Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Vénéneuses

 | 
Frédéric Chauvaud
, 
Lydie Bodiou
, 
Myriam Soria

Deuxième partie. Célèbres et ordinaires

Valentine Visconti ou le venin de la biscia

Laurent Hablot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Génération mauvaise et adultère ! elle réclame un signe, et de signe, il ne lui sera donné que le signe de Jonas » (Mt 16 1-2).

« Ces histoires d’envoûtement et d’empoisonnement plaisaient trop aux imaginations du Moyen Âge, même du Moyen Âge finissant, pour n’avoir pas le succès que l’on en attendait. Les personnages qui avaient la garde du dauphin saisirent cette occasion de montrer leur zèle pour l’accomplissement de leur mission : ils empêchèrent désormais l’enfant (le dauphin) d’entrer dans les appartements de Valentine. Là peut-être, à la Cour, gardait-on encore un demi-silence sur les causes de cette méfiance. Mais dans le peuple, il en allait différemment. On accusait nettement Valentine. Le peuple n’a pas besoin de preuves, ni de vraisemblance pour croire à une accusation, surtout si elle flatte sa jalousie contre ceux qui sont au-dessus de lui, et plus encore, si elle met en jeu son goût pour l’inconnu, son attrait pour le mystérieux. Les Visconti n’avaient-ils pas pour a...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540