Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les comportements collectifs en France et dans l'Europe allemande

 | 
Pierre Laborie
, 
François Marcot

Deuxième partie. Les comportements dans l'Europe occupée

À propos des comportements dans l’Europe occupée. Table-ronde

Robert Frank, Alya Aglan, Stefan Martens, Jean-Marie Guillon, Antoine Prost, Denis Peschanski et Pieter Lagrou

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Robert Frank

Pour introduire cette table-ronde, quelques réflexions de ma part autour de trois points.

D’abord, la notion de « comportements ». C’est une notion extrêmement difficile à définir et hier, de glissement de sens en glissement de sens, on a parlé tantôt d’« action », qui est un des types de comportements, parfois d’« attitude », qui est un autre type de comportement. On a repris aussi, bien sûr, les distinctions faites par les historiens allemands entre Widerstand et Resistenz, On a aussi évoqué la notion de résilience, de rejet. Mais j’avais l’impression que nous utilisions des mots nouveaux sans renouveler vraiment les concepts, faute de renouveler les contenus.

En fait, on s’est bien rendu compte dans la discussion d’hier de deux « effets de yo-yo ». D’une part on disait : les comportements ce n’est pas seulement la résistance, ce n’est pas seulement la collaboration... et on revenait à la résistance. D’autre part, on disait : il faut comparer, il n’y a pa...

Auteurs

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540