Version classiqueVersion mobile

L'archéologie en Haute-Normandie, Bilan des connaissances

 | 
Florence Carré

10. Archéologie expérimentale, présentation au public

Florence Carré et Sophie Devillers

Texte intégral

Fig. 87 – L’archéosite de Blangy-sur-Bresle (76) lors de la fête du verre en 2008 (© FATRA).

10.1. Archéosite de Blangy-sur-Bresle1

  • 1 Sophie Devillers, Service municipal d’archéologie de la ville d’Eu, présidente de la FATRA, Florenc (...)

1À Blangy-sur-Bresle, en Seine-Maritime, une association de loi 1901, la FATRA (Fédération des archéologues du Talou et des régions avoisinantes), anime et fait évoluer depuis 2000 un site d’expérimentation tourné vers l’habitat rural du haut Moyen Âge. Plus largement, cette association s’est fixée pour vocation l’étude du peuplement humain, de la préhistoire aux temps modernes, de l’ancienne entité territoriale du Talou, en partant des différentes approches de l’archéologie : prospections pédestres, participation à des sondages ponctuels, à des fouilles de sauvetage, surveillance de travaux, fouilles programmées, études et dépouillements bibliographiques, inventaires et études des collections mobilières. La FATRA s’attache à communiquer le fruit de ses recherches par le biais de portes ouvertes, d’expositions, de conférences, d’actions pédagogiques et de publications (cf. http://fatra.talou.free.fr ; Devillers, Mantel 2004 ; Devillers 2005).

2Ces travaux sont illustrés tout particulièrement par la reconstitution d’un petit village mérovingien à Blangy-sur-Bresle, dans l’enceinte du Centre culturel du Manoir de Fontaine. Une unité d’exploitation avec ses structures domestiques (cabanes) et artisanales (four à pain, fours de potier, fumoir à viandes et poissons, travail de l’os, tissage…) a été construite ; elle est mise en scène trois fois par an par l’équipe de bénévoles. La réalisation des différentes structures, avec des matériaux locaux et des outils non mécanisés, permet de percevoir leur utilisation et les gestes des hommes du haut Moyen Âge, d’approcher un mode de vie, ses contraintes et son type de confort. Leur évolution au fil du temps nous ramène aux témoins mis au jour sur les sites archéologiques.

3L’initiative de la FATRA constitue l’une des quatre actions d’archéologie expérimentale menées dans le nord de la France, avec celles de Marle, dans l’Aisne, d’Orville dans le Val-d’Oise et de Melrand dans le Morbihan (Alligri 2009). Toutes destinées à la sensibilisation du public, elles n’ont que dans deux cas, Orville et Blangy-sur-Bresle, utilisé exclusivement les techniques anciennes, permettant une véritable réflexion expérimentale. La démarche a été partiellement suivie, pour Orville, d’un bilan écrit détaillé (Épaud 2009), ce qui serait appréciable dans le cas de Blangysur-Bresle, car l’acquis des expériences reste encore du domaine de l’oral.

10.2. Expositions

4Les présentations permanentes des musées régionaux font une part relativement limitée au haut Moyen Âge. La vitrine du musée municipal d’Évreux accueille principalement les objets provenant des fouilles d’Hondouville de 1979, tandis que le musée départemental des Antiquités de Rouen présente, outre des collections provenant de découvertes du XIXe s., des objets issus des fouilles menées de 1978 à 1993 à Saint-Martin-de-Boscherville et en 1999 à Notre-Dame-de-Bondeville. Dans celui de Louviers, dont les riches collections proviennent principalement des fouilles de L. Coutil au XIXe s., aucune présentation permanente n’est assurée. D’autres musées, au fonds plus modeste, comme ceux de Vernon ou de Caudebec-en-Caux, exposent aussi quelques objets ou sarcophages provenant principalement de fouilles anciennes, quoique celui de Fécamp mette en valeur les résultats des fouilles des années 1972-1984.

Fig. 88 – Tableau récapitulatif des expositions portant sur des sites hauts-normands du haut Moyen Âge.

5Parmi les expositions, l’une, généraliste « De la Gaule à la Normandie, 2000 ans d’histoire, 30 ans d’archéologie », au musée départemental des Antiquités de Rouen, a concerné toutes les découvertes effectuées entre 1960 et 1990 et son catalogue constitue un inventaire précieux (Collectif 1990a). Plus spécialisée, « La Neustrie, les pays au nord de la Loire de Dagobert à Charles le Chauve (VIIe-IXe s.) », organisée par le même musée en 1985, avait déjà permis d’évoquer un certain nombre de sites régionaux, dont Saint-Martin de Boscherville et Fécamp (Périn, Feffer éd. 1985). Entre 1986 et 2002, plusieurs expositions centrées sur la présentation d’un site ont été réalisées (fig. 88). De plus, des expositions thématiques ont inclu des éléments hauts-normands. Ainsi, au musée des Antiquités de Rouen, l’exposition « Pots de terres, fragments d’histoire » en 1999 (Roy dir., 1999) a fait une part importante aux productions de l’atelier de La Londe ainsi qu’à quelques éléments de la cathédrale de Rouen ; en 2010, « Mémoires de verres » a présenté une pièce du Xe s. provenant des fouilles du Lycée Camille Saint-Saens de Rouen (non publiée dans Vaudour dir., 2009). Enfin, les fragments de vitraux du palais épiscopal de Rouen ont été prêtés à Paderborn (Allemagne, Collectif 1999) et Bavay (Collectif 2005), associés dans cette dernière exposition dédiée au verre, à ceux de Notre-Dame-de-Bondeville, « Manoir Gresland ».

6Pour conclure, ces présentations au public sont nombreuses et variées, mais la qualité des fouilles et la richesse des sites mis au jour depuis vingt ans justifieraient la réalisation d’une exposition régionale traitant globalement du haut Moyen Âge en Haute-Normandie.

Notes

1 Sophie Devillers, Service municipal d’archéologie de la ville d’Eu, présidente de la FATRA, Florence Carré, conservateur en chef, SRA de Haute-Normandie.

Table des illustrations

Légende Fig. 87 – L’archéosite de Blangy-sur-Bresle (76) lors de la fête du verre en 2008 (© FATRA).
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/5113/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 596k
Légende Fig. 88 – Tableau récapitulatif des expositions portant sur des sites hauts-normands du haut Moyen Âge.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/5113/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 388k

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search