Version classiqueVersion mobile

Trois Paroisses de Rouen, xiiie-xve siècle

 | 
Philippe Cailleux

Cahier d'illustrations

Texte intégral

Jacques Le Lieur. Le Livre des fontaines

1. Le cours de la fontaine Gaalor. « La boucherye de Machacre, la Ronde, la grand rue qui va au vieil Marché, la VIIIe cuve, l’orloge », collections de la bibliothèque municipale de Rouen, photographie Thierry Ascencio-Parvy

1Le très beau Livre des fontaines, écrit et illustré par Jacques Le Lieur dans la deuxième décennie du XVIe siècle, nous offre un témoignage précieux pour la connaissance de la ville de Rouen en ce début de siècle. Quelques aménagements sont d’ailleurs de création fort récente : la construction du « palais royal », ici partiellement visible, a entraîné le transfert des équipements du Neuf Marché sur la place qui le jouxte (à gauche de l’image). Le cours de la fontaine du Château, « dedens la ville pour aller a Machacre et aux Cordeliers », suit la rue de Massacre et longe le beffroi complété du logis de l’horloge et de la fontaine construite à partir de 1456. L’église de Notre-Dame-la-Ronde, à la fois collégiale et paroissiale, se trouve en retrait de la rue Courvoiserie, dont elle est séparée par un muret (en haut, au centre de l’image).

2. Le cours de la fontaine de Carville. « L’église Notre-Dame, les petits changes, les généraulx, les changes, l’aistre Notre-Dame, les avant solliers, Sainct-Erblanc », collections de la bibliothèque municipale de Rouen, photographie Thierry Ascencio-Parvy

2Au pied de la tour de Beurre, clos par un muret, l’aître ou cimetière de la cathédrale se trouve borné au nord par des maisons dont les avant-solliers forment une galerie couverte sur laquelle donne une rangée d’échoppes (en haut). Au débouché de la rue Courvoiserie (du Gros-Horloge), se distingue le chevet de l’église Saint-Herbland. Plus bas, l’hôtel des généraux des finances, marqué « les generaulx », sert de cadre aux travaux de la cour des aides.

3. Le cours de la fontaine Gaalor. « Sainct-Lô, la fontaine Sainct-Lô, Sainct-Erblanc, la rue du Becq, la rue aux Juifz, la Ronde, la rue de Courvoiserie », collections de la bibliothèque municipale de Rouen, photographie Thierry Ascencio-Parvy

3Sur cette vue se trouvent réunies les trois églises paroissiales. En haut, celle de Saint-Lô, précédant celle du prieuré du même nom ; en bas à gauche, celle de Notre-Dame-la-Ronde, associée à l’église des chanoines du lieu ; et en bas à droite l’église paroissiale Saint-Herbland. Au-dessus de l’indication « La rue aux Juifz » se dessine le pâté de maisons qui bordait à l’est le palais royal dont on aperçoit une porte d’accès sur la rue Saint-Lô.

4. Le cours de la fontaine Gaalor. « La porte de Saint-Lô en la rue de l’Osmone, la XIe, la Xe, la rue de l’Osmone, Sainct-Lô, les Carmes, la rue de la Chaine, le rue de Grant pont », collections de la bibliothèque municipale de Rouen, photographie Thierry Ascencio-Parvy

4À gauche de cette vue, on peut suivre le cours principal de cette source jusqu’à la fontaine de la Crosse (la Croche). À droite de ce cours se trouve le territoire de Saint-Lô, relevant de l’évêque de Coutances et sur lequel se distinguent nettement le jardin au remarquable tracé géométrique et l’église prieurale. Au bout de la rue Grant-Pont (actuelle rue des Carmes), se détache la porte de Grand-Pont, voisine de l’église des Carmes dont on distingue nettement le portail au débouché de la rue de la Chaîne.

5. Le cours de la fontaine Gaalor. « La rue Sainct-Nicolas, la rue de Courvoiserie, la rue de Grant pont, Saint-Erblanc », collections de la bibliothèque municipale de Rouen, photographie Thierry Ascencio-Parvy

5Les avants-solliers placés devant l’aître Notre-Dame et l’église Saint-Herbland sont dessinés deux fois dans l’ouvrage de Jacques Le Lieur, à la fois pour le cours de la fontaine de Carville et pour celui de la fontaine Gaalor. Ce n’est plus le chevet qui est représenté ici mais l’édifice tel qu’il se voyait au long de la rue Courvoiserie. Les quatre maisons devant l’aître sont maintenant cinq, montrant que le souci de précision n’est pas le seul à prendre en compte dans la lecture de cette représentation de la ville de Rouen.

Pavés médiévaux

Pavés médiévaux de la place des Carmes, quatre photographies (Rouen, musée des Antiquités, photographies Yohann Deslandes)

6Ces quatre portions de pavages provenant de constructions situées au long de la rue de la Chaîne témoignent de la diversité des motifs et des couleurs utilisés.

Le beffroi de la ville

7Le beffroi de la ville. Commencé en 1389 et achevé en 1398 ou 1399, il est édifié sous l’égide de Jehan de Bayeux, maître des œuvres de la ville de Rouen. Cette tour, qui subit quelques modifications, abritait, outre le mécanisme du Gros-Horloge, deux cloches : la Cache-Ribaut et la Rouvel (photographie Philippe Cailleux).

Porche d’accès de l’église prieurale Saint-Lô

8Porche d’accès de l’église prieurale Saint-Lô donnant autrefois sur le cimetière (photographie Dominique Pitte).

Table des illustrations

Légende 1. Le cours de la fontaine Gaalor. « La boucherye de Machacre, la Ronde, la grand rue qui va au vieil Marché, la VIIIe cuve, l’orloge », collections de la bibliothèque municipale de Rouen, photographie Thierry Ascencio-Parvy
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/10772/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 444k
Légende 2. Le cours de la fontaine de Carville. « L’église Notre-Dame, les petits changes, les généraulx, les changes, l’aistre Notre-Dame, les avant solliers, Sainct-Erblanc », collections de la bibliothèque municipale de Rouen, photographie Thierry Ascencio-Parvy
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/10772/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 454k
Légende 3. Le cours de la fontaine Gaalor. « Sainct-Lô, la fontaine Sainct-Lô, Sainct-Erblanc, la rue du Becq, la rue aux Juifz, la Ronde, la rue de Courvoiserie », collections de la bibliothèque municipale de Rouen, photographie Thierry Ascencio-Parvy
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/10772/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 448k
Légende 4. Le cours de la fontaine Gaalor. « La porte de Saint-Lô en la rue de l’Osmone, la XIe, la Xe, la rue de l’Osmone, Sainct-Lô, les Carmes, la rue de la Chaine, le rue de Grant pont », collections de la bibliothèque municipale de Rouen, photographie Thierry Ascencio-Parvy
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/10772/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 484k
Légende 5. Le cours de la fontaine Gaalor. « La rue Sainct-Nicolas, la rue de Courvoiserie, la rue de Grant pont, Saint-Erblanc », collections de la bibliothèque municipale de Rouen, photographie Thierry Ascencio-Parvy
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/10772/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 443k
Légende Pavés médiévaux de la place des Carmes, quatre photographies (Rouen, musée des Antiquités, photographies Yohann Deslandes)
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/10772/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 525k
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/10772/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 204k
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/10772/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 265k

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search