Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Journées archéologiques de Haute-Normandie. Rouen, 24-26 mai 2013

 | 
Luc Liogier

L’archéologie aérienne et les activités connexes dans le département de l’Eure en 2012

Aerial archaeology and related activities in the Eure département in 2012

Véronique Le Borgne, Jean-Noël Le Borgne et Gilles Dumondelle

Résumé

Les mauvaises conditions météorologiques de 2012 ont entraîné peu d’observations nouvelles. La campagne de prospection aérienne se résume à 34 dessins et 18 déclarations de découvertes concernant uniquement des structures fossoyées. Cependant, le travail d’exploitation des données recueillies au cours des années précédentes s’est poursuivi ; il a permis l’identification d’une enceinte néolithique et a aussi abouti à une synthèse sur les sanctuaires antiques photographiés en prospection aérienne.

Poor weather conditions in 2012 did not lead to many new observations. The aerial exploration campaign consists of 34 drawings and 18 reports of discoveries that exclusively deal with ditch structures. Nevertheless, it was possible to continue processing data gathered in previous years; this uncovered a neolithic enclosure and also resulted in an overview of ancient sanctuaries photographed during aerial explorations.

Texte intégral

Le cadre et le contexte météorologique

1Cette campagne de prospection concerne tout le département de l’Eure, sans débordement sur les communes limitrophes de l’Eure-et-Loir et de l’Orne, contrairement aux années précédentes.

2En 2012, des conditions météorologiques exceptionnellement mauvaises ont entraîné l’annulation d’un grand nombre de vols programmés et contrarié l’apparition de traces de structures archéologiques. La prospection en début de printemps, habituellement efficace sur le Vexin et le plateau du Neubourg, n’a pas pu avoir lieu.

Fig. 1. Ivry-la-Bataille : structure curviligne à fossés doubles faisant face au château (cliché : Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).

Les moyens

3Les missions partent toujours de l’aéro-club de Bernay à bord d’avions Robin DR 400 à ailes basses. En 2012, elles totalisent 13 heures de vol, réparties en 8 sorties, du 13 mai au 13 septembre. La durée et la fréquence des vols sont en très net repli par rapport aux années précédentes en raison des conditions météorologiques.

4Notre matériel photographique reste composé de deux réflex numériques dotés d’un capteur plein format.

Les résultats d’une année difficile

Quelques chiffres

5Les 34 sites dessinés en 2012 représentent moins de 12 % de ceux de l’année précédente. Ils concernent deux compléments de bâtiments, aucun cercle, dixhuit enclos d’autres types, onze voies et chemins, quelques fragments de limites parcellaires et huit traces diverses.

Les bâtiments

6La seule information à retenir de cette campagne pour les bâtiments maçonnés est la découverte de deux édicules encadrant la galerie est du fanum de Caillouet-Orgeville et de quelques éléments de son péribole.

Les enclos

7Quatre nouveaux enclos viennent compléter les ensembles déjà observés sur l’extrémité du plateau de Saint-André-de-l’Eure dominant le village d’Ivry-la-Bataille. Deux autres, partiellement connus, sur cette même commune, encadrent le château médiéval et sont sans doute en relation avec lui (fig. 1). Le colza, culture habituellement réfractaire à la prospection aérienne, a livré un enclos cloisonné à Caillouet-Orgeville. Une fin de saison moins humide a permis la découverte partielle de trois structures dans les betteraves à Portes, Tournedos-Bois-Hubert et Sacquenville.

Fig. 2. Saint-Germain-sur-Avre : enceinte néolithique, fossés ouest (cliché : Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).

Fig. 3. Saint-Germain-sur-Avre : plan de Section : ZD l’enceinte néolithique (DAO : Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).

Les voies et les chemins

8En plus de son lot habituel de fragments de chemins, cette prospection a révélé plusieurs tronçons de grandes voies romaines. Elles se caractérisent par une largeur supérieure à 20 m et une certaine rectitude. Elles ont été visibles à Muzy, pour la voie Évreux-Dreux, à Surtauville pour celle qui relie Évreux à Caudebec-les-Elbeuf et à Hécourt, sur la rive droite de l’Eure, pour l’axe Évreux-Paris.

Les autres travaux

9S’il est possible de dresser un premier bilan brut d’une campagne de prospection dès la fin de l’année, les travaux d’exploitation des données recueillies aboutissant au rapport adressé au Service régional de l’archéologie se prolongent sur plusieurs mois, voire plus d’un an après une saison très fructueuse. Ce sont ces travaux, notamment les dessins, qui permettent de mieux définir la qualité des traces observées.

10Il nous semble opportun de revenir sur un site de Saint-Germain-sur-Avre photographié en 2011 et brièvement mentionné lors des Journées archéologiques régionales de 2012 (Le Borgne et al., 2013, p. 239). Il s’agit d’une structure fossoyée composée d’un large fossé incurvé visible sur 350 m en 2011. Il est interrompu par cinq ouvertures sur la longueur reconnue et doublé intérieurement par un fossé moins large (fig. 2). Un examen des images satellitales de Google Earth prises en juin 2010 a permis de compléter partiellement le tracé de cette structure, qui formerait un ovale de 450 m de long pour 350 m de large. Il s’agit probablement de la première enceinte néolithique découverte en prospection aérienne dans le département de l’Eure (fig. 3).

11L’année 2012 a aussi été marquée par la rédaction de notices sur les sanctuaires antiques observés en prospection aérienne dans la perspective d’un congrès ou d’une table ronde sur les lieux de culte antiques dans le Grand Ouest. Ces notices font l’objet d’un recueil en cours de finition. Elles concernent 38 sites découverts en prospection aérienne, 7 autres connus antérieurement, mais parfois mieux définis grâce à notre discipline, et 7 repérés à l’issue d’un examen attentif des images satellitales visibles sur le site de Microsoft Bing, prises vraisemblablement en 2011 (tableau 1).

Conclusion

12Cette campagne difficile se traduit par le dépôt de 18 déclarations de découverte. Elle a permis d’atténuer le retard accumulé dans le traitement des très riches campagnes de 2010 et 2011. Nous espérons que cette pause nous permettra de reprendre la mise à niveau des données anciennes et l’établissement des cartes de communes laissé en suspens.

Tableau I. Les sanctuatires et la prospection aérienne d'Archéo 27 et autres

Tableau I. Les sanctuatires et la prospection aérienne d'Archéo 27 et autres

Bibliographie

Bibliographie

Le Borgne V. et J.-N., Dumondelle G. (2013) – L’archéologie aérienne dans le département de l’Eure en 2011. Journées archéologiques de Haute-Normandie, Rouen, 11-13 mai 2012, Presses universitaires de Rouen et du Havre, p. 237-241.

Table des illustrations

Légende Fig. 2. Saint-Germain-sur-Avre : enceinte néolithique, fossés ouest (cliché : Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/4006/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 236k
Légende Fig. 3. Saint-Germain-sur-Avre : plan de Section : ZD l’enceinte néolithique (DAO : Le Borgne-Dumondelle, Archéo 27).
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/4006/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 256k
Titre Tableau I. Les sanctuatires et la prospection aérienne d'Archéo 27 et autres
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/4006/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 587k

Auteurs

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540