Version classiqueVersion mobile

Les justices locales et les justiciables

 | 
Marie Houllemare
, 
Diane Roussel

Première partie. Les justiciables devant leur « plus prochain juge »

L’official et ses justiciables  l’accès à la justice de l’évêque dans le diocèse de Châlons au XVe siècle

Véronique Beaulande-Barraud

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Parmi les juridictions auxquelles les hommes et les femmes de la fin du Moyen Âge ont affaire au cours de leur vie, celle que l’Église confie à ses dignitaires peut être prise en compte dans un questionnement sur la proximité judiciaire. En effet, la justice rendue par les officialités est bien, dans une large mesure, une justice de proximité. La documentation abondante pour l’officialité épiscopale de Châlons-en-Champagne permet d’éclaircir cette dimension de la juridiction spirituelle de l’évêque encore peu mise en avant1.

Celle-ci s’étend sur l’ensemble de son diocèse, quasiment sans concurrence au XVe siècle, à un moment où les officialités archidiaconales n’ont plus qu’une activité résiduelle, voire inexistante2. La réalité géographique doit cependant être prise en compte : le diocèse couvre la majeure partie de l’actuel département de la Marne et une partie de la Haute-Marne3. Or le siège de l’officialité est à Châlons, chef-lieu excentré du diocèse, situé à plus de 100 kilomèt...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search