Version classiqueVersion mobile

Aux frontières de l'expertise

 | 
Yann Bérard
, 
Renaud Crespin

Troisième partie. Persistance et adaptation des modèles d’expertise

11. Les apports de la théorie juridique à la délimitation de l’expertise

Réflexions sur le lien de droit

Rafael Encinas de Munagorri et Olivier Leclerc

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À l’instar des historiens1, des sociologues et politistes2, les juristes3 sont confrontés au problème de la délimitation de l’expertise. Esquiver la difficulté en rappelant que les chercheurs en sciences sociales déterminent les frontières de leur objet est une réponse paresseuse qui demeure insatisfaisante. Non seulement le flou sur les contours de l’expertise persiste alors entre les disciplines, mais il subsiste également en leur propre sein. Le droit ne fait pas ici exception : la notion d’expertise varie selon les époques, les cultures juridiques et les praticiens interrogés. Il en résulte des incertitudes, une impression de brouillage et de flou. Si l’expertise a pour objet de présenter des connaissances à des fins de décision, pourquoi ne pas considérer le juge ou l’avocat comme un expert en droit ? La théorie juridique, dans son versant doctrinal, se donne certes pour objectif, le cas échéant par des définitions stipulatives, d’ordonner et de stabiliser les notions et les ca...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search