Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Paul d'Estournelles de Constant

 | 
Stéphane Tison

Deuxième partie. Penser la France et l'Europe dans les prémices de la mondialisation

Paul d’Estournelles de Constant et le péril jaune : de la dénonciation à l’engagement politique concret

François Pavé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avant même d’évoquer l’engagement politique de Paul d’Estournelles de Constant autour de la question du péril jaune, il apparaît utile de préciser à quel moment cette expression est apparue et dans quel contexte.

L’expression péril jaune est employée pour la première fois en France à la fin du XIXe siècle dans le cadre de la publication dans la revue Le Monde Illustré, d’un article relatif à une reproduction d’un dessin allégorique, commandé par l’empereur Guillaume II, intitulé Die gelbe Gefahr. L’œuvre réalisée par un certain Herman Knackfuss1 montre des hordes d’Asiatiques armés, conduites par Bouddha, se lançant à l’assaut des puissances chrétiennes d’Europe. Le document est accompagné du texte suivant : « Puisqu’il en est ainsi, nations d’Europe, protégez vos possessions les plus sacrées ! » Par cette œuvre l’Empereur d’Allemagne cherche à alerter l’Occident sur les menaces qui pèsent dans l’Empire du Milieu sur les missions catholiques.

René Pinon et Jean de Marcillac dans La Ch...

Auteur

Docteur en histoire. Principal-adjoint du collège Albert Camus, Le Mans.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540