Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sciences de l'éducation

 | 
Rebecca Rogers
, 
Françoise F. Laot

Troisième partie. Champs de recherche

Un territoire mal défini ? La psychopédagogie

Dominique Ottavi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les sciences de l’éducation voient flotter les mots, signifiants, peut-être plus qu’une autre discipline. Ainsi, le mot de « psychopédagogie », dont on n’a rien dit si l’on se contente d’en faire d’après ce que suggère son étymologie, une application de la psychologie à la pédagogie. Le mot apparaît dans la généalogie des sciences de l’éducation, dès le temps de la « science de l’éducation » du XIXe siècle, étudiée récemment par Jacqueline Gautherin1. Il s’est ensuite chargé d’ambiguïté et, dans la première partie du XXe siècle, la psychopédagogie traduit globalement un lien des sciences de l’éducation aux sciences humaines ; car le mot, imprécis, s’est prêté aussi à des utilisations stratégiques, dans des contextes parfois conflictuels de définitions de méthodes scientifiques et de territoires institutionnels (par exemple dans les rapports des sciences de l’éducation à la psychologie)2. On en est parfois arrivé à associer le mot à l’imprécision même : c’est ainsi que Marguerite Alt...

Auteur

Professeure en sciences de l’éducation, université Paris Ouest Nanterre La Défense, Centre de recherche éducation et formation (Cref). Elle mène des recherches en histoire des idées éducatives, histoire de la psychologie et philosophie de l’éducation. Ses derniers travaux portent sur la transmission, les savoirs et l’autorité, Dernière publication : « “La ressource de l’autodidaxie”, Existe-t-il une éducation suffisamment bonne ? », in B. Pechberty, F. Houssier et P. Chaussecourte (dir.), Paris, In Press, 2013, p. 65-76.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540