Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Occupation, épuration, reconstruction

 | 
Claude Malon

Table des figures

Texte intégral

1

Une entreprise travaillant pour la défense nationale dans le quartier de l’Eure bientôt détruite par les bombardements allemands : les pâtes alimentaires Bertrand. En-tête de courrier, et vue de l’établissement sinistré

35

2

Une commande de l’Armée à la Société des formes de radoub

37

3

Le grand hall de la Compagnie électro-mécanique en 1939 et après le bombardement du 3 juin 1940 {Revue de la Porte océane, décembre 1948)

50

4

Affiche signée par l'Ortskommandant et le sous-préfet

52

5

L’hôtel de ville du Havre, siège de la Kreiskommandantur avant et après 1944

53

6

Courrier de la maison Dupas à la chambre de commerce attestant de la réquisition de ses sacs à sable par les Allemands

58

7

La zone côtière interdite de Seine-Inférieure, Journal de Rouen

62

8

Règlement du port du Havre en 1942

69

9

Évolution des effectifs de la société George-Evers etCie de 1938 à 1945

73

10

La raréfaction du café en France à partir de 1941

79

11

Le négociant en cafés Robert Latham demande au préfet des Bouchesdu-Rhône l’autorisation d’ouvrir une succursale à Marseille, le 22 novembre 1940

83

12

Exportations de coton égrené des colonies d’Afrique subsaharienne de 1938 à 1945, en tonnes

91

13

L’usine du Nickel, rue du Docteur-Piasceki, fut classée U. Betrieb puis S. Betrieb. Vues de l’usine (clichés : Josette Malon)

100

14

Montants comparés des travaux pour compte allemand et pour compte français dans le chiffre d’affaires (CA) de Béliard et Crighton de 1940 à 1944, en millions de francs courants

103

15

Commandes passées à la société Caillard et Cie

104

16

Vue du parc automobile de la société Bourdeaux en 1940

107

17

Au pied de la falaise morte, on distingue l’une des deux entrées de l’abri à munitions allemand des carrières Fauvelais, rue du Mont-Joly

116

18

Chiffre d’affaires total et chiffre d’affaires allemand de la SFTR en millions de francs courants (MFCR) et constants 1938 (MFCST)

118

19

Le bunker de la rue Lord-Kitchener, visible depuis le passage de la Martinique en 2003

122

20

Une facture des établissements Vallois en 1942

125

21

Réquisition de véhicules par l’armée allemande

128

22

Nombre de voyageurs civils et de militaires allemands transportés par la CGFT, en milliers de billets vendus

130

23

Part de la recette provenant du transport des militaires allemands dans le résultat global d’exploitation de la CGFT, réseau du Havre, en millions de francs courants

131

24

Un aperçu des offres d’emploi parues dans Le Petit Havre entre avril et juin 1942 (collage)

144

25

Rappel à l’ordre au sujet du STO dans Le Petit Havre du 8 septembre 1943

147

26

Cimetière Sainte-Marie au Havre

152

27

Déclaration de non-appartenance à une société secrète du personnel de la CGFT

170

28

Photographie extraite d’une brochure contenant le discours du maréchal Pétain du 30 octobre 1940

175

29

Extrait de La Vie Ouvrière clandestine, édition havraise du1er mai 1942

186

30

De l’aryanisation à l’extermination. Lettre du sous-préfet René Serre au préfet régional André Parmentier

211

31

Le magasin Bauer au Havre (dossier « Dommages de guerre »)

214

32

Un avis du Comité de libération envoyé au CCPI

248

33

Évolution en indice et en francs constants des bénéfices bruts de Thireau-Morel de 1939 à 1943 (indice 100 : 1939)

254

34

Le bombardement du 29 septembre 1940 sur les verreries de Graville. Vue des bureaux

310

35

Vue partielle des Éts Charles sinistrés dans le quartier de l’Eure et entrée des Éts Charles avant 1940

312

36

L’état du remorqueur Minotaure de la CGT, avant sa reconstitution

313

37

Dessin de l’architecte Loisel pour la reconstitution de la CEM

316

38

Deux vues des dommages subis par l’entreprise Caillard

317

39

Ouvriers sur le chantier du Franklin Building en 1949

327

40

Visages d’une reconstruction qui s’achève. On aperçoit encore les baraquements le long du quai George-V

329

41

Localisation de quelques grandes industries du Havre vers 1930

354

42

Vestiges de la forteresse du Havre. Cap de La Hève, socle pour radar et abri de la Kriegsmarine

356

43

Vestiges de la forteresse du Havre. Digue nord, casemate et tour allemandes sur une structure française

356

44

Vestiges de la forteresse du Havre. Harfleur, Regelbau 621 défendant l’accès à la forteresse par les bords de Seine

357

45

Vestiges de la forteresse du Havre. Fontaine-la-Mallet, batterie d’artillerie des Monts-Trottins

357

46

Vestiges de la forteresse du Havre. Octeville-sur-Mer, deux bunkers du chemin de l’Arsenal

358

47

Vestiges de la forteresse du Havre. Ecqueville, un élément de la batterie côtière

358

48

Le bunker de la rue de Trigauville construit par la SFTR

359

49

Hommage à Léon Lioust, place Émile-Dupont

359

50

Hommage à Louis Richard, façade des Tréfileries et laminoirs du Havre

360

51

Monument « Résistance-Déportation-Souviens-toi » devant l’hôtel de ville du Havre

361

52

Impacts de bombes allemandes et alliées sur les huileries Desmarais. Croquis d’après un plan du dossier dommages de guerre

362

53

Un établissement que l’Occupation a fait disparaître, la briqueterie Baron

363

54

Plan du projet d’hôpital souterrain du tunnel de la côte Sainte-Marie (Jenner)

363

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540