Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les savoirs-mondes

 | 
Pilar González-Bernaldo
, 
Liliane Hilaire-Pérez

Première partie. Entre miroirs au prince et vision du monde

Savoir, sagesse et stratégie, Khusraw Anūshirwān et l’imaginaire de l’Inde dans les manuscrits à peintures de l’Orient médiéval

Anna Caiozzo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le règne du roi sassanide Khusraw, dit Anūshirwān, ou âme immortelle, qui régna sur l’Iran de 531 à 579, est célèbre à la fois pour l’historien pré-islamiste et pour l’historien médiéviste pour une raison identique : la promotion d’un modèle de gouvernement centré sur la sagesse et le savoir.

Khusraw Anūshirwān est cité par diverses sources tant arabes que persanes entre autres parce qu’il fit à son époque compiler le Khwadāy-nāma ou Livre des rois1, une chronique de son règne et de celui de ses prédécesseurs, une œuvre majeure désormais perdue mais que certains auteurs purent utiliser comme source pour évoquer l’histoire de l’Iran préislamique. Les chroniqueurs, tels au Xe siècle Tabarī2 et Mas‘ūdī3, ou, au début XIe siècle, Tha‘ālibī4 et le poète Firdawsī de Tūs5, ont pour leur part dressé du souverain un portrait élogieux. En outre, une tradition de sources indépendantes appelée Sīrat Anushirwān (Biographies d’Anushirwān) est évoquée chez Miskawayh dans le Tajārib al-umam6. On en ...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540