Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Religion et piété au défi de la guerre de Trente Ans

 | 
Bertrand Forclaz
, 
Philippe Martin

Introduction

Bertrand Forclaz et Philippe Martin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 2009, avec un certain esprit de provocation, Jean Soler s’en prenait aux monothéismes :

« Cette mentalité, cette option nationale propre aux hommes de la Bible, consiste à soutenir que, de deux contraires concernant la vie du groupe, l’un est positif, l’autre négatif, et que le positif doit éliminer le négatif, pour rester seul au pôle du Vrai et du Bien. Dans cette optique, il ne suffit pas d’avoir un seul dieu : il faut détruire les dieux des autres ; ni de former un peuple uni autour d’une doctrine unique : il faut supprimer les opposants et les dissidents [...] La violence apparaît comme consubstantielle à cette idéologie [elle est] revendiquée comme un impératif auquel il faudrait obéir pour des raisons religieuses1. »

Violence et religion formeraient un couple indissociable. Si la démonstration, fondée sur nombre de citations, est souvent hasardeuse, voire réductrice, elle a l’intérêt d’attirer le regard sur les rapports complexes qu’entretiennent les Églises avec la guerre2....

Auteurs

Université Fribourg.
Université Lumière Lyon 2.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540