Version classiqueVersion mobile

Thomas Corneille (1625-1709)

 | 
Myriam Dufour-Maître

Présentation des auteurs

Texte intégral

1William Brooks, professeur émérite à l’université de Bath (Grande-Bretagne), a publié Philippe Quinault, Dramatist (Oxford, 2009) et a collaboré à une traduction anglaise d’extraits choisis dans les Mémoires d’Anne-Marie de Montpensier, la Grande Mademoiselle (Londres, 2010). En préparation, l’édition de quatre tragédies de Thomas Corneille, Théâtre complet (Classiques Garnier, sous la direction de Christopher Gossip).

2Dario Cecchetti, professeur émérite de littérature française à l’université de Turin. Il s’occupe de la littérature de l’humanisme et de la Renaissance, de l’histoire du théâtre aux XVIe et XVIIe siècles (en particulier des problèmes théoriques de la « tragédie sainte » et des problèmes du langage tragique).

3Jan Clarke est professeur de français à Durham University (Grande-Bretagne). Spécialiste de l’histoire du théâtre et de la scénographie au XVIIe siècle, elle a publié notamment trois volumes sur le théâtre de l’Hôtel Guénégaud (1998-2007), dont le dernier traite des pièces à machines de Thomas Corneille. Elle a également publié sur l’administration des troupes et la contribution des femmes au théâtre sous l’Ancien Régime. En préparation, dix éditions des pièces à machines et opéras de Thomas Corneille (Classiques Garnier) et un dernier volume sur le Guénégaud.

4Myriam Dufour-maître, membre du CEREDI, maître de conférences à l’université de Rouen, a publié sur les précieuses et les femmes de lettres au XVIIe siècle. Elle préside le Mouvement Corneille et dirige la collection « Les Corneille » aux PURH. Elle a organisé et publié quatre colloques consacrés à Pierre Corneille : Corneille après Corneille (XVIIe siècle, 2004) ; Corneille des romantiques (PURH, 2006, avec Florence Naugrette) ; Pratiques de Corneille, colloque du quadricentenaire (PURH, 2012) ; Héros ou personnages ? Le personnel du théâtre de Corneille (PURH, 2013).

5Catherine Dumas, agrégée de lettres modernes, docteur, est maître de conférences en littératures comparées à l’université de Lille 3. Ses recherches portent sur le théâtre baroque européen, en particulier sur les relations entre les théâtres espagnol et français au XVIIe siècle (Du gracioso au valet comique, Champion, 2004). Elle a édité deux tragi-comédies dans le Théâtre complet de Rotrou (STFM) et prépare des éditions de pièces d’Alexandre Hardy, Thomas Corneille et Du Ryer

6Perry Gethner, professeur de français et directeur du département de langues étrangères à Oklahoma State University ; doctorat de Yale ; publications sur le théâtre des XVIIe et XVIIIe siècles et sur l’opéra baroque ; éditions critiques de pièces de femmes dramaturges, ainsi que de Rotrou, Mairet, Du Ryer, Voltaire, Thomas Corneille ; traductions de pièces bibliques et de pièces par des femmes dramaturges ; édition du Voyage de campagne de Mme de Murat ; introduction générale du troisième volume du Théâtre de femmes de l’Ancien Régime (Saint-Étienne, 2011).

7Richard Goodkin, professeur de français à l’université du Wisconsin (Madison, USA), a écrit sur la littérature des XVIIe, XIXe et XXe siècles : The Symbolist Home and the Tragic Home : Mallarmé and Œdipus (1984), The Tragic Middle : Racine, Aristotle, Euripides (1991), Around Proust (1991) et Birth Marks : The Tragedy of Primogeniture in Pierre Corneille, Thomas Corneille and Jean Racine (2000). Il a également édité deux recueils : Autour de Racine : Studies in Inter-textuality (Yale French Studies, 1989) et In Memory of Elaine Marks : Life Writing, Writing Death (2007). Il achève un livre sur les rapports entre théâtre et récit au XVIIe siècle, et travaille actuellement sur les rapports entre littérature et mathématiques.

8Christopher Gossip, professeur émérite à l’université de New England (Australie). Auteur de nombreux travaux sur le théâtre du XVIIe siècle, dont des éditions critiques du Stilicon de Thomas Corneille (Droz, 1974), de La Mort d’Agrippine de Cyrano de Bergerac (Exeter University Press, 1982) et du Théâtre françois de Samuel Chappuzeau (Narr, 2009). Directeur de l’édition du théâtre complet de Thomas Corneille, à paraître aux Classiques Garnier.

9Suzanne Guellouz, professeur émérite à l’université de Caen, a travaillé sur le dialogue comme forme littéraire (Le Dialogue, PUF, 1992) et sur les relations que la France a entretenues avec l’Espagne au XVIIe siècle. Elle a également organisé des colloques sur des écrivains normands : Pierre-Daniel Huet, Saint-Évremond, Segrais.

10Gaël Le Chevalier, agrégé de lettres modernes, docteur en esthétique théâtrale, professeur en classes préparatoires (Bordeaux) et chargé de cours (département d’arts du spectacle, université de Bordeaux 3), a publié une étude sur Thomas Corneille (La Conquête des publics. Le théâtre de Thomas Corneille, Classiques Garnier, 2012). Co-rédacteur de l’anthologie de l’Avant-Scène Théâtre (Le Théâtre français du XVIIe siècle, 2009), il a co-édité avec Martial Poirson le canevas de La Pierre philosophale et participe à l’édition du Théâtre complet de Thomas Corneille sous la direction de Christopher Gossip.

11Emmanuel Minel, ancien élève de l’ENS Fontenay (1987), auteur de Pierre Corneille. Le héros et le roi (Eurédit, 2010) et d’une édition de la Médée de Longepierre (Champion, 2000), enseigne en classes préparatoires à Brest. Il participe à l’édition du Théâtre complet de Thomas Corneille en cours.

12Sarah Nancy, maître de conférences en littérature française du XVIIe siècle à l’université Sorbonne nouvelle-Paris 3, participe à l’édition du Théâtre complet de Thomas Corneille en préparation (édition du Charme de la voix). Auteur d’une thèse sur La voix féminine et le plaisir de l’écoute (à paraître), ainsi que d’articles sur la voix parlée et chantée, et sur l’inscription de la différence sexuelle dans le langage, sa recherche se nourrit de sa propre pratique du chant lyrique, discipline dans laquelle elle a obtenu le premier prix de conservatoire de la ville de Paris.

13Monica Pavesio, titulaire d’un doctorat en littérature française, est professeur de littérature française à l’université de Turin. Ses recherches portent sur le théâtre du XVIIe siècle (français, italien, espagnol, anglais), en particulier sur la réception du théâtre espagnol du Siècle d’or en France, en Italie et en Angleterre, sur les mythes classiques au théâtre, sur la circulation des textes de théâtre à travers l’Europe. Elle est l’auteur de Calderón in Francia. Ispanismo e italianismo nel teatro francese del XVII secolo (Dell’Orso, 2000) et d’éditions de pièces de Jean Prévost (Hercule et Clotilde, Dell’Orso, 2001) et de Thomas Corneille (Les Engagements du hasard, Aracne, 2006). Elle travaille actuellement, en collaboration avec Anne Teulade, à l’édition critique du théâtre complet de Le Métel d’Ouville (Classiques Garnier).

14Liliane Picciola est professeur de littérature du XVIIe siècle à l’université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense. Elle a publié notamment :

  • ouvrages et chapitres d’ouvrages : Littérature française du XVIIe siècle (parties « Théâtre » et « Roman »), PUF 1992 ; Corneille et la dramaturgie espagnole, G. Narr, 2002 ;
  • direction de volumes collectifs : Métamorphoses de la laideur (Littérales, no 36, 2005), Les Extrémités des émotions. Du spectaculaire à l’inexprimable (Littérales, no 42, 2008) ;
  • éditions critiques : sept pièces de Corneille, de Polyeucte à Héraclius (Dunod, « Classiques Garnier », 1996), Diane de Rotrou (STFM, 2003), Occasions perdues de Rotrou (STFM, à paraître) ;
  • article : « Rotrou et la dramaturgie espagnole : antipathies et sympathies », Plus sur Rotrou. Ecrire le théâtre (Atlande, 2008, p. 15-33).

15Montserrat Serrano Mañes est maître de conférences à l’université de Grenade. Enseignante de littérature contemporaine (théâtre, roman), elle est l’auteur d’une thèse comparatiste sur Thomas Corneille, El teatro de Thomas Corneille : Estudio esctructural y comparativo de las comedias inspiradas en Calderón. Elle a publié plusieurs articles sur le théâtre de Thomas Corneille, ainsi que sur des nouvelles françaises du XVIIe siècle. Elle a publié l’édition critique de Donna Hortence. Nouvelle espagnole. Elle est aussi l’auteur d’articles sur des écrivains et dramaturges français tant modernes que classiques. Elle prépare l’édition critique de L’Amour à la mode et de La Comtesse d’Orgueil pour le Théâtre complet dirigé par Christopher Gossip.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search