Version classiqueVersion mobile

Héros ou personnages ?

 | 
Myriam Dufour-Maître

Bibliographie

Texte intégral

Sont repris ici l’ensemble des ouvrages et articles cités dans ce volume, auxquels s’ajoutent les références bibliographiques concernant son sujet, sans ambition d’exhaustivité toutefois.

ŒUVRES DE PIERRE CORNEILLE, PAR ORDRE CHRONOLOGIQUE

Œuvres choisies, édition épurée, illustrée de 20 dessins par M. Célestin Nanteuil, Paris, P.-C. Lehuby, « Bibliothèque littéraire de la jeunesse », 1846.

Œuvres de P. Corneille avec les notes de tous les commentateurs, [Louis Parrelle éd.], Paris, F. Didot frères, 1854-1855, 12 vol.

Œuvres complètes, suivies des œuvres choisies de Thomas Corneille, Charles Lahure (éd.), Paris, Hachette, 1857-1883.

Théâtre choisi de Pierre Corneille, avec notices et annotations de Paul Desjardins, Paris, Armand Colin, 1898.

Théâtre complet, Pierre Lièvre (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1950.

Théâtre, présenté et annoté par Jacques Lemarchand, Paris, Le Club français du livre, 1958.

Œuvres complètes, présentation et notes d’André Stegmann, Paris, Seuil, 1963.

Œuvres complètes, Georges Couton (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1980-1987, 3 vol.

Théâtre complet de Corneille, édition du tricentenaire établie par Alain Niderst, Rennes, PUR, no 105, 1985.

Trois Discours sur le poème dramatique, Bénédicte Louvat et Marc Escola (éd.), Paris, Flammarion, « GF », 1999.

L’Illusion comique, Robert Garapon (éd.), Paris, Société des Textes français modernes, 1957, rééd. 1985.

Le Cid, Georges Forestier (éd.), Paris, Société des Textes français modernes, 2001.

ANTHOLOGIES

Ancien Théâtre françois, ou collection des ouvrages dramatiques les plus remarquables depuis les mystères jusqu’à Corneille, publié avec des notes et éclaircissements par M. Viollet le Duc, Paris, P. Jannet, 1854-1857, 10 vol.

Théâtre classique, nouvelle édition des agrégés de l’Université, par MM. Aderer, Aulard, Gidel, Henry et Jonette, Paris, Eugène Belin et fils,6e édition, 1872.

AUTRES ŒUVRES DE L’ANTIQUITÉ AU XVIIe SIÈCLE

Acciaioli Donato, Hannibalis atque Scipionis prestantissimorum ducum historie, Swollensi, A. Kempen, 1502.

Aristote, Poétique, Michel Magnien (éd.), Paris, Le Livre de poche, 1990 ; Poetics, D. W. Lucas (éd. et trad.), Oxford, Clarendon Press, 1968.

—, Éthique à Nicomaque, Jacques Tricot (éd.), Paris, Vrin, 1994.

—, Politique, traduction de Jean Aubonnet, Paris, Les Belles Lettres, 1968.

Balzac Jean-Louis Guez de, « Le Romain. Discours premier à Madame la Marquise de Rambouillet », dans Œuvres diverses (1644), Roger Zuber (éd.), Paris, Champion, 1995.

—, « Du caractère et de l’instruction de la comédie », mars 1639, dans Œuvres diverses, Roger Zuber (éd.).

—, Lettre à Corneille, dans Les Œuvres, Paris, Louis Billaine, 1665, t. I.

Boulanger de Chalussay, Élomire hypocondre ou Les médecins vengés [1670], Paris, I. Liseux, 1878.

Boursault Edme, La Satire des Satires [1669], Recueil de pièces choisies, La Haye, 1714.

Chapelain Jean, Lettres de Jean Chapelain, Tamizey de Larroque (éd.), Paris, Impr. nationale, 1880.

Corneille Thomas, La Mort d’Annibal, 1669 ; Paris, Barbin et Luynes, 1670.

Cressoles Pierre Louis de, Vacationes autumnales, sive de Perfecta oratoris actione et pronuntiatione, Paris, S. Cramoisy, 1620.

Descartes René, Les Passions de l’âme, dans Œuvres et lettres, André Bridoux (éd.), Paris, Gallimard, 1953.

—, Œuvres de Descartes, Charles Adam et Paul Tannery (éd.), Paris, Vrin-CNRS, 1964-1976.

Dupleix Scipion, Histoire romaine depuis la fondation de Rome, 1637 ; Paris, C. Sonnius, 1638.

Furetière Antoine, Dictionnaire universel, La Haye-Rotterdam, Leers, 1690.

Gougenot N., La Comédie des comédiens, François Lasserre (éd.), Tübingen, G. Narr, 2000.

Gracián Baltasar, Le Criticon, traduit par Benito Pelegrin, Paris, Seuil, 2008.

Horace, Art poétique, François Villeneuve (éd. et trad.), Paris, Les Belles Lettres, 1941.

Jodelle Etienne, Cléopâtre captive, édition critique par Kathleen M. Hall, University of Exeter, 1979.

La Bruyère Jean de, Les Caractères, éd. Robert Garapon, Garnier Frères, 1962.

La Fayette Marie-Madeleine Pioche de La Vergne de, La Princesse de Clèves, Bernard Pingaud (éd.), Paris, Gallimard, « Folio », 2000.

La Mesnardière Hippolyte-Jules Pilet de, La Poétique, Paris, Sommaville, 1639 ; Genève, Slatkine Reprints, 1972.

Leibniz Gottfried Wilhelm, « De vera proportione circuit ad quadratum circumscriptum in numeris rationalibus expressa », dans Naissance du calcul différentiel, Paris, Vrin, « Mathesis », 1989.

Le Royer Jean – de Prade, Annibal, Paris, Targa, 1649.

Machiavel Nicolas, Discours sur la première décade de Tite-Live, dans Œuvres complètes, introduction par Jean Giono, texte présenté et annoté par Edmond Barincou, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1952.

Mairet, Scudéry, Corneille et D’Aubignac, Sophonisbe, Dominique Des-cotes (éd.), Publications de l’université de Saint-Étienne, 2008.

Mairet Jean, Sophonisbe, dans Théâtre complet, textes établis et commentés par Bénédicte Louvat, Alain Riffaut et Marc Vuillermoz, Paris, Champion, 2004, t. I.

Méré Antoine Gombauld, chevalier de, « Le commerce du monde », dans Œuvres posthumes, Charles-H. Boudhors (éd.), Paris, Fernand Roches, 1930.

Molière, Œuvres complètes, Claude Bourqui et Georges Forestier (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2010.

Monconys Balthasar de, Journal de voyage de Monsieur de Monconys, Lyon, H. Boissart et G. Remens, 1666.

Montaigne Michel de, Les Essais, Pierre Villey (éd.), Paris, PUF, 1965.

Montchrestien, La Carthaginoise ou la Liberté, dans Les Tragédies de Montchrestien, nouvelle édition d’après l’édition de 1604, avec notice et commentaire par L. Petit de Julleville, Nendeln, Krauss Reprint, 1970.

Ovide, Les Métamorphoses, Georges Lafaye (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 8e éd., 2007 ; Frank Justus Miller (éd.), Cambridge, Loeb Classics, Harvard University Press, 1976-1977.

Pellisson Paul et D’Olivet Pierre-Joseph, Histoire de l’Académie française depuis son établissement jusqu’en 1652, Paris, J.-B. Coignard fils, 1730.

Plutarque, Les Vies des Hommes illustres, traduction de Charles de L’Escluse, Lausanne, J. Le Preux, 1571.

—, Vies Parallèles, Robert Flacelière et Émile Chambry (trad.), Paris, Les Belles Lettres, 1973.

Polybe, histoires, Jules de Foucault (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 1971, III, i.

Racine Jean, Théâtre complet, Edmond Pilon et René Groos (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1931 ; Georges Forestier (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1999.

Retz (Cardinal de), Mémoires, édition présentée et annotée par Michel Pernot, texte établi par Marie-Thérèse Hipp, Paris, Gallimard, « Folio », 2003.

Richelieu Armand Jean Du Plessis de, Testament Politique de Richelieu, Françoise Hildesheimer (éd.), Paris, Société de l’histoire de France, 1995.

Saint-Évremond Charles Marguetel de, Lettres, René Ternois (éd.), Paris, Marcel Didier, 1967-1968, 2 vol.

Sales (saint François de), Introduction à la vie dévote, dans Œuvres, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1969.

Scala Flaminio, Il Teatro delle favole rappresentative, Ferruccio Marotti (éd.), Milan, Il Polifilo, 1976, 2 vol.

Scarron Paul, Roman comique, Yves Giraud (éd.), Paris, LGF, « Le Livre de poche », 1994.

Scudéry Georges de, L’Apologie du théâtre, Paris, A. Courbé, 1639.

—, La Comédie des Comédiens, texte présenté et annoté par Joan Crow, Exeter, University of Exeter, 1975. Isabella Cedro (éd.), Fasano, Schena editore, 2002.

Sévigné Marie de, Correspondance, éd. Roger Duchêne, Paris, Gallimard, 1972, 3 vol..

Shakespeare William, Coriolan, traduction de Louis Lecocq, dans Tragédies, Paris, Robert Laffont, 1995, t. II.

Tallemant Des Réaux Gédéon, Historiettes, Antoine Adam (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1970, 2 vol.

ŒUVRES ET ÉTUDES DU XVIIe AU XIXe SIÈCLE

Abirached Robert, La Crise du personnage dans le théâtre moderne, Paris, Grasset, 1978, Gallimard, « Tel », 1994.

Abraham Claude K., « Tendres et Généreuses in later plays of Corneille », dans Georges Bernard Daniels Jr (dir.), Renaissance and other Studies in honor of William Leon Wiley, Chapel Hill, University of North Carolina Press, 1968.

Albanese Ralph, Corneille à l’École républicaine : du mythe héroïque à l’imaginaire politique en France. 1800-1950, Paris, L’Harmattan, 2008.

Alpers Svetlana, L’Art de dépeindre : La peinture hollandaise du XVIIe siècle, Jacques Chavy (trad.), Paris, Gallimard, 1990.

Andrieux François, Cours de grammaire et de belles-lettres : sommaire des leçons, Paris, impr. H. Perroneau, 1800-1810.

—, Bibliothèque dramatique ou Répertoire universel du théâtre français, Paris, Vve Dabo, 1824.

—, Un Corneille épuré !, extrait de la Revue d’art dramatique, octobre-décembre 1889, s. I., t. XVI, 1889.

—, Anaximandre ou le Sacrifice aux Grâces [Paris, Théâtre Italien, 20 décembre 1782], Paris, Léopold Collin, 1805.

Apostolidès Jean-Marie, Le Roi-machine. Spectacle et politique au temps de Louis XIV, Paris, Minuit, 1981.

Arasse Daniel, L’Ambition de Vermeer, Paris, Adam Biro, 2001.

Arendt Hannah, Condition de l’homme moderne, Paris, Calmann-Lévy, 1961.

Ariès Philippe, L’Homme devant la mort, Paris, Seuil, 1977.

Armand Anne, L’Histoire littéraire, Théories et pratiques, Paris, Bertrand-Lacoste, « Didactiques », 1993.

Auger Louis-Simon, Éloge de Pierre Corneille, Paris, Xhrouet-Deterville-Petit, 1808.

Baby Hélène, « Réflexions sur l’esthétique de la comédie héroïque de Corneille à Molière », Littératures classiques, no 27, printemps 1996, p. 25-34.

—, « L’Illusion comique : un autre Cid, ou On ne badine pas avec la mort », dans Hélène Baby (dir.), Corneille, Le Cid, l’Illusion comique, Paris, SEDES, 2001, p. 97-126.

Barbafieri Carine, Atrée et Céladon. La Galanterie dans le théâtre tragique de la France classique (1634-1702), Presses universitaires de Rennes, 2006.

Barbey d’Aurevilly Jules, Les Œuvres et les Hommes : les Poètes, Corneille, 1890, réimpr. 1889, Genève, Slatkine Reprints, 1968, p. 215-228.

Barbier Dominique, Donquichottisme et psychiatrie, Toulouse, Privat, 1987.

Bauer Franck, « Sabine et le héros, ou comment s’en débarrasser », Elseneur, no 20, 2005, p. 63-82.

Beauchamps Pierre-François Godard de, Recherches sur les théâtres de France depuis l’an 1161 jusqu’à présent, [Paris, Prault père], 1735, 3 vol.

Beaumarchais, « Lettre modérée sur la chute et la critique du Barbier de Séville » [1775] dans Le Barbier de Séville, Jean Goldzink (éd.), Flammarion, « GF », 2001.

Bénichou Paul, Morales du grand siècle, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des Idées », 1948.

Berlin Isaiah, Two Concepts of Liberty, Oxford, Clarendon Press, 1958.

Bessire François, « Voltaire éditeur de Corneille », dans Myriam Dufour-Maître (dir.), Corneille après Corneille (1684-1789), XVIIe siècle, no 225, 2004/4, p. 595-603.

Bibliothèque des théâtres, Paris, Prault, 1733.

Beyssade Jean-Marie, « Corneille ou les démesures de l’ego », Laval théologique et philosophique, 47, 1, février 1991, p. 63-82.

Biet Christian, La Tragédie, Paris, Armand Colin, 1997.

—, « Plaisirs et dangers de l’admiration », Littératures classiques, no 32, Corneille, Cinna, Rodogune, Nicomède, 1998, p. 121-134.

—, Moi, Pierre Corneille, Paris, Gallimard, « Découvertes », 2005.

Borges Jorge Luis, L’Auteur et autres textes, Paris, Gallimard, 1965.

Braider Christopher, Indiscernible Counterparts: The Invention of the Text in French Classical Drama, Chapel Hill, North Carolina University Press, 2002.

Brasillach Robert, Corneille, [19381, Paris, Fayard, 2006.

Braun Lucien, « Polysémie du concept de héros », dans Noémi Hepp et Georges Livet (dir.), Héroïsme et création littéraire sous les règnes d’Henri IV et de Louis XIII, Paris, Klincksieck, 1974, p. 19-28.

Bray René, La Tragédie cornélienne devant la critique classique d’après la querelle de Sophonisbe (1663), Paris, Hachette, 1927.

—, Molière homme de théâtre, Paris, Mercure de France, 1954.

Brody Jules, Boileau et Longinus, Genève, Droz, 1958.

Brunetière Ferdinand, Études critiques sur l’histoire de la littérature française, Paris, Hachette, 1905.

Cavaillé Jean-Pierre, Dis/simulations. Jules-César Vanini, François La Mothe Le Vayer, Gabriel Naudé, Louis Machon et Torquato Accetto : religion, morale et politique au XVIIe siècle, Paris, Champion, 2002.

Cavell Stanley, Le Déni de savoir dans six pièces de Shakespeare, traduit de l’anglais par Jean-Pierre Marquelot, Paris, Seuil, 1993.

Certeau Michel de, « Des outils pour écrire le corps », Traverses, nos 14-15 (Panoplies du corps), 1979, p. 3-14·

—, La Faiblesse de croire, Paris, Seuil, « Points Essais », 1987.

Chaouche Sabine, L’Art du comédien. Déclamation et jeu scénique en France à l’âge classique (1629-1680), Paris, Champion, 2001.

Chardon Henri, La Troupe du roman comique de Scarron dévoilée et les comédiens de campagne au XVIIe siècle, Le Mans, E. Monnoyer, 1876.

Chardonne Jacques, Le Ciel dans la fenêtre, Paris [Albin-Michel, 1959], La Table ronde, 1998.

Civardi Jean-Marc, La Querelle du Cid (1637-1638). Édition critique intégrale, Paris, Champion, 2004.

Compagnon Antoine, La Troisième République des Lettres, Paris, Seuil, 1983.

Conesa Gabriel, Pierre Corneille et la naissance du genre comique (1629-1636), Paris, SEDES, 1989.

Corvin Michel (dir.), Dictionnaire encyclopédique du théâtre, Paris, Bordas, 1995.

Cosandey Fanny (dir.), Dire et vivre l’ordre social en France sous l’Ancien Régime, Paris, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2005.

Couton Georges, Corneille et la tragédie politique, Paris, PUF, 1984.

Defaux Gérard, « Cinna, tragédie chrétienne ? Essai de mise au point », MLN, no 119, 2004, p. 718-765.

Deierkauf-Holsboer Sylvie Wilma, Le Théâtre du Marais, Paris, Nizet, 1954-1958, 2 vol.

—, Le Théâtre de l’hôtel de Bourgogne, Paris, Nizet, 1968-1970, 2 vol.

Delehanty Ann T., « From Judgment to Sentiment: Changing Theories of the Sublime, 1674-1710 », Modern Language Quarterly, 66, 2, juin 2005, p. 151-172.

Deschanel Émile, Le Romantisme des classiques, Paris, C. Lévy, 1885 (4e éd.)

Descotes Maurice, Les Grands Rôles du théâtre de Corneille, Paris, PUF, 1962.

Dictionnaire portatif des théâtres, [par A. de Léris], Paris, C.-A. Jombert, 1754.

Dort Bernard, Corneille dramaturge, Paris, L’Arche, 1957.

Doubrovsky Serge, Corneille et la dialectique du héros, Paris, Gallimard, 1963 ; « Tel », 1982.

Dumézil Georges, Mythe et épopée I, Paris, Gallimard, NRF, « Bibliothèque des sciences humaines », 1968.

Dupuy Adrien, Histoire de la littérature française au XVIIe siècle, Paris, E. Leroux, 1892.

Dutertre Evelyne, Scudéry dramaturge, Genève, Droz, 1988.

Emelina Jean, « De L’Illusion comique au Cid : les métamorphoses des héros », dans Gabriel Conesa (dir.), Le Cid, L’Illusion comique, Paris, SEDES, 2001.

Fabre Victorin, Éloge de Corneille, 1807 ; 2e éd., Paris, Baudouin, 1808.

Faguet Émile, Corneille expliqué aux enfants, Paris, H. Lecène et H. Oudin, « Collection des classiques populaires », 1885.

Faliu Odile et Tourret Marc (dir.), Héros d’Achille à Zidane, catalogue de l’exposition, BNF, 2007.

Féraud Jean-François, Dictionnaire critique de la langue française (1787-1788), http://artfl-project.uchicago.edu/content/dictionnaires-dautrefois.

Forestier Georges, « Corneille et la tragédie : hypothèses sur l’élaboration de Suréna », Littératures classiques, no 16, 1992, p. 141-168.

—, Essai de génétique théâtrale : Corneille à l’œuvre, Klincksieck, 1996.

—, Corneille. Le sens d’une dramaturgie, Paris, SEDES, 1998.

Foucault Michel, Histoire de la sexualité. La volonté de savoir, Gallimard, Paris, 1976.

—, Sécurité, territoire, population, cours au Collège de France, 1977-1978, Paris, Gallimard, 2004.

Freud Sigmund, Métapsychologie, traduit de l’allemand par Jean Laplanche et Jean-Bertrand Pontalis, Paris, Gallimard, « Idées », 1968 pour la traduction française [Standard Edition, Hogarth Press, Londres, 1966, vol. 14].

—, « Au-delà du principe de plaisir », dans Essais de psychanalyse, nouvelle traduction, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 1982 [Standard Edition, Elogarth Press, Londres, 1966, vol. 18].

—, Malaise dans la civilisation [1929], Jeanne Odier (trad.), Paris, PUF, 1971.

—, Nouvelles conférences d’introduction à la psychanalyse, Paris, Gallimard, « Idées », 1978, traduction modifiée.

Freud Sigmund et BREUER Josef, Études sur l’hystérie, Paris, PUF, 1973.

Fumaroli Marc, « Rhétorique d’école et rhétorique adulte : Remarques sur la réception européenne du traité Du sublime au XVIe et au XVIIe siècle », Revue d’histoire littéraire de la France, no I, 1986, p. 33-51.

—, « L’héroïsme cornélien et l’idéal de la magnanimité », dans Noémi Hepp et Georges Livet (dir.), Héroïsme et création littéraire sous les règnes d’Henri IVet de Louis XIII, Paris, Klincksieck, 1974, p. 53-76, repris dans Héros et orateurs, p. 323-349.

—, Héros et Orateurs, rhétorique et dramaturgie cornéliennes, Genève, Droz, 1990, « Titre courant », 1996.

Gilby Emma, Sublime Words : Early Modem French Literature, Oxford, Legenda, 2007.

—, « Le “sens commun” et le “sentir en commun” : Corneille et d’Aubignac », dans Hélène Merlin-Kajman (dir.), Les Emotions publiques et leurs langages à l’âge classique, Littératures classiques, no 68, 2009, p. 243-254.

Goffman Erving, Façons de parler, Paris, Minuit, 1987.

Gômez Françoise, « Les passions et la science, des morales antiques à la neurobiologie », dans Jacques Jouanna, Michel Fartzoff et Béatrice Bakhouche, L’Homme et la Science, actes du XVIe congrès international de l’association Guillaume-Budé (2008), Paris, Les Belles Lettres (sous presse).

Granet (l’abbé), Recueil de dissertations sur plusieurs tragédies de Corneille et de Racine, Paris, Gissey et Bordelet, 1739.

Greenberg Mitchell, Corneille, Classicism, and the Ruses of Symmetry, Cambridge University Press, 1986.

Halperin David, Saint Foucault, Paris, EPEL, 2000.

Harel François Antoine, ALHOI Maurice et JAL Augustin, Dictionnaire théâtral, Paris, J.-N. Barba, 1824.

Harvey Karen, « The century of sex? Gender, bodies, and sexuality in the long eighteenth century », The Historical Journal, no 4, 2002, vol. 45, p. 899-916.

Hollander Martha, An Entrance for the Eye: Space and Meaning in Seventeenth-Century Dutch Art, Berkeley, University of California Press, 2002.

Horion, Explication du théâtre classique, Paris, Belin, 1877.

Ibbett Katherine, « Pity, compassion, commiseration: theories of theatrical relatedness », Seventeenth-Century French Studies, 30, 2, 2008, p. 196-208.

Ibbett Katherine, The Style of the State in French Theater, 1630-1660: Neoclassicism and Government, Londres, Ashgate, 2009.

Israel Natacha, « Les avatars de l’héroïsme et le refus de la représentation dans Coriolan de Shakespeare », publication des Cahiers électroniques du SIRL no 5, Bruxelles, facultés universitaires Saint-Louis de Bruxelles, Éléonore Faivre d’Acier (éd.), 2010, http://www.fusl.ac.be/fr/pdf/Publications/SIRL/cahiers-sirl6.pdf.

Jey Martine, La Littérature au lycée : invention d’une discipline (1880-1925), Presses universitaires de Metz, « Recherches textuelles », diff. Kincksieck, 1998.

Kantorowicz Ernst, « Frédéric II : L’État, la Justice et le Salut », Le Débat, no 14, juillet-août 1981, p. 102-132.

Kintzler Catherine, Poétique de l’opéra français de Corneille à Rousseau, s. h, Paris, Minerve, « Voies de l’histoire », 1991.

—, « Lessing et les monstres cornéliens », dans Corneille après Corneille, 1684-1591, XVIIe siècle, no 225, octobre 2004, Paris, PUF, p. 685-696.

—, Théâtre et opéra à l’âge classique. Une familière étrangeté, Paris, Fayard, 2004.

Konstan David, Pity Transformed, Londres, Duckworth, 2001.

La Harpe Jean-François, Le Lycée, cours de littérature ancienne et moderne, Paris, H. Agasse, an VII-an XIII [1798-1804].

Lacan Jacques, Écrits, Paris, Seuil, 1964.

—, Écrits II, Essais, Paris, Seuil, 1999.

—, L’Éthique de la psychanalyse, Le Séminaire livre VII, Paris, Seuil, 1986.

Lancel Serge, Hannibal, Paris, Fayard, 1995.

Lanson Gustave, Principes de composition et de style, conseils sur l’art d’écrire, Paris, Hachette, 1887, 2eéd. 1890.

—, « Le héros cornélien et le généreux selon Descartes », Revue d’histoire littéraire de la France, 1894, p. 397-411.

—, Corneille, Paris, Hachette, « Les grands écrivains français », 1898 ; 2eéd. 1905.

—, Histoire de la littérature, Paris, Hachette, 1923.

— et Tuffrau Paul, Manuel illustré d’histoire de la littérature française, Paris, Classiques Hachette, 1931, rééd. 1951.

Laqueur Thomas, Making Sex: Body and Gender from the Greeks to Freud, Cambridge, Harvard University Press, 1990; La Fabrique du sexe. Essai sur le corps et le genre en Occident, Paris, Gallimard, 1992.

Le Brun Roger, Corneille devant trois siècles, Paris, Sansot, 1906 ; Genève, Slatkine Reprints, 1971.

Legouvé Ernest, L’Art de la lecture, à l’usage de l’enseignement secondaire, Paris, Hetzel, 1877.

Lemaître Jules, Impressions de Théâtre, Paris, Société française d’imprimerie, 1888-1898, 10 vol.

Lerat Pierre, « Les commentaires des personnages sur le style de leurs interlocuteurs dans les comédies de Pierre Corneille », dans Alain Niderst (dir.), Pierre Corneille, actes du colloque de Rouen (1984), Paris, PUF, 1985, p. 357-365-

Lessing Gotthold Ephraim, Dramaturgie de Hambourg, 2de éd., Paris, Didier, 1873.

Levallois Jules, Corneille inconnu, Paris, Didier, 1876.

Lévi-strauss Claude, « Les mathématiques de l’homme », 1954, dans Michel Izard (dir.), Lévi-Strauss, Paris, Cahier de L’Herne, 2004, p. 25-31.

Lichtenstein Jacqueline, « Representation of Power, Power of Representation », dans Marcel Hénaff (dir.), Public Space and Democracy, Minneapolis, University of Minnesota Press, 2001, p. 66-79.

Liéby Adolphe, Corneille, Études sur le théâtre classique : Le Cid, Horace, Cinna, Polyeucte, Nicomède, le Menteur, Paris, Lecène, Oudin et Cie, 1892.

Lochrie Karma, Heterosynchrasies: female sexuality when normal wasn’t, University of Minnesota Press, 2005.

Louvat-molozay Bénédicte, Théâtre et musique. Dramaturgie de l’insertion musicale dans le théâtre français (1550-1680), Paris, Champion, 2002.

—, « La vieillesse de Corneille face à la critique », dans Myriam Dufour-Maître (dir.), Pratiques de Corneille, Mont-Saint-Aignan, PURH, « Les Corneille », 2012, p. 323-337.

Lyons John D., The Tragedy of Origins. Pierre Corneille and Historical Perspective, Stanford University Press, 1996.

—, Kingdom of Disorder: The Theory of Tragedy in Classical France, West Lafayette, Purdue University Press, 1999.

—, « Le mythe du héros cornélien », Revue d’histoire littéraire de la Fratice, no 2, vol. 107, 2007, p. 433-448.

Macintyre Alasdair, After Virtue: A Study in Moral Theory, Londres, Duckworth, 1981; Après la vertu. Étude de théorie morale, traduit par Laurent Bury, Paris, PUF, 1997.

Mcclure Ellen M., Sunspots and the Sun King: Sovereignty and Mediation in Seventeeth-Century France, Urbana et Chicago, University of Illinois Press, 2006.

Marat Jean-Paul, Les Chaînes de l’esclavage, Paris, 1774 ; rééd. Paris, Union générale d’édition, 1972.

Marienstras Richard, « La dégradation des vertus héroïques dans Othello et dans Coriolan », Études anglaises, no 4, 1964, t. XVII, p. 372-389.

Marin Louis, Le Portrait du roi, Paris, Minuit, 1981.

—, « Théâtralité et politique au XVIIe siècle. Sur trois textes de Corneille », dans Jean Serroy (dir.), La France et l’Italie au temps de Mazarin, Presses universitaires de Grenoble, 1986, p. 399-408.

—, « Théâtralité et pouvoir. Magie, machination, machine : Médée de Corneille », dans Christian Lazzeri et Dominique Reynié (dir.), Le Pouvoir de la raison d’État, Paris, PUF, 1992, p. 231-259.

—, « La Tête coupée. Corneille, La Mort de Pompée, tragédie », dans Des pouvoirs de l’image, Paris, Seuil, 1993, p. 133-158.

Marthan Joseph, Le Vieillard amoureux dans l’œuvre cornélienne, Paris, Nizet, 1979.

Maslan Susan, « The Dream of the Feeling Citizen: Law and Emotion in Corneille and Montesquieu », Sub-Stance, no 109, 2006, p. 69-84.

Mauron Charles, Des métaphores obsédantes au mythe personnel, Paris, Corti, 1963.

Méchoulan Henry, Amsterdam au temps de Spinoza : Argent et liberté, Paris, PUF, 1990.

Mélèse Pierre, Le Théâtre et son Public à Paris sous Louis XIV, 1659-1715, Paris, Droz, 1934.

Mémoires de l’Institut de France, Académie française, 1906, no 10, Paris, impr. Firmin-Didot et Cie, 1907.

Merlin-kajman Hélène, Public et littérature en France au XVIIe siècle, Paris, Les Belles Lettres, 1994.

—, « Decontextualizing Context », Sub-Stance, no 1, 1999, vol. 28, p. 29-41.

—, L’Absolutisme dans les lettres et la théorie des deux corps. Passions et politique, Paris, Champion, 2000.

—, L’Excentricité académique, Paris, Les Belles Lettres, 2001.

—, « Le déchirement de l’ethos », dans François Cornilliat et Richard D. Lockwood (dir.), Ethos et Pathos. Le statut du sujet dans la rhétorique, Paris, Champion, 2000, p. 305-319.

Merlin-kajman Hélène, « La “scène publique” dans L’Illusion comique et dans Le Cid : fanfaronnades et bravades », Littératures, no 45, automne 2001, p. 49-68.

—, « Corneille, une politique de l’image scénique », dans Charles Mazouer (dir.), Présences de Corneille, Œuvres et critiques, XXX, 2, 2005, p. 133-148.

—, « Effets de voix, effets de scène : Mondory entre Le Cid et La Mariane », dans Olivia Rosenthal (dir.), À haute voix. Diction et prononciation aux XVIe et XVIIe siècles : actes du colloque de Rennes des IJ et 18 juin 1996, Paris, Klincksieck, 1998, p. 155-176.

—, « Corneille et le/la politique, le double enjeu de la question », dans Myriam Dufour-Maître (dir.), Pratiques de Corneille, Mont-Saint-Aignan, PURH, « Les Corneille », 2012, p. 521-539.

Miller George Armitage, « The Magical Number Seven, Plus or Minus Two: Somes limits on our capacity for processing information », Philosophical Review, no 63, 1956, p. 81-97.

Miller Michelle L., Material Friendship: Service and Amity in Early Modern French Literature, thèse de doctorat soutenue à l’université de Michigan en 2008.

Montias John Michael, Vermeer and His Milieu: A Web of Social History, Princeton University Press, 1989.

Müller Heiner, Horace, Jean Jourdheuil et Heinz Schwarzinger (trad.), Paris, Les Éditions de Minuit, 1985.

Nadal Octave, Le Sentiment amoureux dans l’œuvre de Corneille, Paris, NRF, 1948, rééd. « Tel »,1991.

Nancy Jean-Luc, Être singulier pluriel, Paris, Galilée, 1996.

Nelli René, « Horace et l’“odor di femmina” », dans Le Préclassicisme français, Cahiers du Sud, 1952, p. 218-223.

Nelson Robert J., Corneille. His Heroes and Their Worlds, Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 1963.

Neufchâteau François de, Esprit du grand Corneille, Paris, Didot, 1819.

Niceron (Le père Jean-Pierre), Mémoires pour servir à l’histoire des hommes illustres de la République des lettres, avec un catalogue raisonné de leurs ouvrages, Paris, Briasson, 1727-1745.

Niderst Alain (dir.), Pierre Corneille, actes du colloque de Rouen, octobre 1984, Paris, PUF, 1985.

Nora Pierre (dir.), Les Lieux de mémoire, Paris, Gallimard, 1997.

Pasquier Pierre, « Le héros tragique cornélien dans les Discours de 1660, ou comment “s’accommoder avec Aristote” », dans Corneille, Cinna, Rodogune, Nicomède, Littératures classiques, no 32, 1998, p. 77-89.

Parker Brian, introduction, Coriolanus, The Oxford Shakespeare, New York, Oxford University Press, « Oxford World’s Classics », 1994.

Pavel Thomas, L’Univers de la fiction, Paris, Seuil, « Poétique », 1988.

—, L’Art de l’éloignement. Essai sur l'imagination classique, Paris, Gallimard, « Folio essais », 1996.

Pavis Patrick, Dictionnaire du théâtre, Paris, Armand Colin, 2004.

Pearson Jacqueline, « Romans and Barbarians: The Structure of Irony in Shakespeare’s Roman Tragedies », dans Malcolm Bradbury et David J. Palmer (dir.), Shakespearian Tragedy, 1984, p. 159-182.

Péguy Charles, Victor-Marie, comte Hugo [Paris, 1910], Œuvres en prose complètes, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », Robert Burac (éd.), 1992, t. III.

Pettit Phillip, Republicanism: A Theory of Freedom and Government, Oxford University Press, 1997.

—, A Theory of Freedom, Cambridge, Polity Press, 2001.

—, « Keeping Republican Freedom Simple: On a Difference with Quentin Skinner », Political Theory, 30 (3), p. 339-356.

Picciola Liliane, « Janus, héros cornélien », dans Corneille, Cinna, Rodogune, Nicomède, Littératures classiques, no 32, 1998, p. 91-104.

—, Corneille et la dramaturgie espagnole, Mont-de-Marsan, Éditions interuniversitaires José-Feijoo, 1985 et Paris-Seattle-Tübingen, Gunter Narr Verlag, PFSCL « Biblio 17 », 2002.

Philonenko Alexis, « Corneille et Schiller : du héros », PFSCL, 28, 55, 2001, p. 473-480.

Polti Georges, L’Art d’inventer des personnages, Paris, Édition Montaigne, 1930.

—, Les 36 situations dramatiques, Paris, Mercure de France, 1924 (3e éd. augmentée).

Prigent Michel, Le Héros et l’État dans la tragédie de Pierre Corneille, Paris, PUF, 1986.

Répertoire de la Littérature ancienne et moderne, Paris, Castel de Courval, 1824-1827, 31 vol.

Rigal Eugène, Alexandre Hardy et le théâtre français à la fin du XIVe et au commencement du XVIIe siècle, Paris, Hachette et Cie, 1889.

Romilly Jacqueline de, Héros tragiques, héros lyriques, Saint-Clément-de-Rivière, Fata Morgana, 2000.

Rousseaux André « Corneille, ou le mensonge héroïque », Le Monde classique, Paris, Albin Michel, [1937], 1941, 1, p. 37-68.

Ryngaert Jean-Pierre et SERMON Julie, Le Personnage théâtral contemporain : décomposition, recomposition, Montreuil, Théâtrales, 2006.

Saint-Marc Girardin, Cours de littérature dramatique, ou de l’usage des passions dans le drame, Paris, Charpentier, 1860 ; nombreuses rééditions et augmentations jusqu’en 1878.

Sainte-beuve, Portraits littéraires : Pierre Corneille [1829], Gérald Antoine (éd.), Paris, Robert Laffont, 1993, p. 22-37.

Sarcey Francisque, Quarante ans de théâtre. Corneille, Racine, Shakespeare et la tragédie, Paris, Bibliothèque des « Annales politiques et littéraires », 1900.

Sayce R. A. et Maskell David, A Descriptive Bibliography of Montaigne’s Essais, 1580-1700, Londres, The Bibliographical Society, 1983.

Schérer Jacques, La Dramaturgie classique en France, Paris, Nizet, 1950.

Schouls Peter A., Descartes and the Possibility of Science, Ithaca, Cornell University Press, 2000.

Schlumberger Jean, Plaisir à Corneille, Paris, Gallimard, 1936.

—, « Corneille », dans Tableau de la littérature française de Corneille à Chénier, préface par André Gide, Paris, Gallimard, 1939.

Scott Joan, « Genre : une catégorie utile d’analyse historique », dans Le Genre de l’histoire, Les Cahiers du GRIF„ nos 37-38, 1988, p. 141-149.

Sfez Gérald, Raison d’État et théâtralité, Les Papiers du Collège international de philosophie, no 21, 1994.

Skinner Quentin, Liberty Before Liberalism, Cambridge University Press, 1998.

—, « A Third Concept of Liberty », Proceedings of the British Academy, no 117, 2002, p. 237-268.

—, « States and the Freedom of Citizens », dans Quentin Skinner et Bo Strath (dir.), States and Citizens: History, Theory, Prospects, Cambridge University Press, 2003, p. 11-27.

—, Hobbes and Republican Liberty, Cambridge University Press, 2008.

Spitzer Léo, Études de style, Paris, Gallimard, 1970.

Starobinski Jean, L’Œil vivant, Corneille, Racine, La Bruyère, Rousseau, Stendhal [1961], Paris, Gallimard, « Tel », 1999.

Stegmann André, L’Héroïsme cornélien. Genèse et signification, Paris, Armand Colin, 1968, 2 vol.

Stone Harriet, The Classical Model, Ithaca, Cornell University Press, 1996.

—, Tables of Knowledge: Descartes in Vermeer’s Studio, Ithaca-New York, Cornell University Press, 2006.

Sutton Peter C., Vergara Lisa, Adams Ann Jensen (dir.), Love Letters: Dutch Genre Paintings in the Age of Vermeer, Londres, Frances Lincoln, 2003.

Tastevin Maria, Les Héroïnes de Corneille, Paris, 1924.

Thirouin Laurent, L’Aveuglement salutaire. Le réquisitoire contre le théâtre dans la France classique, Paris, Champion, 2007.

Tin Louis-Georges, L’Invention de la culture hétérosexuelle, Paris, Autrement, 2008.

Todorov Tzvetan, Éloge du quotidien : Essai sur la peinture hollandaise du XVIIe siècle, Paris, Seuil, 1997.

Truchet Jacques, « A propos de Clitandre », dans Noémi Hepp et Georges Livet (dir.), Héroïsme et création littéraire sous les règnes d’Henri IV et de Louis XIII, Paris, Klincksieck, 1974, p. 251-259.

Ubersfeld Anne, Lire le théâtre [1977], nouvelle édition revue, Paris, Belin, 1996, 3 vol.

—, « “Je suis” ou l’identité héroïque chez Corneille », dans Pierre Corneille, actes du colloque de Rouen (1984), Paris, PUF, 1985, p. 641-651.

—, « Le retour à Corneille au début du XIXe siècle », dans Myriam Dufour-Maître et Florence Naugrette, Corneille des romantiques, Mont-Saint-Aignan, PURH, 2006, p. 149-163.

Vallois Marie-Claire, « Galanterie plurielle », dans Hélène Merlin-Kajman (dir.), Les Emotions publiques et leurs langages à l’âge classique, Littératures classiques, no 68, été 2009, p. 145-158.

Vernant Jean-Pierre, « Death in the Eyes: Gorgo, figure of the Other », dans F. Zeitlin (dir.), Mortals and Immortals, Princeton University Press, 1991.

Viala Alain, Lettre à Rousseau sur l’intérêt littéraire, Paris, PUF, 2005.

Vialleton Jean-Yves, Poésie dramatique et prose du monde : le comportement des personnages dans la tragédie en France au XVIIe siècle, Paris, Champion, 2004.

Voltaire, Commentaires sur Corneille, The Complete Work, Oxford, The Voltaire Foundation, 1975, t. LIII à LV.

Voltaire, « Discours de M. de Voltaire à sa réception à l’Académie Française, prononcé le lundi 9 mai 1746 », http://www.voltaire-integral.com/Html/23/22Reception.html.

Wheelock Arthur K. Jr., Vermeer and the Art of Painting, New Haven, Yale University Press, 1995.

Zaragoza Georges, Le Personnage de théâtre, Paris, Armand Colin, 2006.

Zoberman Pierre (dir.), Queer, écritures de la différence ?, Paris, L’Harmattan, « Identités, genres, sexualités », 2008, vol. 1 et 2.

Zuber Roger, « La conversion d’Émilie », dans Noémi Hepp et Georges Livet (dir.), Héroïsme et création littéraire sous les règnes d’Henri IV et de Louis XIII, Paris, Klincksieck, 1974, p. 261-276.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search