Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Genre & Éducation

 | 
Paul Pasteur
, 
Marie-Françoise Lemmonier-Delpy
, 
Martine Gest
, 
et al.

Deux exemples d’éducation des filles en Afrique : l’Algérie et le Sénégal

La scolarisation à l’échelle du Sénégal : vers une marginalisation des filles des zones rurales

Stéphanie Angers-Sall

Resumen

Parce que les enfants d’aujourd’hui seront les adultes de demain, il est temps d’accorder une place essentielle à l’éducation pour que ces futurs adultes puissent répondre à leurs besoins et à ceux de la société sénégalaise. L’éducation, clé du développement, est avant tout un droit de l’Homme et à ce titre doit être prioritaire. Malgré les progrès réalisés, le Sénégal est très loin d’atteindre la scolarisation pour tous notamment celle des groupes sociaux laissés pour compte. Dans ce cadre, nous avons analysé les cas particuliers de la scolarisation des populations pauvres et des populations rurales, et particulièrement celle des filles.

Since the children of today will be tomorrow’s adults, it is time we attached great value to their education in order to enable them to provide for the needs of Senegalese society. Education, the key to development, is above all a Human right and has therefore priority. In spite of many improvements, Senegal is far from providing the whole of its population with schooling. Access to education is denied to some deprived social groups. In this context, we have focused our attention the situation endured by girls, country people and the poor.

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Contrairement à toutes les idées reçues, le Sénégal n’est pas le pays le plus développé de l’Afrique de l’Ouest. Depuis 2000, il est même classé par la Banque mondiale parmi les pays les moins avancés du monde (PMA)1.

La crise multiforme que traverse le Sénégal est à la fois économique, sociale, culturelle, sanitaire et politique. Cette crise plurielle n’a pas épargné le système éducatif. Pourtant, l’acquisition des rudiments de lecture, d’écriture et de calcul est sans aucun doute la base du développement et demeure le meilleur chemin à suivre pour sortir de la misère. Franchir la frontière de pays en développement à pays avancé ne pourra se faire qu’au titre de l’éducation pour tous. Mais le Sénégal accuse un retard en matière d’éducation, car il est loin d’atteindre en 2006 la scolarisation pour tous, le taux de scolarisation étant de 79,9 %2. Par ailleurs, si « l’éducation pour tous » est loin d’être acquise, « l’éducation pour toutes » l’est encore moins.

La question centrale de ...

Autor

Attachée temporaire d’enseignement et de recherche Université du Maine UMR ESO 6590
Docteure en géographie sociale, ATER à l’université du Maine. Elle étudie prioritairement de manière comparative la scolarisation en milieu rural et urbain au Sénégal et les effets de celle-ci sur les milieux. Elle s’intéresse aussi à l’enseignement féminin dans ce même pays.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2009

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540