Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les savoirs-mondes

 | 
Pilar González-Bernaldo
, 
Liliane Hilaire-Pérez

Troisième partie. L'acclimatation métropolitaine des savoirs sur le lointain

Introduction

Marie-Noëlle Bourguet et Harold Lopparelli

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les savoirs sur le lointain, c’est-à-dire les savoirs portant sur des objets éloignés, auxquels les savants métropolitains n’ont pas d’accès direct, sont des savoirs que l’on pourrait dire construits au carré. En effet, les étapes qui rendent possible la connaissance européenne des mondes extra-européens ne se réduisent pas à une simple mise en mouvement ou au transport d’écrits et d’artefacts – opération d’ailleurs souvent complexe et dont on peut rappeler qu’elle a longtemps constitué un défi à l’âge de la marine à voile ; et ce que les villes européennes reçoivent depuis leurs périphéries n’est pas le résultat d’un simple flux de données brutes, rendues mobiles et directement utilisables pour les savants qui y travaillent. Il s’agit souvent d’échantillons plus ou moins fragmentaires de savoirs existants, produits au sein de sociétés où ils avaient leur propre fonction, et aussi du résultat d’un travail de sélection, de mise en forme et d’assignation cognitive réalisé, sur place, ...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540