Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sciences de l'éducation

 | 
Rebecca Rogers
, 
Françoise F. Laot

Deuxième partie. Politiques scientifiques et ancrages institutionnels

Laboratoires et bulletins au miroir de la recherche en éducation à la Sorbonne (1947-1971)

Emmanuelle Guey et Rebecca Rogers

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si les réseaux, les colloques et les revues donnent l’occasion à la communauté des personnes intéressées par l’éducation de se retrouver, ceux-ci ne permettent pas les contacts approfondis ni le genre d’échanges continus qui se développent par une fréquentation professionnelle au sein d’une institution. Il sera question ici de l’université de Paris et de l’articulation entre des formations dans le domaine de la pédagogie et l’émergence de recherches universitaires en éducation à caractère scientifique. L’institutionnalisation des sciences de l’éducation à l’université de Paris et ses caractéristiques propres se comprennent mieux lorsqu’on voit comment la pédagogie s’émancipe progressivement de son ancrage psychologique pour acquérir ses lettres de noblesse par la création d’un département.

Le chapitre qui suit aborde cette histoire par l’étude de deux bulletins édités au sein de l’université : le Bulletin de psychologie, édité par des étudiants en psychologie et le Bulletin du Labora...

Auteurs

Docteure en sciences de l’éducation de l’université Paris 8, Centre Interdisciplinaire de Recherche « Culture, Éducation, Formation, Travail » (Circeft). Ses travaux portent sur l’apport des sciences humaines et sociales à la pratique enseignante et à leur structuration dans le champ académique. Elle s’intéresse également à l’Éducation nouvelle. Sa thèse s’intitule : « Les sciences humaines (pédagogie-psychologie-sociologie) dans la formation des maîtres de l’enseignement primaire (1920-1969) : étude historique sur une institutionnalisation discontinue ».
Professeure d’histoire de l’éducation dans le département des sciences de l’éducation à l’université Paris Descartes Sorbonne Paris Cité, est membre de l’UMR 8070 Centre de recherches sur les liens sociaux (Cerlis). Elle mène des recherches sur l’histoire de l’éducation des filles et s’intéresse à l’historiographie dans le champ de l’éducation et de l’histoire des femmes. Sa dernière publication: « Paedagogica Historica: Trendsetter or Follower? », Paedagogica Historica, 50/6, 2014, p. 717-736.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540