Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vertu et politique

 | 
Michel Biard
, 
Philippe Bourdin
, 
Hervé Leuwers
, 
et al.

Deuxième partie. La Révolution française et la vertu [1]. La vertu et la politique

Le lobby colonial face à la représentation politique pendant la Révolution française (1789-1802)

Bernard Gainot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un lobby ou un groupe de pression est une structure organisée pour représenter et défendre les intérêts particuliers d’un groupe donné, en cherchant à influencer des personnes ou des institutions détentrices de pouvoir. Il cherche notamment « à procéder à des interventions destinées à influencer directement ou indirectement l’élaboration, l’application ou l’interprétation de mesures législatives, normes, règlements et plus généralement, toute intervention ou décision des pouvoirs publics1 ». Ainsi, le rôle d’un lobby est « d’infléchir une norme, d’en créer une nouvelle ou de supprimer des dispositions existantes ».

Nul doute, de ce point de vue, que les grands planteurs d’origine européenne, principalement établis aux Antilles (mais pas seulement), et surtout dans la partie française de Saint-Domingue (mais pas seulement) répondent à cette définition ; la structuration d’un groupe de pression en vue d’influencer le pouvoir politique pour obtenir l’élaboration, la modification, ou la ...

Auteur

Maître de conférences honoraire en Histoire, IHRF, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540