Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Atlas de l'estuaire de la Seine

 | 
Madeleine Brocard
, 
Claude Lévêque

III. L'environnement dans l'estuaire

Les grands risques industriels

Une très faible probabilité pour des effets gravissimes

Pascal Mallet

Texte intégral

1 La crainte des grands accidents industriels (Tchernobyl, Bhopal, etc.) a présidé dans les pays occidentaux à la mise en place de réglementation de prévention.

2 La directive européenne dite « Seveso » en est une illustration.

3 L’estuaire de la Seine, poids-lourd industriel et portuaire, compte parmi les zones françaises les plus denses en sources de risques. C’est la perte de confinement de matières dangereuses quelles qu’elles soient qui constitue le dénominateur commun des dangers que présentent à la fois les installations industrielles et les systèmes de transport.

Les sources de grands risques industriels en Normandie

Les sources de grands risques industriels en Normandie

LES SOURCES DE GRANDS RISQUES INDUSTRIELS AUJOURD’HUI

Dans l’estuaire de la Seine

Dans l’estuaire de la Seine

(1) Ne sont pas représentées les conduites souterraines (oléoducs et gazoducs, etc...) et les zones de concentration de population hors de leurs lieux de résidence.
(2) N’a été retenue que la somme des cercles calculés les plus pessimistes (périmètres éloignés) des études de danger présentés dans les Plans Particuliers d'intervention (PPI). Le rayon d'effet de l'installation située à l’est d'Honfleur est inconnu à ce jour (PPI en cours de réalisation).
(3) Le rayon du corridor « Transport de matières dangereuses » (TMD) de 500 m est une distance mimimum indicative correspondant à un périmètre de sécurité (cf. Plan de Secours Spécialisé TMD de Seine-Maritime) dans le cas d'une explosion de type BLEVE : Boiling Liquid Expanding Vapor Explosion, générant une boule de feu, comme par exemple celle observée à la suite de l'accident d’un camion-citerne de propylène à Los Alfaques en Espagne, 1978.
© IGN 1994 © INSEE - RGP 1990 © Préfecture de Seine-Maritime - Plans Particuliers d’intervention (PPI) de Port-Jérôme 1992 et du Havre 1993 ; Plan de Secours Spécialisé TMD ® Laboratoire MTG/CNRS 1996

4L’importance d’un risque se définit par le rapport existant entre la probabilité d’occurence de l’évènement redouté et la gravité des conséquences potentielles. Les grands risques industriels, dénommés souvent « risques technologiques majeurs ». Ils relèvent de la science des dangers, en l’occurence de la famille des mégacyndiniques (du grec kindunos : danger) et concernent les évènements à caractère catastrophique de très faible probabilité.

Les dimensions du risque

Les dimensions du risque

D’apres Farmer

5Pôle industriel et portuaire d’importance nationale, l’estuaire de la Seine, avec sa trentaine d’entreprises à hauts-risques, n’a pas connu dans sa longue histoire industrielle d’accident de cette envergure. Il n’en reste pas moins vrai qu’il a été le site d’évènements graves (cf. tableau).

6L’estuaire est doublement concerné en matière de risque par sa double fonction, d’une part de production industrielle et d’autre part d’interface entre l’espace mondial et le bassin parisien, notamment pour l’approvisionnement en pétrole. Les transports de matières dangereuses génèrent des risques importants : 45 % des accidents majeurs constatés ces dernières décennies au sein de l’OCDE sont imputables au secteur des transports.

Nature des dangers et types de cibles

Nature des dangers et types de cibles

Le transport de matières dangereuses en Haute-Normandie

Le transport de matières dangereuses en Haute-Normandie

© Direction Régionale de l’Équipement 1987
® Laboratoire MTG/CNRS 1996

PRINCIPAUX DISPOSITIFS RÉGLEMENTAIRES FRANÇAIS :

7Installations à hauts-risques :

  • Loi du 19.07.1976 relative aux installations classées pour la protection de l’environnement.
  • Décret du 14.11.1989 relatif à la délimitation des périmètres dans lesquels peuvent être institués des servitudes d’utilité publique.

8Transport de matières dangereuses :

  • Loi du 5.01.1942 relative au transport de matières dangereuses.
  • Arrêté du 15.07.1992 modifié approuvant le règlement du transport de matières dangereuses

9Texte commun :

  • Loi du 22.07.1987 relative à l’organisation de la sécurité civile. Elle vise notamment l’organisation des plans de secours, et affirme le droit du citoyen en matière d’information sur les risques qu’il encourt (...) et sur les mesures de sauvegarde pour s’en protéger (article 21).

Classes. Exemples de matières dangereuses

2

butane, azote, ammoniac

3

carburants, acétone, acroléine

4,1

matières solides inflammables : charbon, allumettes, aluminium en poudre

4,2

matières sujettes à l’inflammation spontanée : phosphore, marc de raisin

4,3

matières qui, au contac de l’eau, dégagent des gaz inflammables : carbure de calcium, sodium

5,1

engrais azotés, eau oxygénée

6,1

cyanure, pesticides

8

acides, bases

Quelques accidents industriels significatifs

Quelques accidents industriels significatifs

© Ministère de l’Environnement - Direction de la prévention des pollutions et des risques - Service de l’Environnement Industriel - Bureau d’Analyse des Risques et des Pollutions Industrielles (BARPI) 1994

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/12078/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 109k
Titre Les sources de grands risques industriels en Normandie
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/12078/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
Titre Dans l’estuaire de la Seine
Légende (1) Ne sont pas représentées les conduites souterraines (oléoducs et gazoducs, etc...) et les zones de concentration de population hors de leurs lieux de résidence.(2) N’a été retenue que la somme des cercles calculés les plus pessimistes (périmètres éloignés) des études de danger présentés dans les Plans Particuliers d'intervention (PPI). Le rayon d'effet de l'installation située à l’est d'Honfleur est inconnu à ce jour (PPI en cours de réalisation).(3) Le rayon du corridor « Transport de matières dangereuses » (TMD) de 500 m est une distance mimimum indicative correspondant à un périmètre de sécurité (cf. Plan de Secours Spécialisé TMD de Seine-Maritime) dans le cas d'une explosion de type BLEVE : Boiling Liquid Expanding Vapor Explosion, générant une boule de feu, comme par exemple celle observée à la suite de l'accident d’un camion-citerne de propylène à Los Alfaques en Espagne, 1978.© IGN 1994 © INSEE - RGP 1990 © Préfecture de Seine-Maritime - Plans Particuliers d’intervention (PPI) de Port-Jérôme 1992 et du Havre 1993 ; Plan de Secours Spécialisé TMD ® Laboratoire MTG/CNRS 1996
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/12078/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 893k
Titre Les dimensions du risque
Légende D’apres Farmer
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/12078/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 63k
Titre Nature des dangers et types de cibles
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/12078/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 58k
Titre Le transport de matières dangereuses en Haute-Normandie
Légende © Direction Régionale de l’Équipement 1987® Laboratoire MTG/CNRS 1996
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/12078/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 170k
Titre Quelques accidents industriels significatifs
Légende © Ministère de l’Environnement - Direction de la prévention des pollutions et des risques - Service de l’Environnement Industriel - Bureau d’Analyse des Risques et des Pollutions Industrielles (BARPI) 1994
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/12078/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 286k
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/12078/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 2,0M

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540