Version classiqueVersion mobile

Petites Villes de Normandie

 | 
Bruno Sintic

Quatrième partie. Les habitants des petites villes et leurs activités économiques

Les habitants des petites villes et leurs activités économiques

Texte intégral

1Même si son paysage est original et marquant, même si l’organisation du pouvoir est particulière et identifie pour les hommes du Moyen Âge la réalité urbaine, une ville, dans son expression la plus dépouillée, n’est au fond qu’un groupe d’hommes. Décrire les petites villes normandes à la fin du Moyen Âge impose de considérer les populations urbaines de ce temps, et d’examiner leurs traits originaux.

2Deux ordres d’idées, classiques, seront envisagés : l’économie, la société. Les villes sont des lieux d’activité économique, en général plus riches que leurs campagnes, concentrations d’hommes, de savoir-faire, de capitaux. Comment les citadins normands gagnaient-ils leur vie ? Quelles étaient leurs professions ? Quels secteurs économiques marquaient la vie économique des petites villes ? Existait-il une spécialisation économique des villes ? Telles sont les questions que l’on voudrait aborder ici.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search