Éluard, Char », Littérature, no 79, 1990.

Mazaleyrat Jean, « La tradition métrique dans la poésie d’Éluard », dans Monique Parent (dir), Le vers français au XXe siècle, Paris, Klincksieck, 1967.

Meschonnic Henri, « Éluard poète classique » [1962], dans Pour la poétique III. Une parole écriture, Paris, Gallimard, 1973.
—, « Un langage-solitude. Les formes-sens de La Vie immédiate d’Éluard », dans Pour la poétique III. Une parole écriture, Paris, Gallimard, 1973.

Murat Michel, « Le vers facile d’Éluard », dans La Langue des dieux modernes, Paris, Classiques Garnier, 2012.

Payet-Burin Roger, Émerveillement et lucidité poétiques : Baudelaire, Apollinaire, Éluard, Cocteau, Saint-John Perse, Char, Paris, Nizet, 1977.

Picon Gaëtan, « Tradition et découverte chez Paul Éluard », dans L’Usage de la lecture, Paris, Mercure de France, 1960.

Poulet Georges, « Éluard », dans Études sur le temps humain III. Le point de départ, Paris, Plon, 1964. [Réédition : Paris, Presses Pocket, 1989].

Richard Jean-Pierre, « Paul Éluard », dans Onze études sur la poésie, Paris, Seuil, « Pierres vives », 1964.

Roy Claude, « Éluard et la peinture », dans Descriptions critiques III. L’amour de la peinture : Goya, Picasso et autres peintres, Paris, Gallimard, 1956.

Sabot Philippe, Pratiques d’écriture, pratiques de pensée : figures du sujet chez Breton, Bataille, Éluard et Leiris, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2001.

OUVRAGES ET ARTICLES GÉNÉRAUX SUR DADA ET LE SURRÉALISME

Alexandrian Sarane, Le Surréalisme et le rêve, Paris, Gallimard, 1974.

Alquié Ferdinand, Philosophie du surréalisme, Paris, Flammarion, 1985.

Bancquart Marie-Claire, Paris des surréalistes, Paris, La Différence, 2004.

Béguin Albert, « Symbolisme et poésie d’après-guerre », dans L’Âme romantique et le rêve [1939], Paris, José Corti, 1946. [Réédition : Paris, Le Livre de poche, « Biblio Essais », 1991.]

Benayoun Robert, L’Érotique du surréalisme, Paris, Jean-Jacques Pauvert, 1978.

Berranger Marie-Paule, Le Surréalisme, Paris, Hachette, 1997.

Bertrand Jean-Pierre et Aron Paul, Les Cent Mots du surréalisme, Paris, PUF, « Que sais-je ? », 2010, 5e éd.

Biro Adam et Passeron René (dir), Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Paris, PUF, 1982.

Bounoure Vincent, La Civilisation surréaliste, Paris, Payot, 1976.

Dachy Marc, Dada et les dadaïsmes, Paris, Gallimard, 1993. [Réédition : Paris, Gallimard, « Folio Essais », 2010.]

Murat Michel, Le Surréalisme, Paris, Le Livre de poche, « Références », 2013.
— et Berranger Marie-Paule, Une pelle au vent dans les sables du rêve. Les écritures automatiques, Presses universitaires de Lyon, 1992.

Nadeau Maurice, Histoire du surréalisme, Paris, Seuil, 1964.

Préta-de Beaufort Aude, Le Surréalisme, Paris, Ellipse, « Thèmes et études », 1997.

Raymond Marcel, De Baudelaire au surréalisme, Paris, José Corti, 1985.

Raynaud-Paligot Carole, Parcours politique des surréalistes 1919-1969 [1995], Paris, CNRS éditions, 2010.

Riffaterre Michael, « Intertextualité surréaliste », Mélusine, no 1, 1979.
—, « La métaphore filée dans la poésie surréaliste », Langue française, no 3, 1969.

Sanouillet Michel, Dada à Paris, Paris, Jean-Jacques Pauvert, 1965. [Réédition : Paris, Flammarion, 1992.]

Sebagg Georges (dir.), Sommeils et rêves surréalistes, Paris, Jean-Michel Place, 2004.

OUVRAGES ET ARTICLES GÉNÉRAUX DE POÉTIQUE

Collot Michel, « Le sujet lyrique hors de soi », dans Dominique Rabaté (dir.), Figures du sujet lyrique, Paris, PUF, « Perspectives littéraires », 1996. [repris dans Michel Collot, La Matière-émotion, Paris, PUF, « Écriture », 1997.]

Combe Dominique, « La référence dédoublée », dans Dominique Rabaté (dir.), Figures du sujet lyrique, Paris, PUF, « Perspectives littéraires », 1996.

Deguy Michel, La poésie n’est pas seule. Court traité de poétique, Paris, Seuil, « Fictions & Cie »1987.

Friedrich Hugo, Structure de la poésie moderne [1956], Michel-François Demet (trad.), Paris, Librairie générale française, « Le Livre de poche Références », 1999.

Genette Gérard, Fiction et diction, Paris, Seuil, « Poétique », 1992.

Gleize Jean-Marie, Poésie et figuration, Paris, Seuil, « Lettres vives », 1983.

Hamburger Käte, « Le genre lyrique », dans Logique des genres littéraires [1977], Pierre Cadiot (trad.), Gérard Genette (préf.), Paris, Seuil, « Poétique », 1986.

Jakobson Roman, « Linguistique et poétique », dans Essais de linguistique générale, Paris, Minuit, 1963.

Jenny Laurent, La Parole singulière, Paris, Belin, « L’extrême contemporain », 1990. [Réédition : Paris, Belin, « Poche », 2009.]
—, « Fictions du moi et figurations du moi », dans Dominique Rabaté (dir.), Figures du sujet lyrique, Paris, PUF, « Perspectives littéraires », 1996.
—, La Fin de l’intériorité, Paris, PUF, 2002.
—, Je suis la révolution, Paris, Belin, « L’extrême contemporain », 2009.

Maulpoix Jean-Michel, La Voix d’Orphée, Paris, José Corti, 1989. [Réédition augmentée : Du lyrisme, Paris, José Corti, 2000.]
—, La Poésie comme l’amour. Essai sur la relation lyrique, Paris, José Corti, 2009.

Pinson Jean-Claude, Sentimentale et naïve. Nouveaux essais sur la poésie contemporaine, Seyssel, Champ Vallon, 2002.

Rabaté Dominique (dir.), Figures du sujet lyrique, Paris, PUF, « Perspectives littéraires », 1996.

Rancière Jacques, La Parole muette. Essai sur les contradictions de la littérature, Paris, Hachette Littérature, 1998.

Rodriguez Antonio, Le Pacte lyrique. Configuration discursive et interaction affective, Bruxelles, Mardaga, 2003.

Roubaud Jacques, La Fleur inverse. L’art des troubadours, Paris, Ramsay, 1986. [Réédition : Paris, Les Belles Lettres, « Architecture du verbe », 1994.]

Schiller Friedrich, De la poésie naïve et sentimentale, Sylvain Fort (trad.), Paris, L’Arche, 2002.

Veyne Paul, L’Élégie érotique romaine. L’amour, la poésie et l’Occident, Paris, Seuil, « Pierres vives », 1983. [Réédition : Paris, Seuil, « Points », 2003.]

OUVRAGES ET ARTICLES GÉNÉRAUX DE STYLISTIQUE ET DE VERSIFICATION

Aquien Michèle, La Versification, Paris, PUF, « Que sais-je ? », 1990.
—, Dictionnaire de poétique, Paris, Librairie générale française, « Le livre de poche », 1993.

Cornulier Benoît de, Art poétique. Notions et problèmes de métrique, Presses universitaires de Lyon, 1995.

Dupriez Bernard, Gradus. Les procédés littéraires, Paris, Union générale d’édition, « 10/18 », 1984.

Dürrenmatt Jacques, Stylistique de la poésie, Paris, Belin, « Atouts Lettres », 2005.

Fromilhague Catherine, Les Figures de style, Paris, Nathan, « Université », 1995.

Mazaleyrat Jean, Éléments de métrique française, Paris, Armand Colin, « Cursus », 1995.

Meschonnic Henri, Critique du rythme, Paris, Verdier, 1982.
—, « L’enjeu du langage dans la typographie », Littérature, no 35, 1979.

Murat Michel, Le Vers libre, Paris, Champion, « Littérature de notre siècle », 2008.
— (dir.), Le Vers français. Histoire, théorie, esthétique, Paris, Champion, « Métrique française et comparée », 2000.

Peureux Guillaume, Analyser les vers, Paris, Gallimard, « La bibliothèque Gallimard », 2008.
—, La Fabrique du vers, Paris, Seuil, 2009.

Roubaud Jacques, La Vieillesse d’Alexandre. Essais sur quelques états du vers français récents, Paris, Maspero, 1978. [Réédition : Paris, Éditions Ivres, 2000.]

Vadé Yves, Le Poème en prose, Paris, Belin, « Lettres sup », 1996.

ŒUVRES LITTÉRAIRES CITÉES

Apollinaire Guillaume, Œuvres poétiques, André Billy (préf.), Marcel Adéma et Michel Décaudin (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1965.

Aragon Louis, Le Paysan de Paris, Paris, Gallimard, « Folio », 1972.
—, Le Mouvement perpétuel, Paris, Gallimard, « Poésie », 2001.
—, La Diane française, Paris, Seghers, 1946.

Aragon Louis, Les Yeux d’Eisa, Paris, Seghers, 1991.

Artaud Antonin, L’Ombilic des limbes, Alain Jouffroy (préf.), Paris, Gallimard, « Poésie », 1968.

Baudelaire Charles, Œuvres complètes, Claude Pichois (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1973-1975, 2 vol.

Bertrand Aloysius, Gaspard de la nuit, Max Milner (éd.), Paris, Gallimard, « Poésie », 1980.

Breton André, Manifestes du surréalisme [1924, 1930, 1946], Paris, Gallimard, « Folio Essais », 1985.
—, Œuvres complètes, Marguerite Bonnet (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade « 1988-1999, 3 vol.
—, Le Surréalisme et la peinture [1928-1965], Paris, Gallimard, « Folio Essais », 2002.
—, Œuvres complètes, t. IV : Écrits sur l’art et autres textes, Étienne-Alain Hubert (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2008.
— et Soupault Philippe, Les Champs magnétiques, Paris, Gallimard, « Poésie », 1971.

Cendrars Blaise, La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France, Paris, PUF, 2011. [Fac similé de l’édition illustrée par Sonia Delaunay.]
—, Du monde entier, Paul Morand (préf.), Paris, Gallimard, « Poésie », 1967.

Char René, Œuvres complètes, Jean Roudaut (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1983. [Réédition augmentée : ibid., 1995.]

Deguy Michel, Ouï-dire, Paris, Gallimard, 1966.

Desnos Robert, Œuvres, Marie-Claire Dumas (éd.), Paris, Gallimard, « Quarto », 1999.

Hugo Victor, Œuvres poétiques, Pierre Albouy (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1964, t. I.

Jacob Max, Le Cornet à dés, Michel Leiris (préf.), Paris, Gallimard, « Poésie », 1967.

Lautréamont, Œuvres complètes, Jean-Luc Steinmetz (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2009.

Mallarmé Stéphane, Divagations, dans Œuvres complètes, Bertrand Marchai (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2003, t. II

Nerval Gérard de, Aurélia, dans Œuvres complètes, Jean Guillaume et Claude Pichois (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1993, t. III.

Novalis, Œuvres complètes, Armel Guerne (trad.), Paris, Gallimard, 1975, t. II
—, Fragments, Maurice Maeterlinck (trad.) [1895], Paris, José Corti, 2003.

Paulhan Jean, Les Fleurs de Tarbes, Jean-Claude Zylbertsein (éd.), Paris, Gallimard, « Folio Essais », 1990.

Péret Benjamin, Le Grand jeu, Robert Benayoun (préf.), Paris, Gallimard, « Poésie », 1969.

Pétrarque, Canzoniere/Le Chansonnier, Pierre Blanc (éd.), Paris, Bordas, « Classiques Garnier », 1988.

Reverdy Pierre, Œuvres complètes, Étienne-Alain Hubert (éd.), Paris, Flammarion, « Mille et une pages », 2010, 2 vol.
—, Cette émotion appelée poésie. Écrits sur la poésie, Paris, Flammarion, 1974.
—, Nord-Sud, Self-Defence et autres écrits sur l’art et la poésie (1917-1926), Paris, Flammarion, 1975.
—, Note éternelle du présent. Écrits sur l’art (1926-1960), Paris, Flammarion, 1973.
—, Le Gant de crin, Paris, Plon, 1927. [Réédition : Paris, Flammarion, 1968.]
—, En vrac [1956], Paris, Flammarion, 1989.

Rimbaud Arthur, Œuvres complètes, André Guyaux (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2009.

Romains Jules, La Vie unanime, Michel Décaudin (préf.), Paris, Gallimard, « Poésie », 1983.

Ronsard Pierre de, Les Amours, Paris, Gallimard, « Poésie », 1974.

Rousset Jean (éd.), Anthologie de la poésie baroque française, Paris, Armand Colin, « Bibliothèque de Cluny », 1961. [Réédition : Paris, José Corti, 1988.]

Shelley Percy Bysshe, Défense de la poésie, Franck Lemonde (trad, et éd.), Paris, Rivage, « Petite bibliothèque », 2011.

Tzara Tristan, Lampisterie. Sept manifestes dada, Paris, Jean-Jacques Pauvert, 1963.

Valéry Paul, Tel quel, dans Œuvres complètes, Jean Hytier (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1960, t. II.

Whitman Walt, Feuilles d’herbes, Jacques Darras (trad.), Paris, Gallimard, « Poésie », 2002.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search