Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Paul d'Estournelles de Constant

 | 
Stéphane Tison

Conclusion. Un utopiste pragmatique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’action de Paul d’Estournelles de Constant s’inscrit dans un moment particulier de l’histoire du pacifisme : représentant de la bourgeoisie libérale, il quitte la diplomatie traditionnelle en 1895 alors que le pacifisme, encore structuré autour de personnalités notables, d’interactions personnelles, devient au tournant des XIXe et XXe siècles un mouvement davantage populaire et sentimental. Son choix de délaisser la Carrière pour ferrailler dans l’arène politique n’est sans doute pas étranger à cette évolution. Refusant l’héritage et les us et coutumes d’une diplomatie du secret, il espère mettre en pratique cette diplomatie ouverte à partir de la tribune de l’Assemblée, comme l’a bien montré Laurent Barcelo. C’est là un trait courant qui structure sa pensée : la moralité des intentions en politique devait permettre de dépasser les intérêts particuliers, sans quoi les sociétés européennes couraient à leur perte, car sans être inspiré par les sirènes de la décadence, d’Estournelles ...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540