Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Atlas de l'estuaire de la Seine

 | 
Madeleine Brocard
, 
Claude Lévêque

Un atlas au service du territoire

Madeleine Brocard y Laurent Lévêque

Texto completo

1Cet ouvrage représente probablement une expérience unique en son genre d’un « atlas exploratoire » en ce sens où, par rapport aux entreprises de ce type, le territoire qu’il est censé vous faire découvrir n’a pas d’existence légale, ni de cohérence économique et encore moins d’identité culturelle. S’il ne correspond plus à grand chose pour l’instant, ce territoire a un passé et tout laisse à penser qu’il a désormais un avenir. En assurant une continuité territoriale entre les deux rives de l’estuaire, l’ouverture du pont de Normandie a rendu possibles de nouvelles relations de proximité entre les deux rives que tout semblait opposer jusque-là, au bénéfice d’un espace géographique qui échappe aux influences directes des deux capitales normandes.

2Dans l’estuaire de la Seine, la volonté des hommes d’aménager leur environnement se heurte à la complexité du système territorial qui prend des formes multiples. C’est l’opposition schématique entre la France de l’ouest et du sud agricole et la France du nord et de l’est industrielle et prolétaire autant que la confrontation des intérêts locaux et de l’influence parisienne, de la grande agglomération industrielle et des espaces touristiques « haut de gamme ». C’est la coexistence de la principale plate-forme pétrochimique française et des espaces naturels d’intérêt écologique au niveau européen. L’ambition de cet ouvrage est de chercher les continuités géographiques, les relations susceptibles de s’établir entre les deux rives, pour que les habitants et les utilisateurs de cet espace estuarien puissent appréhender plus clairement le territoire dans lequel ils vivent et agissent.

3Pour l’instant, le territoire de l’estuaire n’est qu’un territoire virtuel, il deviendra ce qu’en feront ses habitants, ses élites et ses usagers, c’est donc à cette diversité de public que s’adresse l’ouvrage. L’objectif de cet atlas est en effet d’être utilisable à plusieurs niveaux : celui des acteurs économiques et professionnels qui souhaitent intégrer la dimension estuarienne dans leurs stratégies de développement, celui des institutions et des administrations territoriales pour lesquelles la collaboration devient une exigence et qui doivent optimiser leurs moyens en fonction de ceux de leurs voisins, celui des chercheurs qui se voient offrir de nouveaux champs d’investigation, enfin pour les particuliers qui disposent désormais dans un support unique, d’une information cohérente qui transgresse les clivages administratifs.

4Compte tenu de son originalité, cet atlas ne peut être qu’inachevé mais il inaugure une série de recherches théoriques ou appliquées qui verront le jour dans les trois universités normandes. Il provoquera de nouvelles investigations pour répondre à la demande sociale de connaissance du territoire et de connaissance réciproque des habitants de l’estuaire.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 1996

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540