Version classiqueVersion mobile

Religion et piété au défi de la guerre de Trente Ans

 | 
Bertrand Forclaz
, 
Philippe Martin

Troisième partie. Piété et dévotion

La miraculeuse levée du siège de Cambrai en 1649 par l’intercession de Notre-Dame de Grâce

Alain Lottin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le miracle est très fréquent au XVIIe siècle : il n’est pas un acte exceptionnel ou isolé mais s’intègre à la trame de la civilisation ; les hommes vivent dans un véritable climat miraculeux », soulignait à juste titre René Taveneaux1. Avec le développement précoce de la réforme catholique, les Pays-Bas espagnols sont une terre féconde en miracles et notamment Lille, comme les textes publiés par Henri Platelle le montrent éloquemment2. Ces miracles sont de nature très diverse et souvent en relation avec la santé physique ou mentale d’individus. Des auteurs du XVIIe siècle ont dressé des listes de sanctuaires où l’on peut s’adresser à des saints intercesseurs, spécialisés dans des cas spécifiques. Mais le souhait d’une intervention divine ne concerne pas que ce domaine. Ainsi des personnes remercient le ciel de les avoir fait échapper à la mort lors d’événements dramatiques tels qu’une tempête, un séisme, une peste ou un guet-apens. Cette demande de protection céleste peut aussi ém...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search