Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Saisir l'insaisissable

 | 
Gildas Lepetit

Première partie. La gendarmerie d'Espagne : instrument de répression ou d'annexion ?

Chapitre II. Une force humaine

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le décret du 24 novembre 1809 prévoit l’envoi dans la péninsule de plus de quatre mille gendarmes répartis en vingt escadrons. Mais, comme souvent pour la question des effectifs militaires, le passage de la théorie à la réalité laisse apparaître des fossés que les autorités françaises – Buquet en tête – peinent à combler.

Au détour de ce chapitre apparaissent tour à tour la relative faiblesse globale des effectifs de la gendarmerie d’Espagne, malgré les tentatives françaises de renforcement de son dispositif humain, puis celle, plus particulière et plus intime, des hommes devant la dureté du conflit espagnol.

Les effectifs de la gendarmerie d’Espagne

Le recrutement

La gendarmerie d’Espagne n’entre pas dans la péninsule avec l’intégralité de son personnel. Les effectifs sont complétés dans les semaines suivant l’installation initiale du corps. Par la suite, les aléas de la guerre obligent les autorités militaires à multiplier les envois de nouveaux...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540