Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Saisir l'insaisissable

 | 
Gildas Lepetit

Troisième partie. Le chant du cygne

Le chant du cygne

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Premier défenseur des escadrons, le général Buquet multiplie lesremier rapports élogieux concernant la gendarmerie « forte et vigoureuse » qu’il s’est évertué à former dans la péninsule. Celle que Napoléon considère volontiers comme « la manière la plus efficace de maintenir la tranquillité » a déjà démontré sa capacité à rétablir l’ordre dans des régions tourmentées par des agitations populaires, notamment dans l’ouest de la France. Cette réputation, justifiant pour partie son envoi par-delà les Pyrénées, est-elle galvaudée au regard de son activité et des résultats obtenus dans la péninsule ?

Ainsi, si les débuts de la gendarmerie dans la péninsule laissent entrevoir une fin rapide du mouvement insurrectionnel, l’année 1812 marque un tournant au cours duquel le renforcement progressif des bandes, combiné aux victoires anglaises, oblige les Français à se replier puis, malgré les espoirs de Soult, à évacuer définitivement un royaume d’Espagne qu’ils ne sont jamais parvenus à soumettre.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540