Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Formation, qualification, éducation, emploi

 | 
Thierry Dezalay
, 
Emmanuelle Annoot
, 
Sophie Devineau

Avant-propos

Texte intégral

  • 1 Voir : fqe2.free.fr.

1Depuis plusieurs années, le réseau FQE2, qui réunit des chercheurs et des chercheuses en sciences humaines et sociales et des professionnel(le)s de l’éducation et de la formation, vise à élaborer une connaissance scientifique mieux intégrée dans le bassin normand1. L’un des buts recherchés est de renforcer les collaborations interrégionales et internationales.

  • 2 Ces recherches sont menées au sein de l’axe « Travail, emploi, formation » de l’IRIHS de Rouen, de (...)

2Le programme 2010-2013 du réseau a vocation à identifier et expliquer les évolutions qui se produisent sous l’effet des nouveaux modèles éducatifs et professionnels2. En effet, de nombreux espaces d’incertitude affectent les processus de socialisation scolaire et universitaire tout comme ceux de l’insertion. Dans cette étape, il s’agit de centrer les analyses sur les modèles sexués, d’en vérifier l’actualité autant que d’en mesurer l’impact en termes d’inégalité.

3Les textes réunis dans le présent ouvrage sont issus des communications présentées à la journée d’étude « Formation, qualification, emploi en Normandie. La question du genre » qui s’est tenue à mi-parcours le 16 décembre 2011 à l’université du Havre. Elle a rassemblé une cinquantaine de responsables institutionnels, de doctorants et de chercheurs appartenant aux trois universités normandes (Caen, Le Havre et Rouen).

4Le but de cette journée était d’exposer les résultats de recherches de spécialistes en sociologie de l’éducation, en sociologie du travail et en sciences de l’éducation qui, travaillant en réseau, ont produit des données sexuées pour interroger ce qui, en dépit de changements, demeure une question de société : le genre dans les champs de l’éducation, de la formation et de l’emploi.

5Le principe épistémologique, pluridisciplinaire plutôt qu’interdisciplinaire, sur lequel l’ensemble des auteur(e)s s’accorde induit que chacune des contributions conserve son unité de recherche propre. Le bénéfice de cette démarche fédérative réside non seulement dans la variété des terrains d’enquête : l’école, l’université, la formation professionnelle, l’insertion dans l’emploi, mais aussi dans les méthodologies plurielles, quantitatives et qualitatives qui viennent se compléter pour une approche plus fine de la complexité des problèmes abordés.

Notes

1 Voir : fqe2.free.fr.

2 Ces recherches sont menées au sein de l’axe « Travail, emploi, formation » de l’IRIHS de Rouen, de l’IRSHS du Havre et du GRR haut-normand « Culture et société ». Cette thématique est également inscrite dans le projet de recherches du pôle FETE de la MRSH de Caen pour l’équipe caennaise du CERSE.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540