Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les savoirs-mondes

 | 
Pilar González-Bernaldo
, 
Liliane Hilaire-Pérez

Troisième partie. L'acclimatation métropolitaine des savoirs sur le lointain

Civiliser le savoir créole : l’acclimatation métropolitaine des savoirs locaux

April G. Shelford

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 10 avril 1744, Charles Marie de La Condamine est de retour à Cayenne, capitale de la Guyane française, après avoir mesuré la distance entre la ville et plusieurs autres points de la colonie – une brève expédition qu’il a entreprise pour passer le temps, en attendant un bateau en partance pour la France1. Au cours de celle-ci, il a visité Kourou, le site de ce qui allait être, deux décennies plus tard, un échec spectaculaire du projet colonial français2. Revenu à Cayenne, il fait remarquer au père Lombard, missionnaire jésuite, qu’il n’a rien vu sur place de ce que le prêtre décrit dans un mémoire paru dans les Lettres édifiantes et curieuses – ni fortification construite par les indigènes, ni infirmeries distinctes, l’une pour les femmes, l’autre pour les hommes, ni routes tracées au cordeau débouchant sur une place ordonnée au centre de la ville. Il n’a vu qu’un village indigène de trois cents habitants, disposé sans géométrie ni ordre plaisant à voir. À quoi Lombard répond que ...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540