Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Saisir l'insaisissable

 | 
Gildas Lepetit

Deuxième partie. Le gendarme en Espagne

Chapitre III. Une polyvalence exacerbée

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’article 125 de la loi du 28 germinal an VI, consacré aux « fonctions essentielles et ordinaires de la Gendarmerie nationale » comporte le nombre impressionnant de trente alinéas1. De cette profusion naît l’image d’un gendarme « homme-orchestre2 » à la polyvalence surexploitée par les autorités. Tour à tour porteur de dépêches, surveillant de convois, agent de répression et de prévention, le gendarme impérial apparaît comme un homme aux multiples activités.

Cette polyvalence, réelle pour le service dans l’intérieur de l’Empire, a évidemment franchi les Pyrénées : en Espagne comme en France, le gendarme est un soldat de la loi, expression qui recouvre bien l’intégralité de ses fonctions. Charge aux militaires de l’arme de remplir l’ensemble de leurs prérogatives civiles et militaires dans le contexte troublé d’une région en cours d’insurrection.

Des missions ordinaires dans un contexte extraordinaire

Selon la volonté de Napoléon, les gouverneurs militaires doivent, ma...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540