Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les savoirs-mondes

 | 
Pilar González-Bernaldo
, 
Liliane Hilaire-Pérez

Cinquième partie. Cultures européennes de la traduction

Découvrir et transmettre Freud dans ses traductions : difficultés et enjeux

Patricia Cotti

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La traduction n’est pas mon métier, mais ce sont mes recherches en histoire et épistémologie de la psychanalyse qui m’ont amenée à apprécier et à interroger différentes traductions de l’œuvre de Freud en français et en anglais. Aussi, dans les quelques pages qui vont suivre, j’essaierai de montrer comment certains choix essentiellement terminologiques, faits au cours de la déjà longue histoire de la diffusion de l’œuvre de Freud, ont induit des biais dans la compréhension de sa pensée et ont rendu difficile le repérage des généalogies conceptuelles à partir desquelles elle s’est développée. Je tenterai, en outre, de faire apprécier ce qu’une « bonne » traduction de Freud peut laisser entendre du rapport de Freud à la chose qu’il a essayé de saisir : l’inconscient sexuel de l’être humain.

Freud et les langues

Mais commençons par les débuts, ceux de Freud. Bien avant qu’il ne soit question de le traduire, avant même qu’il n’ait inventé la psychanalyse, Freud, adolescent et jeune homme, ...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540