Version classiqueVersion mobile

Le Rouge et le Noir

 | 
Sylvie Thorel

Annexe 3. Choix bibliographique

Texte intégral

ÉDITIONS DU TEXTE

Le Rouge et le Noir. Chronique du XIX e siècle par M. de Stendhal, Paris, A. Levavasseur, libraire au Palais-Royal, 1831, 2 vol.

Le Rouge et le Noir, Casimir Stryienski (éd.), Paris, Larousse, [1911].

—, Paul Bourget (préf.), Jules Marsan (éd.), Paris, Champion, 1923. [Paul Bourget montre un intérêt particulier pour la condition de Julien Sorel, « plébéien en transfert de classe » qui, loin d’être seulement un type de la Restauration, se rapproche du lecteur de 1923.]

—, Henri Martineau (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1932.

—, Victor Del Litto (éd.), Lausanne, Rencontre, 1961.

—, Pierre-Georges Castex (éd.), Paris, Garnier, 1973. [L’édition de référence.]

—, Pierre-Louis Rey (éd.), Paris, Pocket, 1990.

—, Michel Crouzet (éd.), Paris, Le Livre de Poche, 1997. [Édition abondamment annotée ; l’introduction met en évidence et en valeur la violence de Julien Sorel et, derrière lui, de Stendhal à l’œuvre.]

—, Jean Prévost (préf.), Anne-Marie Meininger (éd.), Paris, Gallimard, « Folio », 2000.

—, Yves Ansel (éd.), dans Œuvres romanesques complètes, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2005, t. I. [Édition abondamment annotée, qui met l’accent sur les données sociologiques du roman. L’éditeur vise à donner du roman une lecture « littérale », en multipliant des observations sans Jamais prétendre établir un système.]

—, Marie Parmentier (éd.), Paris, Flammarion, « GF », 2013. [Intéressante introduction, qui porte en particulier sur la question de la lecture.]

AUTRES ŒUVRES DE STENDHAL

Armance, Paris, Urbain Canel, 1827.

De l’amour, Paris, Pierre Mongie l’aîné, 1822.

La Chartreuse de Parme, Paris, A. Dupont, 1839.

Souvenirs d’égotisme, Paris, Charpentier, 1893.

Vie de Henry Brulard, Paris, Charpentier, 1890.

ŒUVRES DU XIXe SIÈCLE

Balzac Honoré de, Illusions perdues, Paris, Furne, 1843.

Baudelaire Charles, « L’héroïsme de la vie moderne », Salon de 1846, Paris, Michel Lévy frères, 1846.

Dumas Alexandre, La Reine Margot, Paris, Garnier frères, 1845.

Musset Alfred de, La Confession d’un enfant du siècle, Paris, Bonnaire, 1836.

Mérimée Prosper, 1572. Chronique du temps de Charles IX, Paris, Alexandre Mesnier, 1829.

OUVRAGES SUR STENDHAL

Alain, Stendhal, Paris, Rieder, 1935. [Rééd. : Paris, PUF, 1994 ; affirme son admiration pour Julien Sorel, « debout au-dedans de lui-même » malgré les contraintes qui pèsent, et tisse un éloge paradoxal de l’hypocrisie. Alain fut le maître de Jean Prévost.]

Albérès Francine Marill, Le Naturel chez Stendhal, Paris, Nizet, 1956.

—, Stendhal et le sentiment religieux, Paris, Nizet, 1956.

Aragon Louis, La Lumière de Stendhal, Paris, Denoël, 1954. [Sur l’aspect historique et politique des romans de Stendhal.]

Bardèche Maurice, Stendhal romancier, Paris, La Table ronde, 1947. [Fait une large part à la politique et à l’histoire.]

Blin Georges, Stendhal et les problèmes de la personnalité, Paris, José Corti, 1958. [Étude psychologique : la connaissance de soi dans l’œuvre de Stendhal ; en particulier la « contrefaçon de soi » et l’introspection.]

Blin Georges, Stendhal et les problèmes du roman, Paris, José Corti, 1958. [Les techniques romanesques de Stendhal, tentative d’identification de son réalisme. Des analyses importantes des interventions d’auteur et des restrictions de champ.]

Blum Léon, Stendhal et le beylisme [1913], Paris, Albin Michel 1983. [Étude psychologique.]

Brombert Victor, Stendhal et la voie oblique, New Haven-Paris, Yale University Press – PUF, 1954. [Sur les interventions d’auteur dans l’ensemble de l’œuvre romanesque.]

Crouzet Michel, Stendhal et le langage, Paris, Gallimard, 1983.

—, La Poétique de Stendhal. Essai sur la genèse du romantisme, Paris, Flammarion, 1983.

—, Le Naturel, la grâce et le réel dans la poétique de Stendhal, Paris, Flammarion, 1986.

—, Nature et société chez Stendhal. La révolte romantique, Presses universitaires de Lille, 1985.

—, Le Héros fourbe chez Stendhal, Paris, SEDES, 1987. [Inscrit l’œuvre du romancier dans le contexte du romantisme, à travers l’examen des notions centrales de sublime, de nature, de transgression ; dégage la pensée d’un homme qui se réalise par l’écriture.]

Hemmings Frederick William John, Stendhal. A Study of his Novels, Oxford, Clarendon Press, 1964.

Jefferson Ann, Reading Realism in Stendhal, Cambridge University Press, 1988.

Imbert Henri-François, Les Métamorphoses de la liberté ou Stendhal devant la Restauration et le Risorgimiento, Paris, José Corti, 1967. [Étude historique minutieuse.]

—, Stendhal et la tentation janséniste, Genève, Droz, 1970.

—, Variétés beylistes, Paris, Champion, 1995.

Prévost Jean, La Création chez Stendhal, essai sur le métier d’écrire et la psychologie de l’écrivain [1942], Paris, Gallimard, 1970. [Étude à la fois précise est passionnée des moyens auxquels recourt Stendhal pour imposer l’impression de la vitesse et de l’énergie : personnages, point de vue, style... Des extraits de cet ouvrage forment la présentation du roman dans l’édition « Folio ».]

Pascal Gabrielle, Rires, sourires et larmes chez Stendhal, une initiation poétique, Genève, Droz, 1993.

Thibaudet Albert, Stendhal, Paris, Hachette, 1931. [Étude d’ensemble développant en particulier, dans l’analyse de Le Rouge et le Noir, la thèse d’un exercice de l’hypocrisie chez Julien Sorel.]

Valéry Paul, « Stendhal », dans Œuvres, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1959, t. I. [Approche de la psychologie de Stendhal.]

ÉTUDES SUR LE ROUGE ET LE NOIR

OUVRAGES

Ansel Yves, Stendhal littéral. Le Rouge et le Noir, Paris, Kimé, 2001. [Prend le parti de faire table rase de la critique stendhalienne pour proposer une lecture « littérale » du roman, en faisant à ses aspects politiques et sociologiques une place centrale.]

Castex Pierre-Georges, Le Rouge et le Noir de Stendhal, Paris, SEDES, 1967.

—, Horizons romantiques, Paris, José Corti, 1983.

Crouzet Michel, Le Rouge et le Noir. Essai sur le romanesque stendhalien [1995], Paris, Eurédit, 2012. [Essentiel, consacré au romanesque dans Le Rouge et le Noir.]

Gleize Joëlle, Le Double Miroir. Le livre dans les livres de Stendhal à Proust, Paris, Hachette, 1992.

Klein Christine et Lidsky Paul, Le Rouge et le Noir, Paris, Hatier, « Profil d’une œuvre », 1971.

Lichtlé Michel et Hartweg Jean, Le Rouge et le Noir de Stendhal, Paris, Hachette, « Poche critique », 1975.

Mouillaud Geneviève, Le Rouge et le Noir de Stendhal. Le roman possible, Paris, Larousse, 1973.

Rey Pierre-Louis, Le Rouge et le Noir. Stendhal, Paris, Ellipses, 2002.

ARTICLES ET CHAPITRES DE LIVRES

Arrous Michel, « Le séminaire dans Le Rouge et le Noir (limites du réel et fonction du romanesque) », Stendhal-Club, no 77, 1977.

Auerbach Erich, « À l’hôtel de La Mole », dans Mimésis, Paris, Gallimard, 1968.

Berthier Philippe, « La mort de Danton », Stendhai-Ciub, no 121, 1990.

Crouzet Michel, « Julien Sorel et le sublime : étude de la poétique d’un personnage », Revue d’histoire littéraire de la France, 1986.

—, « Roman et musicalité. À propos de Le Rouge et le Noir », dans Stendhal tra letteratura e musica, Fasano, Schena, 1993. [Sur la modulation dans le roman ; des pages importantes sur le comique.]

Du Bos Charles, « En lisant Le Rouge et le Noir », dans Approximations, Paris, Fayard, 1965.

Gracq Julien, En lisant, en écrivant, Paris, José Corti, 1981.

Hamm Jean-Jacques, Le Rouge et le Noir de Stendhal, Paris, Gallimard, « Foliothèque », 1992.

—, « Le Rouge et le Noir d’un lecteur d’épigraphes », Stendhal-Club, no 77, 1977.

Richard Jean-Pierre, « Connaissance et tendresse chez Stendhal », dans Littérature et sensation, Paris, Seuil, 1954 [Rééd. sous le titre Stendhal et Flaubert, Paris, Seuil, 1970 ; examine l’entrelacs de la sécheresse et de la tendresse dans l’œuvre de Stendhal.]

Starobinski Jean, « Stendhal pseudonyme », dans L’œil vivant. Essais, Paris, Gallimard, 1961. [Sur la double tentation stendhalienne du masque et de la nudité.]

Trouiller Dominique, « Le monologue intérieur dans Le Rouge et le Noir », Stendhal-Club, no 43, 1969.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search