Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Saisir l'insaisissable

 | 
Gildas Lepetit

Première partie. La gendarmerie d'Espagne : instrument de répression ou d'annexion ?

La gendarmerie d’Espagne : instrument de répression ou d’annexion ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En octobre 1807, le général Junot franchit la rivière Bidassoa, frontièren naturelle entre la France et l’Espagne, très rapidement suivi par d’autres troupes françaises, qui, sous prétexte d’assurer les arrières de l’expédition du Portugal, s’installent dans la Péninsule. Ainsi, deux mois plus tard, le général Dupont passe la frontière et entre à Irun avec vingtquatre mille hommes, tandis que se constitue, entre Bordeaux et Bayonne, une deuxième armée de trente-quatre mille hommes sous les ordres de Moncey. Pour la première fois depuis douze ans et la fin de la campagne opposant la France révolutionnaire à l’Espagne des Bourbons, les provinces septentrionales voient défiler et stationner des troupes françaises. Ce qui n’est alors qu’un épisode avant la ruée impériale vers le Portugal se transforme rapidement en une occupation, qui ne se dément pas après le reflux des armées impériales consécutif à la défaite de Baílen : les provinces septentrionales espagnoles deviennent le point de...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540