Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Paul d'Estournelles de Constant

 | 
Stéphane Tison

Première partie. In arduis constans, l'œuvre de conciliation de Paul d'Estournelles de Constant

L’intérêt pour les affaires du monde : équilibrer les puissances

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est à la commission des Affaires étrangères que le député puis sénateur de la Sarthe fait entendre le plus sa voix et ses idées. Inlassablement, au cours de ses trente années de vie parlementaire, il assène ses critiques envers la politique coloniale, tout en réfléchissant aux nouvelles relations économiques qui se tissent à l’orée du XXe siècle. Dans la concurrence économique dont il perçoit l’importance et la diffusion à l’échelle mondiale, d’Estournelles définit la place que l’Europe devra tenir, en cherchant à s’unifier pour maintenir son rang.

La critique de la politique coloniale

À partir de 1830, la France constitue un nouvel empire colonial, qui atteint son plein développement après 1880. La discussion générale du budget à la Chambre des députés permet traditionnellement un débat sur la politique intérieure et extérieure. Au cours de son mandat de député, de 1895 à 1904, Paul d’Estournelles profite de cette tribune pour exposer son opinion, critique, sur la...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540