Version classiqueVersion mobile

Intérieur nuit

 | 
Denis Labour

Chronologie

La vie et l’œuvre de Jean Giono

Texte intégral

1895

30 mars : naissance de Jean Giono à Manosque (Alpes de Haute-Provence).

Son père, d’origine italienne, est cordonnier, sa mère repasseuse.

1902-1911

Élève au collège de Manosque.

Fils unique, Jean est un enfant solitaire, rêveur et timide.

Il lit la Bible avec son père.

1911

Son père étant malade, Giono doit interrompre ses études pour prendre un emploi : il entre comme garçon de courses dans une banque de Manosque.

1911-1915

Grand lecteur, Giono dévore les classiques, notamment les auteurs grecs et latins.

Il commence à écrire.

1915

Première guerre mondiale : il est mobilisé dans l’infanterie.

1916-1918

Giono est sur le front, à Verdun, au Chemin des Dames, au Kemmel.

Expérience traumatisante de l’absurdité et de l’horreur de la guerre.

1919

Démobilisé, Giono rentre à Manosque, où il retrouve bientôt son poste à la banque.

1920

Mort de son père. Giono se marie avec Élise Maurin.

1921-1924

Giono commence un roman médiéval, Angélique, qui restera inachevé.

Il publie des poèmes et se lie d’amitié avec le peintre Lucien Jacques.

1925

Giono commence à écrire Naissance de l’Odyssée.

Découvre le Trièves.

1926

Naissance d’Aline, sa première fille.

1928

Les éditions Grasset reprochent à Naissance de l’Odyssée son côté « jeu littéraire ».

Giono leur envoie Colline, roman qui suscite l’admiration de Gide.

1929

Publication et succès de Colline.

Giono vient à Paris et rencontre des écrivains.

Après Un de Baumugnes, il peut vivre de sa plume.

1930

Giono s’installe dans la maison du Paraïs à Manosque.

Il publie Regain, Manosque-des-Plateaux, Naissance de l’Odyssée.

1931

Le Grand Troupeau (roman).

Le Bout de la route (théâtre).

1932

Solitude de la pitié (nouvelles).

Jean le Bleu (autobiographie romancée).

1934

Naissance de Sylvie, sa deuxième fille.

Le Chant du monde (roman).

Tandis que la gauche se mobilise, Giono s’engage dans le camp antifasciste et rédige ses premiers écrits pacifistes.

1935

Succès de Que ma joie demeure (roman).

Giono s’éloigne des communistes.

Première marche jusqu’au Contadour, hameau de Haute-Provence où se rassemblera à plusieurs reprises, autour de Giono, une communauté d’hommes et de femmes attachés aux même valeurs.

1936

Les Vraies Richesses (essai).

1937

Refus d’obéissance (essai pacifiste).

Batailles dans la montagne (roman).

Marcel Pagnol adapte Regain au cinéma.

1938

Le Poids du ciel (essai).

Giono multiplie les interventions en faveur de la paix au moment des accords de Munich.

1939

Précisions et Recherche de la pureté (essais pacifistes).

Les espoirs de Giono s’effondrent lors de la déclaration de guerre (septembre).

Arrêté pour pacifisme, il est incarcéré à Marseille. Libéré en novembre.

1940

Pour saluer Melville (fiction biographique sur l’auteur de Moby Dick).

Début de Chute de Constantinople (roman inachevé).

1941

Triomphe de la vie (essai).

1942

Séjours à Paris. Des extraits de Deux cavaliers de l’orage (roman commencé en 1938) paraissent dans La Gerbe (revue pro-allemande).

1943

L’Eau vive (nouvelles).

La censure allemande interdit Le Voyage en calèche (théâtre).

1944

Giono dicte Fragments d’un paradis (récit poétique d’aventures en mer, inachevé).

Après la Libération, Giono est arrêté et incarcéré. Inscrit sur la liste noire du Comité national des écrivains.

1945

Giono, libéré, est assigné à résidence.

Il commence le « Cycle du Hussard » (Angelo, Mort d’un personnage).

1946

Mort de sa mère, pendant la rédaction de Mort d’un personnage.

1947

Un roi sans divertissement (première des Chroniques).

1948

Noé (chronique).

Rédaction de Faust au village (nouvelles).

1949

Publication de Mort d’un personnage. Rédaction des Âmes fortes (chronique).

1950

Publication des Âmes fortes en janvier.

1951

Les Grands Chemins (chronique).

Le Hussard sur le toit (roman).

Premier voyage en Italie.

1952

Voyage en Angleterre et en Écosse.

Introduction à l’édition de Machiavel dans la Pléiade.

1953

Le Moulin de Pologne (chronique).

Voyage en Italie (récit de voyage).

1954

Début des Récits de la demi-brigade (nouvelles).

Élu à l’Académie Goncourt.

1955

Notes sur l’Affaire Dominici.

1957

Le Bonheur fou, dernier roman du « Cycle du Hussard ».

1958

Scénario du film L’Eau vive.

Publication d’Angelo.

1960

Premier séjour aux Baléares.

Crésus, film écrit et réalisé par Giono.

1961

Le Grand Théâtre (récit autobiographique).

1962

Le Désastre de Pavie (histoire).

1963

Film Un roi sans divertissement (scénario et dialogues de Giono).

1965

Giono achève et publie Deux cavaliers de l’orage (roman), et commence Dragoon (roman inachevé).

1966

Le Déserteur (récit).

1968

Ennemonde et autres caractères (récits).

1970

L’Iris de Suse (roman).

Giono meurt à Manosque le 9 octobre.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search