Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les savoirs-mondes

 | 
Pilar González-Bernaldo
, 
Liliane Hilaire-Pérez

Quatrième partie. Circulation des savoirs techniques : la territorialité mise à l'épreuve

Circulation des savoirs techniques des notaires du Nord de la France à la fin du XIVe siècle : les registres de notaires comme traces des méthodes de travail

Isabelle Bretthauer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Inclure le travail d’écriture des notaires au sein des problématiques de circulation des savoirs techniques ne va pas de soi : la figure du notaire spécialiste technique de l’écrit est assez récente dans l’historiographie1. Cependant, la transmission des savoirs et des pratiques est une des questions récurrentes des études sur le milieu notarial. Deux approches complémentaires ont été utilisées jusqu’à maintenant : soit par l’étude de la formation théorique des notaires (sont-ils des clercs ? des universitaires ?)2 ; soit par celle de leur formation technique à la pratique notariale3.

Il s’agit ici d’utiliser un troisième niveau d’examen, celui de l’analyse des documents notariés comme produits d’un savoir technique et traces d’un travail « artisanal ». La circulation de ces savoirs peut transparaître à travers la comparaison des documents produits dans diverses localités. À ce titre, cette démarche se rapproche des travaux actuels portant sur les pratiques de l’écrit4, prenant appui...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540