Version classiqueVersion mobile

Les justices locales et les justiciables

 | 
Marie Houllemare
, 
Diane Roussel

Deuxième partie. Dynamiques locales et concurrences institutionnelles

La matérialisation contrariée du pouvoir monarchique dans la cité : le cas des édifices de la justice royale de rang second au XVIIIe siècle

Vincent Meyzie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les travaux récents sur les édifices des juridictions intermédiaires suggèrent davantage la modeste visibilité des bâtiments de l’autorité judiciaire en province que la dignité ou la majesté éclatante du roi de justice, accueillie, selon le topos de la culture robine, au sein d’un « temple1 ». Ils indiquent des limites évidentes, architecturales et financières, à une matérialisation réussie de la justice royale. Elles correspondent aux contraintes pratiques liées au partage d’espaces plurifonctionnels ou à l’utilisation de locaux inadaptés, voire en piteux état. Elles proviennent aussi du financement souvent insuffisant de leur réparation ou de leur reconstruction2. Le partage éventuel du même édifice avec d’autres institutions monarchiques ou municipales et son adaptation variable à sa fonction judiciaire représentent en outre un facteur majeur d’une « identité brouillée3 » de la justice monarchique aux yeux des populations. Si l’existence d’une préoccupation systématique du pouvoi...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search