Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les comportements collectifs en France et dans l'Europe allemande

 | 
Pierre Laborie
, 
François Marcot

Troisième partie. Comportements complexes

Le comportement des civils face aux aviateurs tombés en France, en Angleterre et en Allemagne (1940-1945)

Claire Andrieu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cette étude repose sur une recherche en cours traitant du comportement comparé des civils dans l’Europe de la Seconde Guerre mondiale1. Elle s’appuie sur un événement standard et commun à toute l’Europe, celui de l’arrivée au sol inopinée d’un ou plusieurs aviateurs. Entre 1939 et 1945, près de 150 000 aviateurs de la RAF ou de l’US Air Force sautent de leur avion ou opèrent un atterrissage forcé en territoire ennemi2. Environ 67 000 survivent au combat et au choc de l’arrivée au sol. La plupart de ces survivants sont faits prisonniers, mais plus de dix mille d’entre eux évitent la capture. Au total, quelque 55 % des aviateurs dont l’avion est abattu sont tués, 35 % sont faits prisonniers et quelques 10 % échappent à leurs poursuivants. Ce sont donc environ 15 000 fugitifs qui errent en Europe de l’Ouest à un moment ou à un autre. En France, il faut joindre à ce corpus le cas du millier de soldats britanniques errant sur le sol français au moment de l’armistice de juin 1940, ainsi q...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540