Version classiqueVersion mobile

Héros ou personnages ?

 | 
Myriam Dufour-Maître

Présentation des auteurs

Texte intégral

1Myriam Dufour-Maître, membre du CEREDI, enseigne à l’université de Rouen. Elle préside le Mouvement Corneille et dirige la collection « Les Corneille » aux PURH. Outre Héros ou personnages, elle a organisé et publié trois autres colloques consacrés à Pierre Corneille : Corneille après Corneille (XVIIe siècle, 2004) ; Corneille des romantiques (PURH, 2006, en collaboration avec Florence Naugrette) ; Pratiques de Corneille, colloque du quadricentenaire (PURH, 2012) et un colloque pour le tricentenaire de Thomas Corneille (PURH, à paraître).

2Matthieu Dupas, agrégé de lettres classiques (2004), prépare une thèse à l’université de Paris 3-Sorbonne nouvelle sous la direction d’Hélène Merlin-Kajman. Ses travaux portent sur le théâtre de Corneille qu’il aborde dans une perspective d’histoire de la sexualité. Il travaille par ailleurs sur la littérature gaie dans le cadre d’un PhD à l’université du Michigan (Ann Arbor) et a traduit en français What do gay men want ? An Essay on sex, risk, and subjectivity de David M. Halperin, paru en 2010 aux Éditions Amsterdam sous le titre Que veulent les gays ? Essai sur le sexe, le risque et la subjectivité.

3Françoise Gomez, inspectrice d’académie, inspectrice pédagogique régionale de lettres chargée du théâtre dans l’académie de Paris. Ancien professeur de Lettres supérieures et fondatrice des secteurs artistiques « théâtre » en classes préparatoires littéraires. Vice-présidente de l’agrégation interne de lettres classiques. Parmi ses derniers articles et ouvrages, La Cité idéale, Scéren – CDRP Nord-Pas-de-Calais, 2004 ; « Les passions et la science, des morales antiques à la neurobiologie », communication au 50e Congrès international de l’association Guillaume-Budé (septembre 2008), Paris, Les Belles Lettres, 2012 ; « Dix ans de partenariat théâtral en Nord-Pas-de-Calais », Nord, Presses universitaires de Lille (à paraître).

4Mitchell Greenberg, « Goldwin Smith Professor of Romance Studies » à Cornell University, est l’auteur de plusieurs études sur le XVIIe siècle français et européen. Parmi ses livres on peut citer Subjectivity and Subjugation (Cambridge University Press) Corneille, Classicism and the Ruses of Symmetry (Cambridge University Press), Baroque Bodies (Cornell University Press) et tout récemment Racine, From Ancient Myth to Tragic Modernity (University of Minnesota Press).

5Suzanne Guellouz, professeur émérite à l’université de Caen, a travaillé sur le dialogue comme forme littéraire (Le Dialogue, Paris, PUF, 1992) et sur les relations que la France a entretenues avec l’Espagne au XVIIe siècle. Elle a également organisé des colloques sur des écrivains normands : P.-D. Huet, Saint-Évremond, Segrais.

6Sylvaine Guyot, ancienne élève de l’École normale supérieure (Ulm), agrégée de lettres classiques et docteur en littérature française (université de Paris 3), est Assistant Professor à l’université de Harvard. Elle a publié Racine ou l’alchimie du tragique. La Thébaïde, Britannicus, Mithridate (PUF-CNED, 2010) et sa thèse, Jean Racine et le corps tragique, paraîtra aux PUF en 2012 (« Les Littéraires »). Membre du GRIHL (EHESS-Paris 3) et secrétaire du Mouvement Corneille, elle travaille actuellement sur la culture visuelle et les scénographies du regard à l’époque moderne, ainsi que sur la réception des auteurs « classiques » du XVIIe siècle à nos jours.

7Katherine Ibbett est Reader dans le département de français à UCL (université de Londres) ; elle a aussi enseigné à l’université de Michigan (USA). Elle est l’auteur de The Style of the State in French Theater, 1630-1660 : Neoclassicism and Government (2009) et travaille actuellement sur la compassion, des guerres de religion jusqu’à la révocation de l’édit de Nantes.

8Natacha Israël prépare, sous la direction C. Colliot-Thélène (Rennes I) et de L. Van Eynde (Saint-Louis de Bruxelles), une thèse de philosophie qui explore les rapports entre mélancolie, scepticisme et écriture du pouvoir (des lois) à l’âge baroque, en Angleterre. Elle a publié, entre autres « A Possible Co-constitution of Theatre, Literature and Law, through the Example of Seventeenth-Century England », dans Law and Humanities, vol. 5, no 1, été 2011 ; « La référence à Shakespeare en temps de résistance au nazisme dans To Be or Not To Be (Ernst Lubitsch, 1942) » (Cahiers de Prospéro, no 1, 2011) ; « Les avatars de l’héroïsme et le refus de la représentation dans Coriolan de Shakespeare », (Cahiers électroniques du SIRL, 2010) ; « La crise de l’incorporation du Corps mystique dans Hamlet : des Deux Corps disjoints du roi vers la représentation moderne » (Cahiers électroniques du SIRL, 2009).

9Bénédicte Louvat-Molozay est maître de conférences HDR à l’université de Montpellier 3 et membre de l’Institut universitaire de France depuis 2010. Elle est notamment l’auteur de Théâtre et musique. Dramaturgie de l’insertion musicale dans le théâtre français (1550-1680) (Champion, 2002), d’une édition des Discours de Corneille en collaboration avec Marc Escola (GF-Dossier, 1999) et de L’Enfance de la tragédie : l'élaboration du modèle tragique français dans les années 1610-1640 (à paraître aux Presses universitaires de Rennes).

10John D. Lyons est « Commonwealth Professor of French » à l’université de Virginie (E.-U.) et chevalier de la Légion d’honneur. En 2011 est parue son étude sur le hasard dans la littérature du XVIIe siècle, The Phantom of Chance : From Fortune to Randomness in Seventeenth-Century French Literature (Édimbourg, University of Edinburgh Press).

11Susan Maslan est professeure associée de français à l’université de Californie, Berkeley et directrice du Berkeley Center for the Study of Value. Elle est auteur de Revolutionary Acts : Theater, Democracy, and The French Revolution (Baltimore, Johns Hopkins University Press, 2005) et de nombreux articles qui considèrent la relation entre la littérature et la politique.

12Hélène Merlin-Kajman est professeure de littérature française à l’université Paris 3 – Sorbonne nouvelle et membre senior de l’Institut universitaire de France. Outre des romans, elle a publié notamment : Public et littérature en France au XVIIe siècle (Paris, Les Belles Lettres, 1994) ; L’Excentricité académique. Institution, littérature, société (Paris, Les Belles Lettres, 2001) ; et La Langue est-elle fasciste ? Langue, pouvoir, enseignement (Paris, Seuil, 2003). Elle dirige le site Transitions (http://www.mouvement-transitions.fr).

13Sarah Nancy est maître de conférences en littérature française à l’université Sorbonne nouvelle – Paris 3. Elle est l’auteur d’une thèse sur La Voix féminine et le plaisir de l’écoute en France aux XVIIe et XVIIe siècles, à paraître aux éditions Classiques Garnier. Ses recherches portent sur la voix – parlée et chantée –, et sur l’inscription de la différence des sexes dans le langage.

14François Régnault, ancien élève de l’ENS (Ulm), agrégé de philosophie, ex-maître de conférences à l’université de Paris 8 (département de philosophie, puis de psychanalyse), est professeur de diction au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Collaborateur artistique de Patrice Chéreau, Brigitte Jaques-Wajeman (avec qui il a fondé la Compagnie Pandora) et Emmanuel Demarcy-Mota. Traducteur de Wedekind, Synge, Ibsen, Nicholas Wright, Pirandello, Shakespeare, Brecht et Ödön von Horváth. Le Théâtre et la mer (1989), Equinoxes (Actes Sud-CNSAD, 2001), Solstices (2002).

15Alexander Roose, Lecturer à l’University of Cambridge (Clare College), a écrit une thèse sur la curiosité de Montaigne, sous la direction de Fernand Hallyn, qui paraîtra prochainement aux éditions Champion. Il a publié récemment sur la sagesse dans Le Songe de Poliphile, sur la rhétorique de La Mothe Le Vayer et sur Barthélemy Aneau et Jérôme Cardan.

16Jean-Pierre Ryngaert est professeur émérite en études théâtrales à l’université de Paris 3 – Sorbonne nouvelle. Il enseigne la dramaturgie à l’ERAC. Parmi ses livres, Introduction à l’analyse du théâtre (Armand Colin) et Lire le théâtre contemporain, (Armand Colin). Récemment, Nouveaux territoires du dialogue (direction, Actes Sud-Papiers, 2005) et Le Personnage théâtral contemporain (avec Julie Sermon, Théâtrales, 2006). Réédition de Jouer, représenter (Armand Colin, 2010). Graphies en scène (direction, Théâtrales, juin 2011). Il dirige l’université d’été du festival de théâtre contemporain, La Mousson d’été.

17Gilles Siouffi, professeur en langue française à l’université de Paris-Sorbonne, travaille en histoire de la langue française, histoire des idées linguistiques, rhétorique et stylistique de la période classique. Auteur entre autres du « génie de la langue française » à l’âge classique. Études sur les structures imaginaires de la description linguistique (Paris, Champion, 2010) et de Penser le langage à l’âge classique (Paris, Armand Colin, 2010).

18Harriet Stone est directrice du Department of Romance Languages and Literatures et professeure de français et de littérature comparée à Washington University in St. Louis (Missouri, USA). Elle est l’auteure de plusieurs livres sur le XVIIe siècle en France, dont Royal Disclosure : Problematics of Representation in French Classical Tragedy (Birmingham, Summa Publications, 1987) ; The Classical Model : Literature and Knowledge in Seventeenth-Century France (Ithaca, Cornell University Press, 1996) et Tables of Knowledge : Descartes in Vermeer’s Studio (Ithaca, Cornell University Press, 2006). Elle prépare actuellement une étude sur les rapports entre textes et images au XVIIe siècle.

19Jean-Yves Vialleton est maître de conférences à l’université Stendhal-Grenoble 3 et membre de l’équipe d’accueil « Rhétorique de l’Antiquité et de l’Ancien Régime ». Il a édité plusieurs pièces de théâtre des XVIIe et XVIIIe siècles (Hardy, Rotrou, Dufresny, Sedaine) et a notamment publié Poésie dramatique et prose du monde. Le comportement des personnages dans la tragédie en France au XVIIe siècle (Champion, 2004).

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search