Version classiqueVersion mobile

Histoire de la langue anglaise

 | 
Sylvie Hancil

Préface

Texte intégral

1Ce volume est une introduction à l’histoire de la langue anglaise adaptée aux besoins des étudiants de licence en anglais, et accessible à tout public curieux. Sa démarche didactique et la bibliographie complémentaire qui accompagne chaque chapitre en font aussi un guide pour l’approfondissement.

2Une histoire de la langue anglaise peut se comparer à une carte. Comme pour une carte, il faut décider d’une échelle en fonction du territoire à représenter. Si on choisit une petite échelle, on se concentrera sur les détails d’une ville ou d’une région. Si c’est une grande échelle, de nombreux détails seront ignorés afin de représenter un pays, un continent ou le monde entier. Aucune de ces représentations ne peut être considérée comme plus précise qu’une autre, mais elles sont au service de fins différentes. Elles donnent des détails ou de larges vues. La présente histoire de la langue anglaise opte pour la vue large. Elle permet d’offrir une orientation générale plutôt qu’une introduction avec des détails. Cependant, contrairement à une carte, qui doit employer une échelle de manière constante à travers toute la zone qu’elle veut représenter, dans les pages qui suivent, l’échelle peut changer, pour permettre de se focaliser sur une vue plus étroite. Les cartographes doivent aussi décider des différents types d’éléments qu’ils doivent inclure. Dans une carte pour automobilistes, ils mettront en lumière les autoroutes, les routes et les stations-service, une carte pour géologues donnera des informations sur les formations des roches, et une carte pour touristes se concentrera sur les parcs d’attraction, les hôtels, les pistes. De la même façon, une histoire de l’anglais doit décider des éléments qu’elle veut mettre en valeur, comme la prononciation des mots, la structure des mots, leurs sens ou leurs traditions textuelles.

3À cet égard, le présent volume s’écartera de manière significative de nombreuses autres histoires de l’anglais qui sont disponibles. Les manuels traditionnels tendent à se focaliser sur l’histoire de la prononciation. Ce volume, au contraire, s’intéressera à l’arrière-plan socio-historique, aux traditions textuelles et aux besoins de communication des locuteurs de la langue anglaise à travers les siècles.

4Le premier chapitre propose un bref résumé de la périodisation de l’anglais en partant du vieil-anglais jusqu’à la période contemporaine. Il introduit également les concepts de base qui sont importants pour tout le volume. Les autres chapitres sont, pour une large part, auto-suffisants et peuvent être lus individuellement ou dans un ordre quelconque. Les chapitres 2 à 5 introduisent des périodes dans l’histoire de l’anglais, en commençant par le vieil-anglais et en finissant par la période moderne. Les chapitres 6 à 10 constituent cinq approches différentes de l’étude de l’histoire de l’anglais. Le chapitre 6 se concentre sur la linguistique sociohistorique, qui analyse les contextes sociaux dans lesquels la langue change. Le chapitre 7 s’intéresse à la pragmatique historique. Cette discipline relativement récente qu’est la linguistique historique explore l’emploi de la langue et le contexte de communication de la langue. L’histoire des types de textes et des genres et l’analyse de dialogue historique sont traitées dans le chapitre 8. Le chapitre 9 est consacré à la sémantique historique, l’étude du changement sémantique des mots. Enfin, le chapitre 10 offre une introduction à la syntaxe historique, qui regarde la façon dont les structures grammaticales changent au cours du temps.

5En annexe à la fin du volume, on trouvera une sélection de textes de chacune des périodes considérées.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search